Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Perrin « Cavani, il faut bien le dire, au crépuscule de son aventure avec Paris, ça fend le cœur. »

Perrin "Cavani, il faut bien le dire, au crépuscule de son aventure avec Paris, ça fend le cœur."

Dans son mail envoyé aux lecteurs du Parisien, le journaliste Laurent Perrin est revenu sur la situation particulièrement difficile traversée par Edinson Cavani au Paris Saint-Germain. Le buteur de 32 ans, le plus prolifique de l’histoire du club, est un devenu un remplaçant ces dernières semaines. L’Uruguayen est entré à la 87e mercredi soir face au FC Nantes (2-0, 16e journée de Ligue 1) et a aggravé son cas avec un énorme raté en toute fin de match.

« Un chef d’œuvre et une croûte. Mercredi soir, tous les (télé)spectateurs de PSG-Nantes ont été subjugués par le but somptueux de Kylian Mbappé. Il a le mérite d’éclipser l’énorme raté d’Edinson Cavani en fin de match, peu après son entrée en jeu. L’Uruguayen, royalement servi par Di Maria, s’est emmêlé les pinceaux dans des proportions consternantes. Ce n’est pas la première fois qu’il laisse passer une grosse occasion. Mais il faut bien le dire, au crépuscule de son aventure avec Paris, ça fend le cœur. El Matador s’est toujours défoncé pour son équipe, il détient le record de buts du club (195), son humilité et sa personnalité forcent le respect et l’admiration des supporters.

Perrin « La tête haute, il va attendre que la lumière rejaillisse. »

Mais à l’évidence, son histoire parisienne est terminée. Cavani, arrivé au PSG en 2013 et en fin de contrat en juin, tournera définitivement la page dans six mois. Cet amoureux de la nature sait qu’on ne peut lutter contre le temps et qu’un jour tout le monde doit laisser sa place. La tête haute, il va attendre que la lumière rejaillisse, à Paris, Madrid (à l’Atlético) ou ailleurs. »

Comme très souvent avec les journalistes, Perrin exagère les traits et passe dans le dramatique un peu trop vite. Cependant, il faut bien avouer que cette image a fait de la peine. Il suffit d’entendre l’exclamation de déception du Parc des Princes à ce moment pour le comprendre. Cavani pouvait enfin se relancer, marquer un but pour avoir son déclic et peut-être regagner du temps de jeu. Le tout sur son terrain, devant ses supporters. Mais il a plutôt eu un raté qui n’arrange en rien la situation. Et à cela s’est maintenant ajouté son forfait pour le déplacement à Montpellier demain (17e journée). Cependant, l’histoire n’est pas encore terminée et le football peut aller très vite. L’espoir n’est pas perdu. Mais quelques doutes sont permis sur la possibilité pour Cavani de vivre une belle fin à son aventure parisienne.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG