Club

Bisevac, modèle d’exemplarité

Joie Milan BISEVAC
Publie le 16/06/2012 a 20:00



  • Aujourd’hui, Paristeam termine son bilan des défenseurs avec Milan Bisevac. Le Serbe constitue l’une des plus grandes satisfactions de la saison.

    Cinquième recrue estivale, l’ancien Lensois débarque dans la capitale pour un montant légèrement supérieur à trois millions d’euros. C’est un secret de Polichinelle : Antoine Kombouaré désirait ardemment le voir au sein de son effectif, et ce, depuis son arrivée au poste d’entraîneur du PSG. Leonardo exaucera le vœu du technicien kanak. « Être ici, c’est un rêve qui se réalise. Cela faisait un an et demi que nous étions en contact. Cela n’a pas été facile mais c’est arrivé. Il faut s’adapter très vite. J’espère que nous allons réaliser quelque chose de bien cette saison », déclare le  défenseur lors de sa présentation à la presse. C’est dans la peau d’un titulaire qu’il entame la saison, en charnière centrale. Rapidement, son élan se trouve stoppé par une blessure aux adducteurs contractée en sélection nationale.

    Retour en force

    Il faut attendre le mois de novembre pour voir revenir Bisevac à la compétition, lors de la 13e journée de Ligue 1 à Bordeaux (1-1). Grâce à de bonnes prestations, il retrouve sa place dans le onze de départ. En Championnat, lors des trois derniers matches de l’année 2011, son association avec Zoumana Camara s’avère particulièrement efficace puisque le club de la capitale n’encaisse pas le moindre but. La propreté de ses relances et sa sérénité dans les duels forcent l’admiration des supporters. « Je n’ai pas peur de la pression. Je préfère même qu’il y en ait, je suis plus concentré et je fais de meilleures performances », assure le  joueur formé au Zeleznicar Belgrade, prouvant ainsi que la concurrence dans le secteur de jeu où il évolue n’est qu’une source de motivation supplémentaire.

    « Tout commence dans la tête »

    Lorsqu’il remplace Antoine Kombouaré, Carlo Ancelotti décide de replacer Bisevac au poste de latéral droit. Le natif de Kosovska Mitrovica ne sera pas vraiment perturbé par ce changement, bien au contraire.  Début février, il est élu  joueur UNFP du mois de janvier, devant le Marseillais Loïc Rémy et le Montpelliérain Olivier Giroud. Sa place sur le terrain lui importe peu, du moment que son temps de jeu ne s’en trouve pas altéré. « La première fois ça n’a pas été simple, vraiment. Mais après je me suis dit : « Ok, je suis arrière droit ». Et dans la tête ça change tout de suite. Je change d’état d’esprit. Je le répète, tout commence dans la tête », assure-t-il à cette époque. Fin février, Bisevac se blesse à nouveau et doit renoncer à un mois de compétition.

    Guerrier dans l’âme

    Véritable guerrier dans l’âme, il retrouve encore une place de titulaire à son retour, à son poste de prédilection. En charnière centrale, Ancelotti l’associe à Alex. Parti pour durer jusqu’à la fin de la saison, ce binôme devra se séparer en raison d’une nouvelle blessure du Serbe aux adducteurs, lors de la 34e journée (défaite à Lille, 2-1). Malgré ses pépins physiques, l’ex-Valenciennois aura effectué un exercice 2011-2012 exemplaire, caractérisé par un professionnalisme et une polyvalence à toute épreuve. Aligné à 19 reprises en Ligue 1 (dont 17 comme titulaire), il devrait faire partie des plans de « Carletto » pour la saison à venir, malgré la concurrence impitoyable qui se profile dans l’axe défensif.

    Publie le 16/06/2012 a 20:00

    Bisevac, modèle d’exemplarité

    Aujourd’hui, Paristeam termine son bilan des défenseurs avec Milan Bisevac. Le Serbe constitue l’une des plus grandes satisfactions de la saison.

    Cinquième recrue estivale, l’ancien Lensois débarque dans la capitale pour un montant légèrement supérieur à trois millions d’euros. C’est un secret de Polichinelle : Antoine Kombouaré désirait ardemment le voir au sein de son effectif, et ce, depuis son arrivée au poste d’entraîneur du PSG. Leonardo exaucera le vœu du technicien kanak. « Être ici, c’est un rêve qui se réalise. Cela faisait un an et demi que nous étions en contact. Cela n’a pas été facile mais c’est arrivé. Il faut s’adapter très vite. J’espère que nous allons réaliser quelque chose de bien cette saison », déclare le  défenseur lors de sa présentation à la presse. C’est dans la peau d’un titulaire qu’il entame la saison, en charnière centrale. Rapidement, son élan se trouve stoppé par une blessure aux adducteurs contractée en sélection nationale.

    Retour en force

    Il faut attendre le mois de novembre pour voir revenir Bisevac à la compétition, lors de la 13e journée de Ligue 1 à Bordeaux (1-1). Grâce à de bonnes prestations, il retrouve sa place dans le onze de départ. En Championnat, lors des trois derniers matches de l’année 2011, son association avec Zoumana Camara s’avère particulièrement efficace puisque le club de la capitale n’encaisse pas le moindre but. La propreté de ses relances et sa sérénité dans les duels forcent l’admiration des supporters. « Je n’ai pas peur de la pression. Je préfère même qu’il y en ait, je suis plus concentré et je fais de meilleures performances », assure le  joueur formé au Zeleznicar Belgrade, prouvant ainsi que la concurrence dans le secteur de jeu où il évolue n’est qu’une source de motivation supplémentaire.

    « Tout commence dans la tête »

    Lorsqu’il remplace Antoine Kombouaré, Carlo Ancelotti décide de replacer Bisevac au poste de latéral droit. Le natif de Kosovska Mitrovica ne sera pas vraiment perturbé par ce changement, bien au contraire.  Début février, il est élu  joueur UNFP du mois de janvier, devant le Marseillais Loïc Rémy et le Montpelliérain Olivier Giroud. Sa place sur le terrain lui importe peu, du moment que son temps de jeu ne s’en trouve pas altéré. « La première fois ça n’a pas été simple, vraiment. Mais après je me suis dit : « Ok, je suis arrière droit ». Et dans la tête ça change tout de suite. Je change d’état d’esprit. Je le répète, tout commence dans la tête », assure-t-il à cette époque. Fin février, Bisevac se blesse à nouveau et doit renoncer à un mois de compétition.

    Guerrier dans l’âme

    Véritable guerrier dans l’âme, il retrouve encore une place de titulaire à son retour, à son poste de prédilection. En charnière centrale, Ancelotti l’associe à Alex. Parti pour durer jusqu’à la fin de la saison, ce binôme devra se séparer en raison d’une nouvelle blessure du Serbe aux adducteurs, lors de la 34e journée (défaite à Lille, 2-1). Malgré ses pépins physiques, l’ex-Valenciennois aura effectué un exercice 2011-2012 exemplaire, caractérisé par un professionnalisme et une polyvalence à toute épreuve. Aligné à 19 reprises en Ligue 1 (dont 17 comme titulaire), il devrait faire partie des plans de « Carletto » pour la saison à venir, malgré la concurrence impitoyable qui se profile dans l’axe défensif.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • ici c est paris!

      Achete 11 stars? Alors qu on arrive meme pas a en acheter un ou deux…mdrrrrr

    • Antonio

      Ce sont les joueurs les moins chers qui montrent le meilleur sur le terrain. Et moi perso 2-3 recrues ok mais à quoi bon avoir 11 stars sur le terrain achetés cher…sa veut pas dire qu’on sera bons

    • :erm:

      Dzeko vous en pensez quoi?

      • Tres bon joueur!! Je suis persuadé qu’il cartonnerais en L1!! Moi je dit un grand OUI!

    • Un vrai professionnel, mais me semble être un petit peu fragile tout de même, il a souvent eu des petites blessures étalé sur toute la saison

    • Bibi

      Franchement pourquoi chercher un défenseur. Bisevac donne tout sur le terrain c’est un guerrier ce mec.

      • Pck tu fait toute une saison avec seulement 2,5 défenseurs?? (Bisevac et Alex OK. Sakho on ne sais pas si il va enfin relever la tête).

    • Arfer

      Bravo aux grecs, c’est beau ! Samaras a été énorme, un club de ligue 1 genre Evian ou meme Toulouse,Rennes etc devrait se positionner sur lui, il vaut à peine 5 millions, sa vaut le cout.

      • magic nene

         c’est un grand pays la grèce,j’adore ce pays son histoire,moins son équipe de football,lol

        • Arfer

          on va dire qu’ils jouent avec leur arme cad la solidarité et la combativité mais niveau pure football no comment ^^

          • magic nene

             tout à fait ,ils ont des valeurs,respect mais m’en demande pas plus.

    • paulepoulpe

      En défense, les nouvelles rumeurs concernent Nicolas Hernan Otamendi (argentin, FC Porto, 24 ans) et Luisao (Benfica, 31 ans, brésilien)

      • Paris

        Moi je serai pour l’arrivée de mbiwa de montpelier.

        • Archi surcoté!!! C Hilton qui tiens la def a Montpellier!!

          • magic nene

            pour moi c’est l’inverse

            • paulepoulpe

              Galatasaray et le Fener seraient déjà à se disputer Mbiwa

          • Pigeon

            Hilton meilleur que mbiwa la blague du jour. Je me roule par terre la.

            • Roule toi par terre et roucoule tant que tu le souhaite mais tu verra a l’avenir (surtout ci il change de club) qu’il ne sera pas celui que tout le monde voit comme la relève en EDF!!!

            • majestik49

              je parlerais d une bonne complementarité , cest ce qui compte en def centrale..

    • Tout simplement notre meilleur défenseur!! Bisevac le guerrier

    • Be

      Ha Bisevac, un super joueur. Et dire quand début de saison, bon nombre te cracher dessus, mais tu as prouvé que tu mérites d’être un parisien

      • Racho14

        Franchement jt pas trop pour son arrive mais j’ai étai agréablement surpris lui et jallet chapeau bas

    • Hichadric

      Valenciennes

    Dernieres news

    Classement PSG Ligue 1

    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0
    6 Guingamp 0 0 0 0 0
    7 LOSC Lille Métropole 0 0 0 0 0
    8 Lorient 0 0 0 0 0
    9 Metz 0 0 0 0 0
    10 Monaco 0 0 0 0 0

    Suivez-nous sur les reseaux



    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0

    L'actualité européenne

    Meunier "on attendait Aurier à l’aéroport...il y a assez de qualités dans le groupe pour s'adapter aux forfaits

    T.Meunier « On a vu une première mi-temps excellente,un bloc aussi bien défensif qu’offensif »

    LDC

    Le Paris Saint-Germain s’est réveillé ce matin avec le sourire. Grâce au match nul acquis à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."Mercato - Thiago Maia pourrait finalement signer à Saint-Pétersbourg pour remplacer Alex Witsel"
    2 hours ago
    Emjeïsa publié un new post."Lizarazu "Monaco est un prétendant au titre...Le PSG n'a pas beaucoup de marge""
    8 hours ago

    Actualité Féminine

    Les parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Les Parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Actu Féminin

    Lundi, les Féminines de l’Equipe de France U20, avec les joueuses du Paris Saint-Germain Hawa Cissoko (défenseur) ...

    Vidéos PSG

    Bisevac, modèle d’exemplarité

    Joie Milan BISEVAC <Club , Editos , Une

    Aujourd’hui, Paristeam termine son bilan des défenseurs avec Milan Bisevac. Le Serbe constitue l’une des plus grandes satisfactions de la saison.

    Cinquième recrue estivale, l’ancien Lensois débarque dans la capitale pour un montant légèrement supérieur à trois millions d’euros. C’est un secret de Polichinelle : Antoine Kombouaré désirait ardemment le voir au sein de son effectif, et ce, depuis son arrivée au poste d’entraîneur du PSG. Leonardo exaucera le vœu du technicien kanak. « Être ici, c’est un rêve qui se réalise. Cela faisait un an et demi que nous étions en contact. Cela n’a pas été facile mais c’est arrivé. Il faut s’adapter très vite. J’espère que nous allons réaliser quelque chose de bien cette saison », déclare le  défenseur lors de sa présentation à la presse. C’est dans la peau d’un titulaire qu’il entame la saison, en charnière centrale. Rapidement, son élan se trouve stoppé par une blessure aux adducteurs contractée en sélection nationale.

    Retour en force

    Il faut attendre le mois de novembre pour voir revenir Bisevac à la compétition, lors de la 13e journée de Ligue 1 à Bordeaux (1-1). Grâce à de bonnes prestations, il retrouve sa place dans le onze de départ. En Championnat, lors des trois derniers matches de l’année 2011, son association avec Zoumana Camara s’avère particulièrement efficace puisque le club de la capitale n’encaisse pas le moindre but. La propreté de ses relances et sa sérénité dans les duels forcent l’admiration des supporters. « Je n’ai pas peur de la pression. Je préfère même qu’il y en ait, je suis plus concentré et je fais de meilleures performances », assure le  joueur formé au Zeleznicar Belgrade, prouvant ainsi que la concurrence dans le secteur de jeu où il évolue n’est qu’une source de motivation supplémentaire.

    « Tout commence dans la tête »

    Lorsqu’il remplace Antoine Kombouaré, Carlo Ancelotti décide de replacer Bisevac au poste de latéral droit. Le natif de Kosovska Mitrovica ne sera pas vraiment perturbé par ce changement, bien au contraire.  Début février, il est élu  joueur UNFP du mois de janvier, devant le Marseillais Loïc Rémy et le Montpelliérain Olivier Giroud. Sa place sur le terrain lui importe peu, du moment que son temps de jeu ne s’en trouve pas altéré. « La première fois ça n’a pas été simple, vraiment. Mais après je me suis dit : « Ok, je suis arrière droit ». Et dans la tête ça change tout de suite. Je change d’état d’esprit. Je le répète, tout commence dans la tête », assure-t-il à cette époque. Fin février, Bisevac se blesse à nouveau et doit renoncer à un mois de compétition.

    Guerrier dans l’âme

    Véritable guerrier dans l’âme, il retrouve encore une place de titulaire à son retour, à son poste de prédilection. En charnière centrale, Ancelotti l’associe à Alex. Parti pour durer jusqu’à la fin de la saison, ce binôme devra se séparer en raison d’une nouvelle blessure du Serbe aux adducteurs, lors de la 34e journée (défaite à Lille, 2-1). Malgré ses pépins physiques, l’ex-Valenciennois aura effectué un exercice 2011-2012 exemplaire, caractérisé par un professionnalisme et une polyvalence à toute épreuve. Aligné à 19 reprises en Ligue 1 (dont 17 comme titulaire), il devrait faire partie des plans de « Carletto » pour la saison à venir, malgré la concurrence impitoyable qui se profile dans l’axe défensif.

    By
    @
    OTER ?>