Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Suède/France – Les notes d’un match décevant

SuèdeFrance - Les notes d'un match décevant.jpg

Hier soir, pour le compte de la 6e journée dans la zone Euroe des éliminatoires de la Coupe du 2018, l’Equipe de France s’est inclinée en Suède (2-1, retrouvez notre résumé ici). Voici les notes des joueurs pour cette rencontre loupée.

Hugo Lloris (cap) : 3

Un match qui a longtemps été plutôt correct. Peu sollicité, il avait effectué les interventions qu’il avait à faire. Un coup franc à la Juninho de Forsberg bien sorti même si le ballon était sur lui. Malheureusement pour lui le match aura été trop long d’une poignée de secondes. Auteur d’un dégagement raté amenant le second but suédois à la 93e minute, il pénalise son équipe cette fois, après avoir beaucoup œuvré pour elle auparavant. Il faut oublier et vite passer à autre chose.

Une défense plutôt moyenne.

Djibril Sidibé : 5,5

Sidibé, symbole d’une défense qui aurait pu faire plus.

Propre techniquement, vivant sur son côté droit, pas en difficulté défensivement, il manque de précision dans ces centres ce soir. Il a aussi souvent opté pour le choix de repiquer dans l’axe. Est-ce par consigne ou par réel envie ? Peu importe, car ce n’était clairement pas la bonne solution. On aurait aimé le voir plus déborder sur le côté et déclencher ces centres plus prés de la ligne de but afin d’éviter des ballons trop faciles à jouer pour les tours de contrôle scandinaves.

Raphaël Varane : 6

Rarement pris à défaut au cours de la rencontre, moins élégant à la relance qu’à l’accoutumé, il a quand même livré une partition plutôt bonne face à un attaquant costaud et habille comme Berg. Un bémol, pas plus au marquage que les autres sur le but égalisateur de Durmaz. Pas assez présent de la tête ce soir sur les coups de pieds arrêtés offensif.

Laurent Koscielny : 6

Un match correct où il fut présent, sobre et appliqué. Même constat sur le but de l’ailier toulousain, il est là au milieu de la mêlée, sans coller personne au marquage. On ne l’a pas assez vu sur les coups de pied arrêtés offensifs.

Benjamin Mendy : 6.5

Avec un Olivier Giroud un peu plus adroit à la 35e minute, son 6.5 se transformait en 7.5 grâce à une passe décisive (peut-être qu’il le mérite d’ailleurs, car il n’est pas responsable du loupé). Il a arpenté son aile gauche inlassablement tout au long de la partie, avec des centres vraiment dangereux. Du bon, du très bon Mendy. A noter son excellente entente avec Lemar. En train de devenir une valeur sûre. Le meilleur Bleu ce soir.

Des milieux décevants.

Blaise Matuidi : 4

Pas de pressing, peu d’activité, il a quand même limité la casse en étant au rendez-vous dans sa technique sans prise de risque et ses passes courtes simples. Un placement farfelu et une réaction suspecte sur le but égalisateur de Durmaz. Il n’a même pas initié de pressing sur le porteur du ballon suédois.

Paul Pogba : 5

Ni bon, ni mauvais. Pogba n’est pas vraiment le genre de joueur qui peut se permettre de traverser ce genre de rencontre tel un anonyme. Hier soir, à l’image de sa coupe de cheveux, il a semblé rentré dans le rang en étant quelconque. Il n’est pas responsable de la composition d’équipe, mais dans se format là, avec Matuidi et Sissoko, il se doit de venir épauler Payet en sortant une passe cassant les lignes ou en pénétrant les premières lignes de défense adverses. Au final, on aura rien vu de tout ça. Encore décevant.

Moussa Sissoko : 4

Sissoko et les milieux français ont beaucoup déçu.

Dès les premières minutes on a compris le schéma de l’équipe, à la perte du ballon, il avait pour mission de venir reculer afin de bloquer l’aile droite, voir de former une ligne de 3 récupérateur avec Pogba et Matuidi. Très rapidement, on a eu l’impression que ça ne servirait à rien.

Cependant, le joueur de Tottenham le fait très bien, joue un football assez simple et a un peu permis à Sidibé de s’émanciper offensivement (Pas assez à notre goût). Épuisé après l’heure de jeu, il a commencé à se compliquer un peu plus la vie et à perdre ce fameux volume de jeu qui le caractérise tant.

On espérait voir un véritable offensif venir animer le couloir pour de bon à sa place. Cela n’arrivera jamais. Pour conclure, Sissoko a besoin de temps de jeu en club, et aussi d’être protéger par son sélectionneur qu’il l’affectionne beaucoup, en évitant de le jeter dans la fosse aux lions dans un match important après une saison quasi-blanche.

Des joueurs offensifs trop peu aperçus.

Antoine Griezmann : 3

Très actif dans les médias ces dernières semaines, Grizou l’a été beaucoup moins été sur la pelouse de la Friends Arena. Invisible en première période. Il se signale en seconde période par un petit ballon délicieux au dessus de la défense suédoise, malheureusement Matuidi sera trop court pour le reprendre. Il frappera également un coup franc plutôt joli à environ 25 mètres des cages suédoises. C’est très insuffisant.

Remplacé à la 75e par Kylian Mbappé, qui se sera signalé sur un ballon porté sur une quinzaine de mètre avant de le temporiser pour faire remonter le bloc et le transmettre.

Dimitri Payet : 5

Largement au dessus de la moyenne techniquement, Dimitri n’existe pas assez au cœur du jeu mais il n’en est pas l’unique responsable. Il a été esseulé à la création à cause des performances décevantes de Pogba et Griezmann. Le plus gênant avec Payet, c’est que les moments de répits, il se les octroie en disparaissant complètement de la circulation pendant certain moment du match.

Un statut d’intermittent déjà entrevu lors de l’Euro et un peu dérangeant pour un joueur de son calibre. Point positif, son joli coup de patte sur coups de pied arrêtés.

Giroud est le seul attaquant à avoir fait quelque chose de remarquable, sans avoir fait un grand match.

Remplacé à la 75e par Thomas Lemar, qui aura été très en vue sur seulement un petit quart d’heure, crochets dans des petits espaces, percussion, qualité technique, il connait sa partition côté gauche avec Mendy par cœur et ça c’est vu ! Auteur d’une frappe hors cadre. On aurait aimé le voir plus longtemps avec Dembélé a droite. Il semble parfait pour suppléer Dimitri Payet, et pourquoi pas le concurrencer ?

Olivier Giroud : 6

Difficile ce soir de venir sanctionner Olivier Giroud d’une plus mauvaise note. Peu en vu, car utilisé en pivot peu de fois, il a été peu efficace quand le ballon lui est arrivé. Une tête raté et non cadré sur une offrande de Benjamin Mendy, il n’a pas été assez présent dans les duels à la réception des nombreux centres venu de gauche et de droite. Son bilan est largement ré-haussé par son but merveilleux qu’il s’est créé tout seul, et cela, c’est assez rare pour le souligner.

 

 

Publicités

Vidéos Football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG