Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Pirès évoque les tirages possibles pour le PSG en 8e de finale de Ligue des Champions et le « traumatisme » à surmonter

Pirès évoque les tirages possibles pour le PSG en 8e de finale de Ligue des Champions et le "traumatisme" à surmonter

Robert Pirès, ancien milieu offensif d’Arsenal (2000-2006) et de l’Equipe de France (79 sélections) notamment dorénavant consultant sportif pour beIN SPORTS, a été interrogé par Le Parisien à propos du tirage au sort des 8es de finale de la Ligue des Champions qui aura lieu ce lundi à 12h (les matchs seront en février et mars). L’occasion de donner son avis sur les adversaires potentiels du Paris Saint-Germain (qui a terminé premier du groupe A).

« Les clubs anglais ?

Ce sont des équipes redoutables. Et, quoi qu’il arrive, au mois de février, elles seront toujours et encore dans le tempo parce qu’il n’y a pas de trêve. Certains peuvent estimer qu’elles seront émoussées mais je ne pense pas. On en a eu la preuve justement la saison dernière avec Liverpool et Tottenham qui sont arrivés en finale. Donc s’il faut se mouiller j’ai envie de dire que Paris doit éviter les clubs anglais.

Chelsea revient bien parce que Frank Lampard a trouvé un très bon équilibre entre les anciens et les jeunes qu’il a mis en avant. Et Tottenham reste dangereux, déjà par rapport à son effectif, et parce que maintenant ils ont une arme supplémentaire qui s’appelle Mourinho. On le connaît, on sait comment il peut vous faire déjouer. Tactiquement, il est capable de contrer n’importe quelle équipe.

Pirès « Sur le nom, c’est peut-être l’équipe à jouer. Mais sur une fois sur le terrain ce n’est plus pareil… »

Dortmund c’est chaud, Naples c’est chaud, l’Atlético c’est chaud… Attention ! Car souvent le match aller est primordial. Si vous êtes dans un mauvais soir, si vous ne voulez pas prendre de risques ou de responsabilités, vous pouvez vite passer au travers ! Ce sont des équipes dures à jouer sur le terrain, mais ça peut aussi être l’enfer au niveau des tribunes.

L’Atalanta ?

Il faut faire attention. Ils ont eu un temps d’apprentissage de trois matchs mais ils se sont qualifiés. Sur le nom, c’est peut-être l’équipe à jouer. Mais sur une fois sur le terrain ce n’est plus pareil… »

On peut surtout retenir qu’il n’y a pas un adversaire « facile ». Chose logique, puisqu’il s’agit de la Ligue des Champions. Ces équipes ont des qualités et peu importe le tirage, le PSG devra être méfiant. Bien sûr, certains clubs inquiètent un peu plus que d’autres. Comme le potentiel offensif de Dortmund. Naples de son côté est en difficulté en ce moment et vient de changer d’entraîneur. Mais le football va vite et les Napolitains pourraient être très bien lancés en février.

Quant aux clubs anglais, il faut toujours s’en méfier. Ils sont habitués aux efforts, aux matchs intenses. Et ils ont beaucoup de joueurs de haut niveau. Le Tottenham de Mourinho se relance bien et pourrait être très pénible à jouer. Néanmoins, le PSG aura ses chances et sera un élément essentiel de sa qualification. Pirès a évoqué la mentalité à avoir et la difficulté mentalité à surmonter pour Paris.

Pirès « Le jour où les individualités se mettront vraiment au service du collectif, Paris sera très très fort. »

« Un traumatisme du fait de recevoir en match retour ?

Il peut y avoir un traumatisme oui. Mais j’espère que les joueurs du PSG et Thomas Tuchel, auront beaucoup appris de cette défaite (contre Manchester United l’an dernier). Parce que normalement c’est un bel avantage de finir premier de la phase de poules.

Quelle impression vous fait le PSG globalement cette saison ?

Ça reste une belle équipe assez puissante. Après, même si parfois c’est compliqué, il faut que Thomas Tuchel trouve le bon équilibre entre le collectif et ses individualités. Le jour où les individualités se mettront vraiment au service du collectif, Paris sera très très fort. »

Paris a un potentiel très intéressant, le tout sera d’avoir la bonne mentalité. Ce que l’on voit en ce moment est très encourageant, alors il faut continuer dans ce sens et travailler pour peaufiner les détails. Une fois que chaque joueur fait les efforts pour le collectif, le PSG est redoutable. Ensuite, il faudra passer la peur d’être encore éliminé. C’est difficile après les échecs de l’an dernier, mais loin d’être impossible. Et cela ferait le plus grand bien.

Publicités

Vidéos Football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG