Restez connectés avec nous
Herrera évoque la victoire contre Metz, l'état d'esprit du groupe et les difficultés
©Iconsport

Club

Herrera évoque la victoire contre Metz, l’état d’esprit du groupe et les difficultés

Ander Herrera, milieu de 31 ans du Paris Saint-Germain, s’est exprimé au cours d’un entretien sur le site officiel du club de la capitale. L’Espagnol est revenu sur la victoire mercredi soir contre Metz (1-0, match en retard de la 1ere journée de Ligue 1), son premier succès de la saison 2020-2021. Le joueur arrivé l’été denier a aussi expliqué les difficultés parisiennes dernièrement.

Herrera « Nous étions un peu abasourdis d’être encore à 0-0. »

« C’était très important de gagner contre Metz, de décrocher notre première victoire après deux défaites. C’est assez fou au final de voir que nous avons perdu ces deux premiers matches, parce que nous avons tout fait pour les gagner, en se créant beaucoup d’occasions. C’était pareil contre Metz, on aurait pu marquer 3 ou 4 buts avant celui de Drax, mais c’est aussi un sentiment fort de gagner dans l’adversité.

Nous étions un peu abasourdis d’être encore à 0-0 dans les arrêts de jeu, compte-tenu de ce que nous avions produit jusque-là. On s’était crée beaucoup d’occasions, et nous nous sommes dit que si nous continuions comme cela, nous allions pouvoir obtenir quelque chose de positif. C’est ce qu’il s’est passé, et nous en sommes heureux.

Si nous avons appris quelque chose de la défaite contre Marseille, c’est de gérer cette frustration et d’en faire quelque chose de positif, qui nous pousse à faire mieux et à continuer d’aller de l’avant. Je pense que nous pouvons être fiers de nous après la victoire face à Metz, parce que nous avons réussi à gagner malgré les circonstances.

Herrera « tous ces facteurs sont très importants, et on a tendance à l’oublier parfois. »

Nous sommes des athlètes, et il y a une grosse différence entre s’entraîner pendant un mois et s’entraîner pendant 4 jours. Beaucoup de paramètres sont dépendants de l’entraînement, la forme, la récupération…tous ces facteurs sont très importants, et on a tendance à l’oublier parfois.

Nice ?

C’est un nouveau test qui se présente dimanche à Nice, nous allons affronter une très bonne équipe, mais nous avons enregistré de la confiance avec la victoire de mercredi. Notre état d’esprit sera encore meilleur et nous allons bien nous préparer. »

Clairement, cette victoire fait beaucoup de bien au PSG. Même si tout le monde savait que ce début de saison serait difficile, débuter avec 0 ou 1 point en 3 matchs aurait été particulièrement pénible. Il y avait en plus une certaine frustration, puisque les Parisiens ont largement dominé face à l’Olympique de Marseille (0-1) et encore contre Metz.

Tout n’a pas été parfait, mais il manquait surtout l’efficacité pour gagner. Les occasions étaient nombreuses, sauf que les derniers gestes n’étaient pas bons ou le gardien adverse sortait une superbe parade. De quoi faire oublier que dans les conditions actuelles le PSG s’en sortait très bien dans le jeu avec un pressing étouffant et des opportunités créées. Il faut aussi souligner une certaine force mente en étant capable d’aller cette victoire à 9 contre 11. Ce n’est pas rien. Il faut espérer qu’en plus ce but et la victoire servent de déclic.

Le tout pour Herrera et ses coéquipiers est de ne pas se relâcher. Il faut continuer à tout donner et avoir un peu plus souvent le bon geste pour finir les actions. Cela en réussissant à gérer la fatigue de ceux qui doivent enchaîner et la montée en puissance de ceux qui reviennent. Le PSG ne sera pas à 100% avant un moment. Mais il a des armes pour faire de belles choses. Notamment sa mentalité, qui n’est pas rien et renforce un groupe plein de talent.

Retrouvez ci-dessous notre podcast à propos de la victoire contre Metz et la blessure de Bernat :

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club