Restez connectés avec nous
PSG/Bordeaux - Costil ne regrette pas le match nul "A un moment, il fallait se contenter du 2-2"
©Iconsport

Adversaires

PSG/Bordeaux – Costil ne regrette pas le match nul « A un moment, il fallait se contenter du 2-2 »

Ce samedi soir, le Paris Saint-Germain et les Girondins de Bordeaux n’ont pu se départager, 2-2 (retrouvez le résumé ici), pour le compte de la 12e journée de Ligue 1. Les Parisiens ont réussi une première mi-temps correcte avant de vraiment se faire peur en seconde période. Un mal récurrent ces derniers temps. Paris reste en tête du championnat, mais se fait rattraper petit à petit. À noter le retour de Marco Verratti, milieu de 28 ans, qui a fait du bien et son association avec Rafinha (27 ans) peut laisser espérer de belles choses dans l’entre-jeu. Benoit Costil, le gardien bordelais de 33 ans, est revenu sur ce match équilibré au micro de Canal +. Il reconnaît que le match nul est au final un bon résultat.

Costil « Si on peut le gagner sur la fin, j’ai le sentiment que l’on peut le perdre aussi »

« Bordeaux réussit un exploit ? Ou on méritait mieux ?

Un exploit, je ne sais pas. C’est difficile de venir à Paris. Maintenant, si on regarde le match d’aujourd’hui, on a concédé des occasions mais on a aussi des situations. Même si on peut le gagner sur la fin, j’ai le sentiment que l’on peut le perdre aussi dans la foulée. A un moment, il fallait se contenter du 2-2.

C’est grâce à moi ?

On s’est arraché, tous, on a été dans la continuité du match contre Rennes. On doit cultiver cela. On doit se relancer, cela passe par cet état d’esprit. Après, si chacun apporte ses qualités, tant mieux. »

Paris a délivré une première mi-temps de meilleure facture que les derniers matchs, légèrement dominateurs, ils ont réussi sous l’impulsion de Neymar, attaquant de 28 ans, à prendre l’avantage grâce à un penalty et une belle action de Neymar conclue par Moise Kean (attaquant de 20 ans). Les Parisiens ont bien réagi au but bordelais et c’est déjà une bonne nouvelle. Malheureusement, la seconde mi-temps a confirmé tous les maux actuels de cette équipe parisienne. Bordeaux a dominé, mais son jeu plutôt offensif aurait pu permettre à Paris de s’imposer. On comprend que dans ce match un peu décousu, Costil soit satisfait de partager les points. Et il est bien placé, car il a barré la route à plusieurs reprises aux attaquants parisiens en seconde période.

Mais dans le contenu, il y eu du mieux côté parisien. Le problème, c’est que physiquement, les joueurs n’y arrivent pas. Ce n’est pas rassurant quand on sait que ce n’était que le 3e match sur une série de 10 qui s’achèvera avant Noël. Les retours de blessure ont fait du bien, l’effectif s’étoffe un peu, mais il ne faut pas oublier que c’était Bordeaux en face, une équipe qui se cherche depuis quelques années et qui n’a rien de la terreur de ligue 1. Mais les Parisiens le savent, le moment clef de leur saison sera mercredi contre Manchester United où il pourrait, s’ils gagnent, le droit de rêver encore jusqu’à la fin de saison. Nous n’en sommes pas encore là.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Adversaires