Restez connectés avec nous
Rothen s'en prend à la jeunesse du PSG "Ils se sentent au-dessus et à l'arrivée ils plongent"

Autour du PSG

Rothen s’en prend à la jeunesse du PSG « Ils se sentent au-dessus et à l’arrivée ils plongent ! »

Jérôme Rothen, ancien joueur du Paris Saint-Germain qui officie aujourd’hui en tant que consultant pour RMC, est revenu, sur les ondes de la radio, sur le gros problème des joueurs formés au PSG. À ses yeux, ils ne savent pas se remettre en question et ont la grosse tête tout de suite. 

« Les jeunes ont du mal à gravir les échelons au PSG. A Paris, ils sont dans le confort. C’était le cas dans ma génération, et aussi aujourd’hui. Ce n’est pas forcément bénéfique pour eux. Ils n’arrivent pas à passer le cap, parce que le PSG c’est un grand club, et c’est compliqué d’y jouer au niveau pro, et après ils sont prêtés. »

« Il n’y a pas de remise en question. »

« Je l’ai vécu, je les ai vus arriver à Bastia, faire la starlette. Ils en font moins et même à Bastia ils n’arrivent pas à s’en sortir. Parce qu’il n’y a pas de remise en question, parce qu’il n’y a pas de travail au quotidien, ils se sentent au dessus. Et à l’arrivée, ils plongent !” a expliqué Rothen.

Une constante des Titi parisiens.

Ici, quand il donne l’exemple du SC Bastia, Jérôme Rothen fait clairement allusion à Hervin Ongenda qui y avait été prêté durant la saison 2014-2015. Perçu comme l’un des plus grands espoirs du club, le talentueux milieu de terrain, après des débuts réussis, a finalement totalement coulé par manque de travail et de rigueur. Aujourd’hui exilé dans un obscur club en division roumaine, Hervin Ongenda a certainement gâché sa chance au haut niveau.

Rothen n’a pas vraiment tort dans ses propos : que ce soit avec l’exemple d’Ongenda, ou des joueurs récents, on a toujours l’impression que le PSG doit se montrer reconnaissant envers ses titis. Or, ce n’est pas du tout comme ça que cela fonctionne. Areola qui souhaite attendre avant de prolonger car il a peur de perdre sa place alors même que ses dernières sorties sont mauvaises, ou le feuilleton Adrien Rabiot… Autant d’exemples qui corroborent les dires de Rothen : jamais aucune remise en question… Il serait d’ailleurs tant que le club de la capitale sévisse quelque peu de ce point de vu là.

 

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG