Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Fair-Play Financier – Thierry Granturco analyse les risques encourus par le PSG

On le sait, depuis les achats combinés de Neymar, attaquant de 26 ans, et de Kylian Mbappé, attaquant de 19 ans, pour la bagatelle de 400 millions d’euros, le Paris Saint-Germain se trouve dans le viseur de l’UEFA, qui a diligenté une enquête à son encontre. Ce vendredi, le PSG devrait être fixé concernant une possible sanction dans le cadre du Fair-Play Financier. Spécialiste en droit du sport, Thierry Granturco s’est exprimé à ce sujet pour Onze Mondial. Pour lui, le club de la capitale ne peut s’en prendre qu’à lui-même du fait de sa gourmandise trop prononcée durant le dernier Mercato. Pourtant, à ses yeux, Paris ne devrait pas se voir trop lourdement sanctionné par l’instance européenne. 

« Le fait d’engager plus de 400 millions d’euros en un seul mercato estival, ça ne pouvait que susciter des interrogations (…) Il n’y aurait pas eu d’enquête si le PSG n’avait pas été aussi gourmand. S’il n’y avait eu que Neymar ça aurait pu passer. Mais le fait d’enchaîner avec Mbappé a suscité une enquête (…) Comme il y a récidive,si l’UEFA considère que ça fait deux fois de suite que le PSG fait le coup des faux sponsors, elle peut aller jusqu’à la sanction la plus sévère »

Pour ce qui est de la possible sanction :

« Payer une lourde amende et éventuellement le nombre de joueurs inscrits en Ligue des Champions pourrait être diminué. »

Une décision qui définira la marche à suivre sur le marché des transferts

L’analyse de Thierry Granturco est claire et concise. Néanmoins, si Paris s’est payé le luxe d’investir autant d’argent sur Neymar et Mbappé, on estime, et on espère, que les décideurs savaient ce qu’ils faisaient et en connaissaient les possibles répercussions. De plus, le forcing qui semble avoir été mis par des forces externes au dossier peut également paraître assez perturbant : ici, monsieur Javier Tebas, président de la Liga BBVA, met bien en exergue ce constat. Ce dernier criant au loup à l’UEFA à peine Neymar avait débarqué sur le sol de la capitale française.

Tout le monde retient donc son souffle quant à la sanction dont pourrait écoper le Paris Saint-Germain. Une décision qui suspend pour le moment le mercato parisien que ce soit dans le sens des arrivées ou de celui des départs. Le club de la capitale va donc devoir aviser au gré du bon vouloir de l’instance européenne : si la sanction est financière, cela ne devrait pas trop poser de problème. Par contre, si la peine peut se montrer plus grave, on pourrait, dans ce cas bien précis, s’attendre à un dégraissage massif côté rouge et bleu. Si Di Maria, Pastore ou Kurzawa sont de toute façon sur la liste des transferts, d’autres noms pourraient s’y ajouter. Ici, on pense à Marco Verratti ou à Adrien Rabiot. Deux joueurs à très fortes valeurs marchandes. Qu’on se le dise, si la décision tombe bien demain, le PSG va enfin pouvoir commencer à bouger ses pions sur l’échiquier des transferts estivaux.

 

 

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG