Restez connectés avec nous

Club

Gueye évoque sa méforme, son poste, Neymar et Mbappé, ainsi que Navas

Gueye évoque sa méforme, son poste, Neymar et Mbappé, ainsi que Navas
Publicités

Idrissa Gueye, milieu de 30 ans arrivé au Paris Saint-Germain cet été en provenance d’Everton, s’est arrêté en zone mixte mercredi soir après la victoire 2-0 contre le FC Nantes pour le compte de la 16e journée de Ligue 1. L’occasion pour l’international sénégalais de revenir sur la performance collective et ses difficultés individuelles du moment. Les propos du joueur parisien sont relayés par Le Figaro.

« C’était un match compliqué, surtout en première période et en fin de match. Aujourd’hui, l’essentiel était de prendre les trois points. On l’a fait, on a marqué deux buts sans en encaisser. Même si on sait qu’on peut faire beaucoup mieux, il faut rester positif et continuer de travailler.

Gueye « Je reste un humain, ça arrive à tout le monde d’avoir des coups de mou. »

Moins bien individuellement ?

Oui, je le sens, tout le monde le voit aussi. Je reste un humain, ça arrive à tout le monde d’avoir des coups de mou. C’est mon cas. J’essaie de faire de mon mieux, de rester le plus simple possible, de gratter des ballons même si ce n’est pas facile. Ça va passer. Quand ça va revenir, on sera là, encore plus fort.

Si je préfère être 6 ou 8 ?

Je n’ai pas de préférence. Le plus important pour moi, c’est d’être sur le terrain et d’essayer d’aider l’équipe du mieux possible. Relayeur, je l’ai déjà fait à Lille et en Angleterre. J’ai fait toute ma formation en 6. »

En quelques mots, Gueye résume parfaitement la situation du PSG. Le travail est fait et loin d’être mauvais, mais ce n’est pas aussi bon que le potentiel de l’équipe. Il est possible de faire bien mieux. Mais avec plusieurs joueurs qui ne sont pas en forme, c’est forcément un peu compliqué. Chacune des petites erreurs empêche le collectif de briller. Plusieurs joueurs reviennent d’une blessure et doivent monter en puissance (Gueye a été blessé brièvement, c’est le cas de Meunier, Mbappé aussi, Neymar plus longuement et Cavani encore plus).

Maintenant, on espère que l’infirmerie pourra rester à peu près vide pour que les joueurs se sentent mieux et arrivent à former une équipe plus flamboyante sur le terrain. Il faut continuer à travailler. On peut penser aussi à encore quelques changements tactiques, de façon de faire. Comme Gueye qui pourrait à un moment jouer un peu plus bas. Même si lui ne veut pas trop y penser et se concentre sur l’équipe. Le Sénéglais a ensuite été invité à revenir sur les prestations de Neymar et Kylian Mbappé (attaquants de 27 et 20 ans).

Publicités

Gueye « Il faut qu’ils continuent de travailler dans ce sens-là. »

Le PSG peut être très heureux d’avoir Keylor Navas pour garder son but.

« Tout le monde sait qu’ils sont capables de faire la différence à n’importe quel moment. C’est ce qu’on attend d’eux. On est là pour travailler derrière pour eux, pour leur donner des ballons afin qu’ils puissent faire la différence. Ils ont su le faire aujourd’hui. Il faut qu’ils continuent de travailler dans ce sens-là, qu’ils trouvent des automatismes et qu’ils marquent des buts. »

Ainsi, à l’image du PSG, Mbappé et Neymar doivent faire les efforts pour s’améliorer et aider un peu plus le collectif. Chacun semblait un peu mieux que sur les derniers matchs, même s’ils ne sont pas encore à leur meilleur niveau. Mais la progression est positive. Et cela devrait continuer s’ils n’ont pas une nouvelle blessure. Cela aidera forcément le PSG à être plus performant. Comme pour chaque joueur. Au moins, Keylor Navas (gardien de 32 ans) enchaîne les prestations de haute volée. Gueye a été interrogé à ce sujet.

Gueye « C’est ce qui fait la différence entre les gardiens moyens et les grands. »

« C’est ce qu’on demande à un gardien, rester concentré du début à la fin. C’est ce qui fait la différence entre les gardiens moyens et les grands. Lui, il montre que c’est un grand gardien. Il nous donne beaucoup de confiance. Même dans le jeu au pied, il est très bon. »

Clairement, on voit bien sur ce début de saison ce qu’est un grand gardien en pleine forme. Cela avait manqué au PSG ces dernières années. C’est un vrai atout dans toutes les compétitions. De quoi aider les Parisiens à éviter des situations compliquées et possiblement faire la différence dans les grands soirs. On l’a bien vu mardi dernier contre le Real Madrid (2-2, 5e journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions).


 

Articles récents

Autres articles présents dans Club