Restez connectés avec nous
Riolo est ravi de l'arrivée de Pochettino au PSG et souligne qu'il est "lié" à Leonardo

Autour du PSG

Riolo est ravi de l’arrivée de Pochettino au PSG et souligne qu’il est « lié » à Leonardo

C’est désormais officiel depuis samedi : Mauricio Pochettino, âgé de 48 ans, est le nouvel homme fort du Paris Saint-Germain. Intronisé sur le tard, la reprise de la compétition ce mercredi se précise face à Saint-Etienne, il a pu diriger sa première séance d’entraînement ce dimanche (retrouvez notre point sur ses méthodes et décisions ici). Paris bascule dans un nouveau projet de jeu avec l’arrivée de « Poche » surnom donné au nouvel entraîneur des Rouge et Bleu. Il aura du travail ces prochaines semaines, mais ce grand travailleur sait ce qu’il l’attend. Pour Daniel Riolo, journaliste, Pochettino pourra s’appuyer sur Leonardo avec lequel il devrait travailler main dans la main, comme il l’a indiqué sur RMC. Pour Riolo, Leonardo est prêt à aider et défendre l’Argentin, ce qui constituerait une première depuis Carlo Ancelotti.

“C’est au moment où à force de l’attendre on ne s’y attendait plus que Thomas Tuchel s’est fait virer. Je pense que tout le monde, même son adjoint, sentait que ça allait arriver. Et finalement, personne n’est mécontent de cette situation. Même pas Tuchel. On était arrivé à un point de non retour. Il y avait une rupture claire. C’est une forme de soulagement, en tout cas pour les supporters. Pour tous les gens qui regardaient le PSG, ça c’est sûr.

Riolo « Moi, évidemment, je suis très satisfait que ce soit Pochettino. »

Après les solutions, il n’y en avait pas mille. Allegri, Pochettino ou on pensait peut-être Thiago Motta. Moi, évidemment, je suis très satisfait que ce soit Pochettino. Pour ce qu’il représente et pour ce qu’il doit proposer en matière d’idée de jeu. Maintenant, ça ne va pas être tout de suite, cela prend du temps. Il y a déjà le match mercredi. Je préfère que ce soit Pochettino plutôt qu’Allegri. Thiago Motta, je n’aurais pas été contre, loin de là. On aurait pu tenter l’expérience d’un jeune entraîneur, ancien du club. Mais le choix de Pochettino est logique. »

Alors Riolo résume bien les derniers mois du PSG et la décision de faire partir Thomas Tuchel, désormais ex-coach des Rouge et Bleu. Riolo parle de soulagement, et même s’il ne faut pas occulter le Final 8, la finale de la Ligue des Champions et les titres remportés, on ne peut s’empêcher de penser que Tuchel n’avait plus la bonne communication. Tout est devenu sombre, de sa relation avec Leonardo jusqu’à ses réactions hostiles voire désabusées envers les journalistes. Paris a donc joué la prudence. Il a préféré partir sur d’autres idées et comme l’a rappelé Riolo, il n’y avait pas « mille » solutions.

Le choix s’est donc porté vers Pochettino qui symbolise le football joué avec intensité, un pressing haut et une possession de balle importante pour imposer sa patte sur un match. Les valeurs offensives de Pochettino ravissent tout le monde, mais le temps sera sa plus dure épreuve. Il devra aussi prouver aux joueurs de le suivre dans sa quête du succès. Mais il a les atouts pour le faire. Son passé de joueur, passé par le PSG qui plus est, renforcé par ses résultats en tant qu’entraîneur devrait lui offrir écoute attentive de ses joueurs. C’est déjà un premier pas.

Riolo « La méthode, le fonctionnement, franchement on ne le verra pas tout de suite »

« Maintenant, combien de temps pour mettre la méthode en place ? Quels sont les réels pouvoirs ? Le changement va de toute façon occasionner un changement d’attitude. Au début, au minimum, tout est beau, tout est parfait. Donc pour au moins quelques semaines, quelques mois, il va y avoir un changement d’attitude. La méthode, le fonctionnement, franchement on ne le verra pas tout de suite. Pour qu’un entraîneur donne 100%, il faut que tout le club soir au diapason.

Riolo « L’entraîneur ne sera pas abandonné. »

La seule différence, c’est que le changement d’entraîneur se fait sous la direction de Leonardo. Donc ils sont liés. Peu importe si l’émir a pris son téléphone. Leonardo se lie à ce choix. Là où il n’aurait pas forcément intervenu avec Tuchel, il le fera peut-être maintenant. Il est obligé d’être en phase. Les destins de Leonardo et Pochettino sont liés maintenant. L’entraîneur ne sera pas abandonné. Depuis, Ancelotti, ce n’est pas arrivé ça au PSG. Pochettino va être aidé à 100%. Au moins dans la gestion du quotidien. Alors qu’il n’aidait pas forcément à 100% Tuchel.

Mais on le sait et Riolo le précise, il ne faut pas attendre de miracles tout de suite. Il va y avoir une période d’observation nécessaire pour Pochettino et son staff. Un changement radical ne peut intervenir sans confiance. Bien sûr au début, tout peut aller dans le bon sens, car les joueurs auront à cœur de trouver grâce aux yeux du nouveau maillon fort Parisien. En plus, comme le rappelle RIolo, Leonardo, est le patron du sportif à l’arrivée de l’Argentin. Il y aura un travail commun et un soutien important pour Pochettino. Ce n’était plus le cas avec Tuchel que le directeur sportif brésilien ne portait pas vraiment dans son cœur.

Le PSG se refait un lifting et les résultats pourraient donner tort ou raison aux dirigeants. Mais si les joueurs adhèrent, le changement doit arriver très prochainement avec en ligne de mire une saison 2021/2022 où la méthode Pochettino trouverait toute sa place. Maintenant, il y a une fin de saison à jouer et « Poche » a les qualités pour faire fonctionner son groupe à défaut d’en tirer toute la quintessence tout de suite.

Retrouvez ici notre Podcast sur le style de Pochettino et les difficultés à prévoir pour les prochaines semaines.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG