Restez connectés avec nous

Club

Draxler « Parfois, Tuchel devient fou parce que je n’aime pas me battre sur le terrain dans des situations de duels directs »

Draxler "Parfois, Tuchel devient fou parce que je n'aime pas me battre sur le terrain dans des situations duels directs"

Julian Draxler, milieu/attaquant de 26 ans du Paris Saint-Germain, s’est confié auprès de PSG TV pour le dernier épisode de This is Paris. L’international allemand a notamment évoqué sa polyvalence qui est utilisée par le coach Thomas Tuchel, avec les qualités appréciées par l’entraîneur et le défaut qui le rend « fou ».

« C’est un coach qui aime beaucoup changer de système et de tactique, donc il peut m’utiliser à presque tous les postes sur le terrain. Cela va dépendre si on joue avec les quatre attaquants et moi derrière, dans ce cas ce n’est pas mon rôle de marquer et de faire des passes. Bien sûr, j’essaye parce que c’est ma façon de jouer au football mais parfois l’entraîneur me parle et me dit par exemple ‘aujourd’hui j’ai besoin de toi en défense’.

Draxler « Je dois m’améliorer là-dessus, je le sais. »

Je sais qu’il apprécie que je ne perde pas la balle et que j’ai une bonne technique. Il compte également sur moi pour donner de bons ballons à nos attaquants parce que je trouve toujours un moyen de trouver Ney ou Kylian dans une position dangereuse. Parfois, il devient fou parce que je n’aime pas me battre sur le terrain dans des situations de un-contre-un ou des duels directs. C’est pour ça parfois qu’il devient fou. Je dois m’améliorer là-dessus, je le sais, j’essaye de le travailler tous les jours. Et je crois que j’ai déjà un peu progressé, c’est important pour l’équilibre de l’équipe. Vous savez quand vous jouez avec moi au milieu de terrain parce que je pense plus offensif que défensif. Parfois, je dois m’arrêter et me dire ‘Bon maintenant, il faut que tu sois au soutien de Ney, c’est important pour l’équilibre de l’équipe.’

Draxler « j’aime jouer pour une équipe comme celle-ci même si je sais que c’est difficile de trouver une place sur le terrain. »

Je veux jouer, je veux gagner et c’est pour cela que je suis là et j’aime jouer pour une équipe comme celle-ci même si je sais que c’est difficile de trouver une place sur le terrain, donc tu dois être capable de jouer dans différentes positions. »

Clairement, Draxler fait partie des joueurs qui ont été les plus « baladés » depuis 1 an et demi. Attaquant axial, ailier, milieu offensif, relayeur et milieu défensif, l’Allemand a dû s’adapter pour aider l’équipe. Ce qu’il peut faire, avec une certaine limite. Même s’il a un bon sens du jeu, il n’est pas le meilleur récupérateur qui existe. Aussi, il est difficile d’être régulièrement performant en changeant autant. Mais Tuchel a dû trouver des solutions face à des situations compliquées. Il était sans doute bien heureux de pouvoir compter sur Draxler. Même si on attend encore un peu plus de lui. Le fait de retrouver un rôle globalement offensif cette saison l’aide.

On voit aussi qu’il est conscient de son défaut, avec un manque de résistance et d’agressivité dans les duels. Il ne sera jamais Marquinhos (défenseur central/milieu de 25 ans), mais il peut faire mieux. Draxler doit aussi être un peu plus régulièrement décisif quand il est sur le terrain. La faute à des concurrents impressionnants. Maintenant, c’est à l’Allemand d’utiliser cette concurrence pour grandir encore. Il a sa place au PSG, mais pour le moment c’est plutôt en tant que doublure que titulaire. C’est important aussi, sauf que l’on peut deviner que l’international allemand aimerait gagner encore un peu en importance.

Publicités

Vidéos Football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Club