Restez connectés avec nous

Club

Bisevac : « C’est comme un 100 m »

Annoncé comme titulaire ce soir face à Nancy, Milan Bisevac va tout donner pour permettre au PSG de prendre trois points et de bien se positionner dans la course au titre. Mais pour cela, il va falloir être plus solide défensivement et faire beaucoup d’efforts sur le terrain.

Car depuis quelques semaines, le PSG encaisse beaucoup de buts et c’est une des choses à régler rapidement. « On a pris 14 buts lors de nos 7 derniers matchs. Il faut que cela cesse. On fait trop d’erreurs de concentration. On peut perdre des duels, mais on ne doit pas laisser un adversaire seul dans la surface par manque d’attention. (…) C’est à nous les joueurs de prendre nos responsabilités. Nous avons les clés. Si on communique bien entre nous, il n’y a pas de raisons de ne pas bien nous entendre techniquement et tactiquement, a déclaré le défenseur serbe dans le Parisien, avant de demander toutefois aux supporters d’être un peu moins exigeants. Il faut arrêter de penser que l’on va gagner tous les matchs 5-0. On sait ce que l’on doit faire pour finir champion . On a une belle équipe pour l’être, mais on ne peut pas remporter nos 38 matchs. Parfois ça ne se passe pas bien.»

Et en plus de faire en sorte d’être costaud en défense, toute l’équipe devra se battre sur le terrain et non donner l’impression de la jouer facile. « Si on n’a pas envie d’être champion (il souffle)… Cette perspective doit nous donner une force énorme pour le devenir. C’est important de bien entrer tout de suite dans les matchs. On est trop souvent dans la réaction. On doit avoir confiance en nos qualités. Mais sur le terrain, il faut courir et pas marcher, a demandé l’ancien Valenciennois, qui admet que passer à côté du titre de champion serait un échec. Bien évidemment. Il nous reste 9 matchs, ça va vite passer. On est dans la dernière ligne droite, c’est comme un 100 m. A nous de ne plus faire d’erreur. On a fait des bêtises. C’est dommage par exemple d’être éliminé des coupes. Maintenant focalisons-nous sur le championnat. On sait que personne ne nous fera de cadeaux.»

En tout cas, s’il a l’opportunité d’être aligné avec Mamadou Sakho en défense, Bisevac se porterait plutôt bien puisque les deux joueurs sont très proches depuis qu’ils se sont connus l’été dernier. « Mamadou, je l’adore ! Aussi bien comme joueur que comme homme. Il a d’énormes qualités, il faut juste qu’il progresse encore un peu mentalement », a confié l’international serbe, qui sait que Sakho a un peu de mal à subir la pression actuellement.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club