Adversaires

Ajaccio : un fauteuil de leader à conforter

Publie le 16/10/2011 a 09:00



  • Sur le papier, c’est un choc des extrêmes qui s’annonce. Ajaccio, promu en Ligue 1 à l’issue de la saison dernière, est relégable (18e), avec sept points au compteur. Comme d’habitude, Antoine Kombouaré préfère ne pas s’enflammer. « Il faudra respecter Ajaccio. C’est très important. Cela va être un match de coupe, un peu à l’image de celui contre Evian (2-2). On va être attendu. Nous sommes favoris, bien sûr. Sur le papier en tout cas. Après, on sait qu’il va falloir répondre présent sur le terrain. On s’attend à disputer un match compliqué, face à un adversaire qui va vendre chèrement sa peau. Ajaccio est 18e et a besoin de points », a déclaré le technicien kanak en conférence de presse d’avant match. Face à Lyon (2-0), les Franciliens ont parfaitement assumé leur rôle de « premier de la classe ». Il sera intéressant de voir s’ils sont en mesure de récidiver face à un adversaire nettement plus modeste.

    Le retour du capitaine

    A priori, cela ne fait guère de doutes. Paris possède la deuxième meilleure attaque à l’extérieur et la meilleure défense : un succès corse dimanche soir serait une véritable surprise. A l’occasion de cette rencontre, Mamadou Sakho devrait faire son retour dans le onze parisien. Le défenseur central n’a plus joué en match officiel depuis la deuxième journée et sa sortie sur blessure aux ischio-jambiers face à Rennes (1-1). Face aux hommes d’Olivier Pantaloni, l’international français sera certainement associé à Zoumana Camara, étant donné que Diego Lugano est suspendu et que Milan Bisevac est toujours blessé. Déjà plus de deux mois que Sakho n’a plus joué avec l’équipe première. « Quand on est arrêté pendant une longue période, ce n’est pas évident. On peut s’entraîner pendant un an, mais quand on n’a plus le rythme des matchs, de la compétition, ce n’est plus la même histoire. Je me sens bien, je me sens prêt », assure la capitaine francilien.

    Pantaloni : « Nous ne craignons personne »

    Pour la première fois de la saison en Championnat, Blaise Matuidi et Jérémy Ménez ne seront pas titularisés par Antoine Kombouaré. Comme Lugano, ils sont tous les deux suspendus (Matuidi est également blessé). Pour remplacer l’ancien romain, « Casque d’or » fera certainement monter Christophe Jallet d’un cran sur le terrain et alignera Marcos Ceara au poste de latéral droit. Le onze de départ parisien devrait être le suivant : Sirigu – Ceara, Camara, Sakho (cap.), Tiéné – Chantôme, Bodmer – Jallet, Pastore, Nenê – Gameiro. Même avec des absents, cette équipe a fière allure. « C’est un match avec peut-être un caractère particulier face au leader et devant un stade qui sera plein à craquer. Il y a du talent à Paris, c’est certain. Et alors, nous ne craignons personne. Les grands noms sont une chose, notre envie en est une autre », confesse le coach acéiste.

    Statistiques et pronostics

    Lors des années 2000, Ajaccio a accueilli le PSG à quatre reprises et s’est imposé une fois, au cours de la saison 2004-2005 (1-0). L’équipe insulaire souffre de carences défensives assez importantes : elle encaisse quasiment deux buts par match (huit buts encaissés sur les quatre dernières rencontres). De son côté, le PSG reste sur un minimum de deux buts par rencontre lors de sa série (en cours) de trois victoires consécutives. La cote d’un match comportant au moins quatre buts est donc particulièrement intéressante à tenter (2,65 contre 1). Le PSG part évidemment nettemment favori (1,60 pour la victoire francilienne, 3,40 pour le nul et 5,25 pour une victoire des Corses). Du côté des buteurs, Kevin Gameiro n’avait pas réussi à faire trembler les filets d’Hugo Lloris lors de la dernière journée. Il pourrait rectifier le tir ce dimanche. En misant sur un but de l’ancien Lorientais, vous pouvez doubler votre mise (cote : 2).

    Arnaud Lapointe

    Publie le 16/10/2011 a 09:00

    Ajaccio : un fauteuil de leader à conforter

    Sur le papier, c’est un choc des extrêmes qui s’annonce. Ajaccio, promu en Ligue 1 à l’issue de la saison dernière, est relégable (18e), avec sept points au compteur. Comme d’habitude, Antoine Kombouaré préfère ne pas s’enflammer. « Il faudra respecter Ajaccio. C’est très important. Cela va être un match de coupe, un peu à l’image de celui contre Evian (2-2). On va être attendu. Nous sommes favoris, bien sûr. Sur le papier en tout cas. Après, on sait qu’il va falloir répondre présent sur le terrain. On s’attend à disputer un match compliqué, face à un adversaire qui va vendre chèrement sa peau. Ajaccio est 18e et a besoin de points », a déclaré le technicien kanak en conférence de presse d’avant match. Face à Lyon (2-0), les Franciliens ont parfaitement assumé leur rôle de « premier de la classe ». Il sera intéressant de voir s’ils sont en mesure de récidiver face à un adversaire nettement plus modeste.

    Le retour du capitaine

    A priori, cela ne fait guère de doutes. Paris possède la deuxième meilleure attaque à l’extérieur et la meilleure défense : un succès corse dimanche soir serait une véritable surprise. A l’occasion de cette rencontre, Mamadou Sakho devrait faire son retour dans le onze parisien. Le défenseur central n’a plus joué en match officiel depuis la deuxième journée et sa sortie sur blessure aux ischio-jambiers face à Rennes (1-1). Face aux hommes d’Olivier Pantaloni, l’international français sera certainement associé à Zoumana Camara, étant donné que Diego Lugano est suspendu et que Milan Bisevac est toujours blessé. Déjà plus de deux mois que Sakho n’a plus joué avec l’équipe première. « Quand on est arrêté pendant une longue période, ce n’est pas évident. On peut s’entraîner pendant un an, mais quand on n’a plus le rythme des matchs, de la compétition, ce n’est plus la même histoire. Je me sens bien, je me sens prêt », assure la capitaine francilien.

    Pantaloni : « Nous ne craignons personne »

    Pour la première fois de la saison en Championnat, Blaise Matuidi et Jérémy Ménez ne seront pas titularisés par Antoine Kombouaré. Comme Lugano, ils sont tous les deux suspendus (Matuidi est également blessé). Pour remplacer l’ancien romain, « Casque d’or » fera certainement monter Christophe Jallet d’un cran sur le terrain et alignera Marcos Ceara au poste de latéral droit. Le onze de départ parisien devrait être le suivant : Sirigu – Ceara, Camara, Sakho (cap.), Tiéné – Chantôme, Bodmer – Jallet, Pastore, Nenê – Gameiro. Même avec des absents, cette équipe a fière allure. « C’est un match avec peut-être un caractère particulier face au leader et devant un stade qui sera plein à craquer. Il y a du talent à Paris, c’est certain. Et alors, nous ne craignons personne. Les grands noms sont une chose, notre envie en est une autre », confesse le coach acéiste.

    Statistiques et pronostics

    Lors des années 2000, Ajaccio a accueilli le PSG à quatre reprises et s’est imposé une fois, au cours de la saison 2004-2005 (1-0). L’équipe insulaire souffre de carences défensives assez importantes : elle encaisse quasiment deux buts par match (huit buts encaissés sur les quatre dernières rencontres). De son côté, le PSG reste sur un minimum de deux buts par rencontre lors de sa série (en cours) de trois victoires consécutives. La cote d’un match comportant au moins quatre buts est donc particulièrement intéressante à tenter (2,65 contre 1). Le PSG part évidemment nettemment favori (1,60 pour la victoire francilienne, 3,40 pour le nul et 5,25 pour une victoire des Corses). Du côté des buteurs, Kevin Gameiro n’avait pas réussi à faire trembler les filets d’Hugo Lloris lors de la dernière journée. Il pourrait rectifier le tir ce dimanche. En misant sur un but de l’ancien Lorientais, vous pouvez doubler votre mise (cote : 2).

    Arnaud Lapointe




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Féminines - Bruno Salomon s'attend à une finale de LDC "électrique"

    Féminines – Bruno Salomon s’attend à une finale de LDC « électrique »

    Actu Féminin

    Bruno Salomon, chroniqueur sur France Bleu, s’est exprimé à propos de la finale de la Ligue des Champions ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia mis à jour un post"Kluivert sera « Normalement » toujours en place la saison prochaine"
    19 hours ago
    Flavien Casinia mis à jour un post"Kluivert sera « Normalement » toujours en place la saison prochaine"
    19 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy repartir sur une saison alors que je sais que je n'ai plus la même ferveur...Ce n'est pas moi

    Féminines – Delannoy « repartir sur une saison alors que je sais que je n’ai plus la même ferveur…Ce n’est pas moi »

    Actu Féminin

    Sabrina Delannoy, défenseure de 31 ans du Paris Saint-Germain, jouera le dernier match de sa carrière ...

    Vidéos PSG

    Ajaccio : un fauteuil de leader à conforter

    <Adversaires , Club , Ligue 1 , Une

    Sur le papier, c’est un choc des extrêmes qui s’annonce. Ajaccio, promu en Ligue 1 à l’issue de la saison dernière, est relégable (18e), avec sept points au compteur. Comme d’habitude, Antoine Kombouaré préfère ne pas s’enflammer. « Il faudra respecter Ajaccio. C’est très important. Cela va être un match de coupe, un peu à l’image de celui contre Evian (2-2). On va être attendu. Nous sommes favoris, bien sûr. Sur le papier en tout cas. Après, on sait qu’il va falloir répondre présent sur le terrain. On s’attend à disputer un match compliqué, face à un adversaire qui va vendre chèrement sa peau. Ajaccio est 18e et a besoin de points », a déclaré le technicien kanak en conférence de presse d’avant match. Face à Lyon (2-0), les Franciliens ont parfaitement assumé leur rôle de « premier de la classe ». Il sera intéressant de voir s’ils sont en mesure de récidiver face à un adversaire nettement plus modeste.

    Le retour du capitaine

    A priori, cela ne fait guère de doutes. Paris possède la deuxième meilleure attaque à l’extérieur et la meilleure défense : un succès corse dimanche soir serait une véritable surprise. A l’occasion de cette rencontre, Mamadou Sakho devrait faire son retour dans le onze parisien. Le défenseur central n’a plus joué en match officiel depuis la deuxième journée et sa sortie sur blessure aux ischio-jambiers face à Rennes (1-1). Face aux hommes d’Olivier Pantaloni, l’international français sera certainement associé à Zoumana Camara, étant donné que Diego Lugano est suspendu et que Milan Bisevac est toujours blessé. Déjà plus de deux mois que Sakho n’a plus joué avec l’équipe première. « Quand on est arrêté pendant une longue période, ce n’est pas évident. On peut s’entraîner pendant un an, mais quand on n’a plus le rythme des matchs, de la compétition, ce n’est plus la même histoire. Je me sens bien, je me sens prêt », assure la capitaine francilien.

    Pantaloni : « Nous ne craignons personne »

    Pour la première fois de la saison en Championnat, Blaise Matuidi et Jérémy Ménez ne seront pas titularisés par Antoine Kombouaré. Comme Lugano, ils sont tous les deux suspendus (Matuidi est également blessé). Pour remplacer l’ancien romain, « Casque d’or » fera certainement monter Christophe Jallet d’un cran sur le terrain et alignera Marcos Ceara au poste de latéral droit. Le onze de départ parisien devrait être le suivant : Sirigu – Ceara, Camara, Sakho (cap.), Tiéné – Chantôme, Bodmer – Jallet, Pastore, Nenê – Gameiro. Même avec des absents, cette équipe a fière allure. « C’est un match avec peut-être un caractère particulier face au leader et devant un stade qui sera plein à craquer. Il y a du talent à Paris, c’est certain. Et alors, nous ne craignons personne. Les grands noms sont une chose, notre envie en est une autre », confesse le coach acéiste.

    Statistiques et pronostics

    Lors des années 2000, Ajaccio a accueilli le PSG à quatre reprises et s’est imposé une fois, au cours de la saison 2004-2005 (1-0). L’équipe insulaire souffre de carences défensives assez importantes : elle encaisse quasiment deux buts par match (huit buts encaissés sur les quatre dernières rencontres). De son côté, le PSG reste sur un minimum de deux buts par rencontre lors de sa série (en cours) de trois victoires consécutives. La cote d’un match comportant au moins quatre buts est donc particulièrement intéressante à tenter (2,65 contre 1). Le PSG part évidemment nettemment favori (1,60 pour la victoire francilienne, 3,40 pour le nul et 5,25 pour une victoire des Corses). Du côté des buteurs, Kevin Gameiro n’avait pas réussi à faire trembler les filets d’Hugo Lloris lors de la dernière journée. Il pourrait rectifier le tir ce dimanche. En misant sur un but de l’ancien Lorientais, vous pouvez doubler votre mise (cote : 2).

    Arnaud Lapointe

    By
    @
    OTER ?>