Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Sébastien Nieto estime que le PSG garde Cavani seulement par « sentiments »

Sébastien Nieto estime que le PSG garde Cavani seulement par "sentiments"
©IconSport

Dans son mail envoyé aux lecteurs du Parisien, le journaliste Sébastien Nieto a décidé d’évoquer la situation d’Edinson Cavani au Paris Saint-Germain. Le buteur de 32 ans est en fin de contrat en juin prochain et est visé par l’Atlético de Madrid. Le club espagnol aurait notamment proposé 10 millions d’euros pour un transfert cet hiver à celui qui est devenu une doublure à Paris. Mais pour le moment, le club parisien fermerait la porte. Un choix qui n’a pas de logique sportive ou financière selon Nieto.

« Mais quel est le réel intérêt du PSG de conserver Edinson Cavani? Mettons les sentiments et le passé de côté quelques lignes. L’Atlético de Madrid serait prêt à dépenser 10 millions d’euros pour un attaquant dont le contrat, à 1,5 M€ mensuel, se conclut dans cinq mois ? Pour un club comme Paris, toujours en quête d’équilibre financier, le calcul paraît simple… L’utilité sportive de l’Uruguayen ? Presque nulle sur les six premiers mois, avec 568 minutes de jeu. Choupo-Moting a plus joué et marqué autant (5 unités).

« En lâchant Cavani pour quelques millions de plus, le directeur sportif brésilien se mettrait en contradiction avec ses fans et son discours. »

Si le PSG de Leonardo ne peut pas vendre Cavani, c’est pour une autre raison. Justement parce que les sentiments ne peuvent être mis de côté lorsqu’on évoque « Edi », 33 ans le 14 février, jour de Saint-Valentin, et 198 buts avec le PSG depuis 2013. En lâchant Cavani pour quelques millions de plus, le directeur sportif brésilien se mettrait en contradiction avec ses fans et son discours, axé sur le respect et l’histoire du club. Le meilleur buteur de l’histoire du PSG va donc rester. Pour mieux partir. »

Sur l’aspect purement financier, une vente dès cet hiver aurait en effet du sens. Le PSG économise le salaire du Matador et en plus récupère les millions d’une vente alors qu’une prolongation de contrat est presque impensable aujourd’hui. Seulement, le reste de l’équation rend le dossier bien plus complexe. Résumer le point sportif comme le fait Nieto nous sommes un peu simpliste. Cavani a été trop blessé, c’est sûr. Mais on peut encore espérer que la seconde partie de saison soit plus clémente avec le Matador. Lequel a prouvé ces dernières années qu’il a sa place parmi les meilleurs buteurs du monde. Et ce n’est pas comme s’il était enterré à Paris.

Il peut entrer en cours de match et jouer un rôle important. Sans oublier que les absences peuvent vite arriver. Il en faut très peu, possiblement une seule, pour qu’il puisse être titulaire dans un grand match. Ce n’est pas négligeable pour le PSG, qui aurait beaucoup de mal à le remplacer cet hiver. Et les victoires en Ligue des Champions pourraient bien compenser financièrement l’argent « perdu » en gardant le buteur, grâce aux revenus gagnés à chaque tour et au progrès de l’image du club en avançant en Europe. Enfin, c’est bien de toute façon que les sentiments aient encore un peu valeur dans le football. L’argent a une grande place, mais c’est plaisant de voir de temps en temps qu’il ne dicte pas tout.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG