Restez connectés avec nous
Riolo souligne "la bêtise" du PSG et l'inviter à remplacer Thomas Tuchel

Autour du PSG

Riolo souligne « la bêtise » du PSG et l’inviter à remplacer Thomas Tuchel

Daniel Riolo, journaliste de RMC Sport, s’est lancé sur son blog pour faire un retard sur la défaite 0-1 du Paris Saint-Germain contre l’Olympique de Marseille dimanche soir au Parc des Princes en clôture de la 3e journée de Ligue 1. Outre un tacle pour le niveau de la Ligue 1 et la façon d’aborder la rencontre du côté marseillais, il a surtout pointé du doigt la très mauvaise mentalité des Parisiens. Et il invite le club à se séparer de l’entraîneur Thomas Tuchel.

Riolo « Le PSG a même ajouté un élément supplémentaire : La bêtise. »

« Le néant proposé par les deux équipes les plus populaires de notre championnat est comme un symbole. Soyez en sûrs, notre L1 coule chaque jour un peu plus. 

L’OM a donc gagné et ses supporters ne vont principalement retenir que ça. Mais par pitié qu’on ne vienne pas me parler de coup tactique. En jouant comme l’aurait fait Dijon au Parc, l’OM avait 90% de chances de perdre. Il restait peu de place pour la victoire. Un contre et plus surement un coup de pied arrêté. Quand on opte pour ce football, il faut bien défendre avoir un bon gardien et espérer aussi que l’adversaire ne soit pas efficace. Il y a eu un cocktail de tout ça au Parc des Princes. Le PSG a même ajouté un élément supplémentaire : La bêtise.

Riolo « ça n’avait globalement aucun sens. »

En affichant une prestation d’une stupidité sans nom, le PSG a offert un court succès à son rival. Comment? D’abord en prenant le match à l’envers. Pas prêts physiquement à disputer un match de niveau professionnel, le PSG a dans un premier temps voulu régler ses comptes avec l’OM. Comme des racailles imbéciles, les Parisiens ont voulu punir les Marseillais: ‘Vous nous avez chambré, on va vous taper.’

Tuchel, lui, a abandonné la tactique depuis longtemps. Comprendre comment joue le PSG devient impossible. Visiblement il s’entête à vouloir jouer sans avant-centre. Florenzi (la seule bonne nouvelle de la soirée) pouvait toujours centrer, il n’y avait jamais personne! Neymar n’est évidemment pas un 9. Dimanche soir, comme trop souvent, il a couru partout et nulle part. Il en a fait des tonnes. Les occasions sont souvent venues de lui, mais ça n’avait globalement aucun sens.

Riolo « il faudrait peut-être vite penser à changer de coach. »

Le PSG a proposé une bouillie et avant qu’il ne soit trop tard, il faudrait peut-être vite penser à changer de coach. Les joueurs s’entendent bien et l’affichent en permanence, mais ils sont en auto-gestion. C’est une bande de sales gosses en « colo » qui a enfermé le mono dans les chiottes! »

Riolo est sans doute un peu dur avec le niveau de jeu des deux équipes, comme souvent quand il parle de la Ligue 1. Il n’y a pas rien eu dans cette rencontre. L’OM n’a fait que défendre et contrer, ce qui est décevant venant du 2e de la saison passée, même s’il a eu assez de réussite pour que cela fonctionne cette fois. Mais le PSG a su construire de belles occasions. Il n’a pas eu 28 ballons dans la surface adverse au hasard. Le plus gros souci étant de réussir à finir les actions.

Comme ce manque d’efficacité dure depuis 3 matchs, il y a de quoi se poser certaines questions. Mais aussi amener de la frustration. Ce que l’arbitre a aussi très bien fait durant tous les matchs et pour les deux équipes avec des décisions aberrantes. Et les Parisiens ont alors eu le mauvais comportement en sombrant dans l’agressivité plutôt qu’en utilisant la détermination pour gagner. On a vu par exemple l’envie de mettre des coups à Payet, ce qui était la pire réponse possible au chambrage des dernières semaines. Il fallait plutôt se concentrer sur le fait de gagner.

Maintenant, encore une fois, le PSG est loin d’avoir complètement raté son match. L’OM a souvent été étouffé et Paris n’est pas passé loin d’inscrire plusieurs buts. Il faut aussi souligner l’excellent match du gardien marseillais Steve Mandanda. Bien sûr, l’entraîneur est vite pointé du doigt quand l’équipe ne trouve pas toutes les solutions. Mais on ne peut pas dire que Paris ne fait rien sur le terrain. Le fait de devoir enchaîné après la Ligue des Champions 2019-2020 perdue en finale et avec plusieurs cas de coronavirus dans l’équipe n’aide pas non plus. Il peut y avoir une remise en question, sans aller jusqu’à tout jeter.

Retrouvez ci-dessous notre Podcast à propos de PSG/OM :

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG