Restez connectés avec nous
Paul Le Guen évoque les chances du PSG en Ligue des Champions et l'arrêt de la Ligue 1
©IconSport

Autour du PSG

Paul Le Guen évoque les chances du PSG en Ligue des Champions et l’arrêt de la Ligue 1

Dans le journal Le Parisien, Paul Le Guen, ancien joueur et entraîneur du Paris Saint-Germain, a évoqué l’impact de l’arrêt définitif du championnat sur le club de la capitale en vue de ses objectifs en Ligue des Champions. Le PSG ne sera pas aidé face à l’Atalanta, qui aura fini la Serie A début août, mais garde ses chances grâce au travail d’ici là.

« Ce n’est pas un avantage, c’est sûr. Tout dépend après de l’esprit de responsabilité des joueurs. L’entraînement collectif est irremplaçable mais ils se sont bien entretenus. Les préparations individuelles sont possibles même en période de confinement. On peut donc un peu compenser par ce travail-là. Je pense qu’ils ont eu cet esprit de responsabilité parce qu’ils ont gardé en tête les finales nationales de Coupes, l’échéance de la Ligue des champions. J’imagine qu’ils ont fait ce qu’il fallait pour rester en forme.

Le Guen « La pression va revenir et ce sera un contexte similaire à d’habitude. »

Tuchel a moins de pression ?

Je ne pense pas que ce soit très différent. Nous sommes encore loin de l’événement mais quand il va s’approcher, il y aura une attente. Les gens en parlent. La pression va revenir et ce sera un contexte similaire à d’habitude.

Le changement de format aide-t-il le PSG ?

Rien ne vaut de jouer surtout. C’est bien d’avoir pris l’initiative de terminer la compétition. À l’étranger, les championnats s’achèvent avec de vrais champions, des descentes qui interviennent sur le terrain et non sur tapis vert. Cela vaut mieux que ce que nous avons connu en France. »

Pour le PSG, la pression est forcément présente et elle le sera toujours lorsqu’il s’agit de la Ligue des Champions. Qu’il ait des circonstances atténuantes ou non, la compétition reste importante et les jugements seront sans doute sévères. Forcement, l’arrêt de la Ligue 1 peut avoir un impact puisque l’Atalanta Bergame, adversaire du club parisien en quart de finale, termine son championnat et aura une dizaine de matchs en plus dans les jambes. Mais, les préparateurs physiques sont aussi conscients de cela c’est donc leur travail de permettre aux joueurs parisiens de monter en puissance sans pour autant jouer de match. D’ailleurs, certains « spécialistes » ont souligné que le handicap devrait être limité.

Aussi, le club de la capitale aura la finale de Coupe de France ainsi que la finale de Coupe de la Ligue, le 24 et 31 juillet prochain pour réellement monter en puissance. Ce sont des match à enjeu, avec deux trophées au bout ce qui est aussi très bon pour la confiance. Si jamais il y a un échec en Ligue des Champions, le principal fautif désigné sera certainement Thomas Tuchel, entraîneur du PSG. Ce ne serait pas forcément juste, mais c’est ainsi. Surtout que le PSG a notamment Massimiliano Allegri en tête pour le remplacer.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG