Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Riolo « Cavani ? Les Ultras, faites quelque chose ! Ce que fait Tuchel, c’est impardonnable »

Riolo "Cavani ? Les Ultras, faites quelque chose ! Ce que fait Tuchel, c'est impardonnable"

Daniel Riolo, journaliste de RMC Sport, était au micro de la radio mercredi soir. Il faisait donc partie de ceux à donner leur avis après la victoire du Paris Saint-Germain contre le FC Nantes (2-0, 16e journée de Ligue 1) au Parc des Princes. Mais il s’est surtout concentré sur le cas d’Edinson Cavani (32 ans), meilleur buteur de l’histoire du club qui a un statut de remplaçant en ce moment et est entré à la 87e minute. Le polémiste a appelé les Ultras à la réaction et a fustigé la gestion du coach Thomas Tuchel.

« Ça ne rime à rien de l’avoir assassiné de cette façon. C’est incompréhensible. Il le fait entrer à 5 minutes de la fin. Alors que devant Neymar, il se couche. Il lui cire les pompes, il lui range ses fringues. C’est horrible. Incroyable ! Cavani, quel homme c’est de ne pas encore avoir donné une conf pour se plaindre ? Quel homme c’est de ne jamais avoir ouvert sa gueule ? C’est un grand homme.

Moi, j’ai entendu le Parc des Princes se mettre debout pour acclamer des tocards, des Partouche et des Ibisevic. Et là, il n’y en a pas un dans les ultras qui se met debout et qui hurle Cavani pendant au moins dix minutes, pour faire comprendre à Tuchel que ce qu’il fait au meilleur buteur de l’histoire du club, c’est scandaleux ?

Riolo « Ça veut dire que ce club n’a pas d’histoire, qu’on ne respecte rien. »

La plupart du temps, ils le soutiennent. Ils ont fait une magnifique chanson sur lui. Je sais qu’ils l’aiment. Mais les ultras, faites quelque chose ! Manifestez-vous, faites quelque chose. Avec Neymar qui a chié sur tout le monde au club, ils ont fait ce qu’ils devaient faire fin août. Mais maintenant, c’est terminé, tout est rentré dans l’ordre ? Oh, il faut que quelqu’un se réveille ! On ne peut pas faire ça. Ça veut dire que ce club n’a pas d’histoire, qu’on ne respecte rien. Ce que fait Tuchel, c’est lamentable. C’est impardonnable ce qu’il fait avec Cavani. »

Un cas déplaisant, mais qui ne mérite sans doute pas la « révolte » de Riolo.

Commençons par remettre un peu de justesse, les Ultras se font entendre au sujet de Cavani. Son nom est régulièrement scandé. D’ailleurs, juste après le penalty de Neymar, c’est sa chanson qui a été lancée parce qu’il allait entrer en jeu. C’est un signe. Surtout que le Brésilien a encore été sifflé par le virage Auteuil à la composition d’équipe lors des célébrations de buts (en comptant celui refusé après utilisation de la VAR). Alors que Cavani peut entendre son nom dès qu’il va s’échauffer. Alors certes, le Parc ne passe pas le match à l’appeler. Mais il faut aussi respecter le reste de l’équipe qui a besoin de soutien.

Enfin, pour la gestion de Tuchel, on peut en effet regretter le faible de temps de jeu du Matador. Le souci étant qu’il n’est pas performant une fois sur le terrain. Hier, il aurait dû marquer. Alors le rythme de confiance et de rythme n’aide pas, mais c’est au joueur de savoir inverser la tendance. Surtout pendant que les autres attaquants sont décisifs. On ne peut pas demander la fin des « statuts » et en même réclamer que Cavani soit sur le terrain peu importe les performances de chacun. Même si son statut de meilleur buteur de l’histoire du club est plus admirable que celui de « star ».

On espère tout de même que le Matador aura encore sa chance. Ce sera sans doute le cas. Notamment comme titulaire. Il faut se tenir prêt pour saisir l’opportunité de montrer qu’il peut encore être titulaire et aider le PSG à avancer, alors qu’il a eu de mois compliqués (entre blessures et méformes) qui ont mené à cette situation.

Publicités

Vidéos Football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG