Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Sagnol souligne l’écart d’intensité et le fait que Mbappé « ne peut pas jouer seul en pointe »

Sagnol souligne l'écart d'intensité et le fait que Mbappé "ne peut pas jouer seul en pointe"

Willy Sagnol, ancien international français devenu consultant sportif, faisait partie de ceux au micro de RMC Sport mardi soir. Il a donc notamment donné son avis sur la défaite 2-1 du Paris Saint-Germain contre le Borussia Dortmund au Signal Iduna Park en 8e de finale aller de la Ligue des Champions.

« Le PSG a souffert dans tous les compartiments, c’est la conséquence de l’intensité de Dortmund. Et le PSG a eu un jeu trop stéréotypé. C’était trop facile pour Dortmund. Le problème au milieu, c’est que Verratti et Gueye n’ont défendu que latéralement, alors que Can et Witsel ont défendu en avançant. Ce qui permet aussi à l’équipe d’avancer.

Sagnol « Mbappé peut faire des différences quand il est sur le côté. »

Tuchel, en changeant de système à ce moment, il installe du doute dans son équipe. Neymar a eu du mal, c’est logique après 15 jours d’absence. Il a manqué de rythme et de tonicité.

Mbappé peut faire des différences quand il est sur le côté, mais dans l’axe il dépend des joueurs sur les côtés. Neymar et Di Maria n’ont pas été en forme, donc c’était difficile. Mais Mbappé ne peut pas encore vraiment jouer seul en pointe. »

En effet, le PSG a semblé manqué d’énergie face aux Allemands, notamment dans les duels au milieu. Pendant que Can et Witsel savaient s’imposer physiquement face aux Parisiens, eux semblaient surtout reculer et éviter les contacts. Un écart surprenant, même s’il y a un écart dans les qualités athlétiques. On a surtout le sentiment que Paris voulait surtout faire attention, alors que c’était le moment pour y aller à fond. Ce que le PSG a étrangement oublié. Et il est tombé dans un jeu simple à lire et donc à contrer. Une transformation étrange par rapport à ses habitudes créatives. On avait même vu plus d’efforts collectifs et organisés en Ligue 1. Espérons que Paris saura régler tout cela au retour.

Ce qui permettrait en fait de mieux faire fonctionner n’importe quel système. Le 3-4-3 d’hier peut être critiqué, le placement de Mbappé aussi, car en effet il ne semble pas avoir le jeu pour ce rôle de pointe si particulier. Cependant, avec une tous les joueurs qui redoublent d’efforts, se donnent à fond et y croient, cela pourrait peut-être marcher. C’est un classique mais qui est terriblement vrai : l’animation reste l’essentiel, pas le schéma.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG