Restez connectés avec nous
Blanc se plaint de la programmation et se montre rassurant pour Ibrahimovic

Club

Blanc se plaint de la programmation et se montre rassurant pour Ibrahimovic

A la suite du match nul (qui porte bien son nom) entre les Girondins et le Paris Saint-Germain (1-1, 35e journée de Ligue 1), le coach parisien Laurent Blanc s’est brièvement exprimé au micro d’Infosport+.

« La tête ailleurs ? Non… Et sur le match, il faut juger les deux équipes… C’est un match typique de fin de saison avec la bonne idée de le placer entre les deux dernières journées … Je trouve que la seconde mi-temps n’a pas été mauvaise. Elle a été meilleure, des deux côtés d’ailleurs.

 Mais celui qui a placé cette rencontre entre les deux dernières journées a eu une très bonne idée… Et je pense qu’on aurait pu vu voir un match encore moins bon. »

En effet, ce match calé juste avant la fin de championnat, où aucune des deux équipes n’a encore vraiment quelque chose à gagner, à manquer d’intensité. Notamment parce que les joueurs peuvent être fatigués et ont en tête un match qu’il y a dans 3 jours.

On notera aussi la petit pique lancée à Bordeaux, qui avait annoncé avoir envie de jouer et de gagner, mais n’a finalement fait que défendre en se contentant du match nul. Un triste comportement alors que les Bordelais n’avaient pas grand chose à perdre.

Le PSG voudra finir en beauté devant son public, où il faut fêter les titres et aller chercher quelques records en plus. Sans oublier que les Parisiens disputent la finale de Coupe de France contre l’OM le 21 mai et avaient certainement en tête l’importance de ne pas se blesser ce soir.

D’ailleurs, lorsque Zlatan Ibrahimovic a ressenti une douleur, il a demandé à sortir rapidement. Une blessure qui a inquiété les supporters parisiens, mais Laurent Blanc s’est montré rassurant.

Zlatan a ressenti une petite douleur au mollet qui est assez persistante, il a préféré couper. Physiquement à un moment donné ça tire un peu. On est en fin de saison. Je ne peux rien dire pour Zlatan, il va tout faire pour vite revenir samedi contre Nantes et contre l’OM. Mais il a des échéances importances, notamment l’Euro, donc ni lui ni nous ne vont prendre le moindre risque

Pas de quoi trop s’inquiéter pour le moment, même si on sait que les « petites blessures » peuvent se transformer en longue absence. Mais l’histoire d’Ibrahimovic au PSG ne peut pas se terminer sur ce triste match, même s’il a marqué. On s’attend à le voir jouer contre Nantes samedi et en finale de Coupe de France à l’OM dans 10 jours.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club