Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Salomon « Cette saison la révélation parisienne c’est Giovani Lo Celso »

Arrivé à Paris au mercato hivernal 2017, Giovani Lo Celso (22 ans) a grappillé du temps de jeu cette saison jusqu’à devenir un élément important de l’effectif parisien. L’Argentin a déjà disputé 47 matches avec Paris (6 buts, 5 passes décisives) cette saison.  Celui qui a été formé en tant que meneur de jeu à Rosario Central (Argentine), a été repositionné par Unai Emery (46 ans) en sentinelle voire milieu récupérateur au Paris Saint-Germain. Bruno Salomon, journaliste France Bleu Paris, salue ce jeudi l’exemplarité du milieu parisien.

Arrivé dans la capitale avec un statut de jeune prometteur, Lo Celso ne devait pas s’attendre à un tel succès. Formé en tant que meneur de jeu, le jeune argentin s’inscrivait à un poste déjà bien fourni au sein du club francilien. C’est Unai Emery qui a réussi à faire éclore son petit prodige en le mettant de coté dans un premier temps pendant la moitié d’une saison. Dès son arrivée, le jeune argentin a dû suivre un entrainement spécifique avec du renforcement musculaire pour s’adapter au football européen. Le tacticien basque l’a longuement préparé avant de le lancer dans le « grand bain » en début de saison 2017/2018. Avec la blessure de Thiago Motta (35 ans), une opportunité pour Lo Celso est apparue, il a su la saisir en se repositionnant à un poste plus défensif. Bruno Salomon en atteste sur les antennes de France Bleu Paris.

« Beaucoup de jeunes joueurs auraient sombré 

« Pour moi, cela ne fait aucun doute, cette saison la révélation parisienne c’est Giovani Lo Celso. Mardi il a encore montré son talent balle au pied, sa grinta, sa frappe de balle, il a beaucoup de qualités. Une chose me plait en lui : c’est son mental. Il y a deux mois, à Madrid, il a plongé dans les abîmes du football en se ratant dans les grandes largeurs à un poste qui n’était pas le sien. Beaucoup de jeunes joueurs auraient sombré. Lui il a baissé la tête et continué à travailler avant de refaire surface. »

Après quelques excellentes prestations en début d’exercice, et pour pallier le manque de sentinelle expérimentée, Lo Celso a été titularisé dans le choc des 8es de finale de la Ligue des Champions qui opposait le PSG au Real Madrid. Sans expérience des rencontres à enjeu, le jeune argentin à sombré à un poste de sentinelle pour lequel il n’a initialement pas été formé. Sa titularisation, comme une sorte de « cadeau empoisonné », a conduit de nombreux experts à remettre en cause ses qualités. C’est en silence que le nouvel appelé de l’Albiceleste a travaillé encore plus dur pour récupérer une place de titulaire au sein du milieu à 3 parisien.

Auteur de prestations abouties ces derniers temps, il a su, en plus d’être efficace au milieu de terrain, se montrer décisif en donnant la victoire aux parisiens à Bordeaux (0-1), et au Stade de France pour la finale de la Coupe de France remportée face aux Herbiers (2-0). Bruno Salomon revient alors sur son positionnement et son exemplarité.

« jouer plus haut, à la Griezmann. Je trouve l’idée plutôt sexy. »

« Un confrère mardi se demandait s’il ne pouvait pas jouer plus haut, à la Griezmann. Je trouve l’idée plutôt sexy. Bien plus que celle de le mettre en sentinelle. Son travail, son abnégation lui permettront d’être à la Coupe du monde. Et ça, le petit Giovani le mérite amplement ! »

Au vue des prestations plutôt abouties de Lo Celso en tant que milieu relayeur ou sentinelle, nous serions curieux de le voir à son poste de meneur de jeu. Dans un style plus offensif, le jeune parisien serait surement encore plus précieux offensivement. Capable d’effectuer de grands efforts, il vient également aider en défense. Son travail ces 14 derniers mois à Paris n’a de cesse de porter ses fruits. Le jeune parisien a su s’imposer petit à petit au sein du club francilien au point de postuler à une place de titulaire. Etre positionné dans un poste plus offensif implique nécessairement un changement du style de jeu parisien. L’arrivée d’un nouvel entraineur cet été laisse la possibilité à Lo Celso d’espérer évoluer plus haut sur le terrain.

En une saison, Giovani Lo Celso est passé de jeune espoir, à joueur de l’Albiceleste. Il devrait, sauf surprise, effectuer sa première Coupe du Monde avec l’Argentine. C’est le signe de l’éclosion d’un joueur.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG