Restez connectés avec nous
Herrera évoque la blessure de Neymar, le Barça, Messi, Mbappé et Pochettino
©Iconsport

Club

Herrera évoque la blessure de Neymar, le Barça, Messi, Mbappé et Pochettino

Ander Herrera, milieu de 31 ans du Paris Saint-Germain, a répondu à plusieurs questions de Sport. À quelques jours d’affronter le FC Barcelone en 8e de finale aller de la Ligue des Champions, l’Espagnol, arrivé en 2019 après la fin de son contrat au FC Barcelone, a été invité à s’exprimer sur la blessure de Neymar (attaquant de 29 ans), le match face au club catalan, le danger Lionel Messi (attaquant de 33 ans), les clefs du match, le niveau de Kylian Mbappé et le style de Mauricio Pochettino.

Herrera « nous avons un bon bloc et un bon groupe de joueurs qui peuvent assumer ce rôle de leader. »

Que perd le PSG sans Neymar ?

Nous perdons un leader naturel. Dans les moments difficiles, nous savons que nous pouvons lui donner le ballon et que quelque chose peut se passer, même quand l’équipe souffre. Dans un match comme celui face au Barça, dans lequel on a moins le ballon, Neymar permet d’avoir toujours une sortie. Aussi, cela peut faire peur aux adversaires d’avoir un tel joueur en face.

L’équipe a pris un coup au moral ?

Non, nous sommes des joueurs du PSG. Préparons le match avec les armes dont nous disposons. L’année dernière, nous avons également eu des matchs sans Kylian (Mbappé) ou Ney et nous avons répondu présent. Ney est important, mais nous avons un bon bloc et un bon groupe de joueurs qui peuvent assumer ce rôle de leader.

Herrera « Une rencontre dans laquelle l’une des deux équipes a Messi, c’est au moins du 50-50. »

Le PSG est favori face au Barça ?

Je ne me sens pas favori. Une rencontre dans laquelle l’une des deux équipes a Messi, c’est au moins du 50-50. Je ne me considère pas comme un favori et je ne pense pas que le club le voit non plus. Bien que pour le moment ce ne soit pas la meilleure saison de son histoire, c’est Barcelone et à la fin, à plusieurs reprises, les écussons et les maillots gagnent des matchs et des qualifications. Il faut avoir la plus grande prudence mais sans perdre notre identité, qui est d’attaquer et de jouer pour gagner les matchs. Mais avec le plus grand respect pour Barcelone.

Messi est loin de son meilleur niveau ?

Je le considère toujours comme le numéro un. Il est le meilleur footballeur que j’aie jamais vu et affronté dans ma carrière. La presse parle mais il est numéro un et elle le montre chaque semaine.

Le Barça des problèmes défensifs, c’est le bon moment pour l’affronter ?

Ce n’est jamais le bon moment pour affronter Barcelone, ou Madrid, le Bayern, Manchester United, le PSG, …Les grands joueurs s’illustrent dans les grands moments. Je n’y penserais pas même s’ils étaient dixièmes de la Liga.

Herrera « s’il décide de rester, il le leader du PSG pendant beaucoup de temps. »

La clef du match sera la possession du ballon ?

S’ils ont le ballon, ils sont dangereux, nous devrons être très prudents. Mais d’un autre côté, cela ne nous gênerait pas forcément, car nous avons des joueurs très rapides, nous pouvons faire les contre-attaques avec plus d’espace. Nous verrons s’ils jouer avec la dernière ligne très haute. C’est l’ADN du Barça, jouer dans le champ rival, mais avec l’espace nous sommes très dangereux.

Mbappé est aussi fort qu’on le dit ?

Oui, je pense que lui et Haaland vont marquer le football pendant les dix ou douze prochaines années. Il a un talent naturel, une foulée, une accélération, … Mais il a 22 ans et il serait très injuste de le forcer déjà à être le leader. Je pense que ni Cristiano ni Messi à leur âge n’étaient les leaders d’un projet. Ney est le leader naturel de l’équipe et Kylian, à ses côtés, apprendra beaucoup de choses. Et, s’il décide de rester, il le leader du PSG pendant beaucoup de temps.

Herrera « c’est un entraîneur qui veut la possession pendant 90 minutes. »

J’ai dit que Messi est le « numéro 1 », où se situe Neymar ?

C’est un « top 3 » mondial. Il a été « top 5 » pendant de nombreuses années et je pense qu’il est le remplaçant naturel de Leo et Cristiano Ronaldo. Chaque fois que je le vois il est meilleur, avec une meilleure connaissance du jeu, de ce dont l’équipe a besoin à chaque moment.

Quand je suis arrivé, il avait dit qu’il voulait partir, mais ensuite il y a eu un changement dans sa tête et j’ai vu un joueur très impliqué. Sur le terrain et à l’extérieur. Il a organisé des réunions de groupe, il a essayé de créer un groupe fort, une bonne ambiance. C’est dommage que l’année dernière nous n’ayons pas remporté la Ligue des Champions, mais c’était la meilleure saison de l’histoire du club.

Tuchel et Pochettino sont très différents ?

Je garde le bien de chacun. Tuchel m’a apporté de grandes choses, mais aussi d’autres entraîneurs que j’avais. Mauricio a changé l’histoire de Tottenham, c’est un entraîneur qui veut la possession pendant 90 minutes. Il me rappelle Marcelo Bielsa (qui l’a entraîné à l’Athletic Bilbao). Vous souffrez lorsque l’adversaire a le ballon. C’est physiquement exigeant. C’est un entraîneur très passionné, il est argentin et nous savons tous comment sont les argentins avec le football.

Retrouvez ici notre Podcast « PSG – Sans Neymar ni Di Maria, quelle équipe face au Barça ?

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Club