Club

Jallet : « Van der Wiel, je m’y attendais »

Publie le 13/09/2012 a 15:57



  • Titulaire indiscutable sur le flanc droit de la défense parisienne depuis de nombreux mois, Christophe Jallet est désormais mis en rude concurrence avec Gregory Van der Wiel. Une situation que le capitaine du PSG ne vit pas mal étant donné que l’arrivée d’un nouveau joueur à son poste était prévue depuis un bon moment.

    « Van der Wiel ? Je n’ai pas du tout mal vécu cette arrivée. Ça fait partie du lot des grands clubs comme le PSG. Il y a une concurrence accrue à tous les postes. Le PSG a envie d’aller le plus loin possible dans toutes les compétitions donc ça passe par un effectif étoffé et des postes doublés. Je m’y attendais, c’était prévu depuis la fin de saison passée. On parlait d’un  recrutement à mon poste donc je ne l’ai pas mal vécu et je pense que ça peut être bénéfique pour le groupe, et individuellement aussi. Ca me force maintenant à garder les pieds sur terre et à redoubler d’efforts pour garder ma place en club et pourquoi pas en Equipe de France », a déclaré l’ancien Lorientais sur Infosport+.

    Comme Etienne Capoue, Jallet a inscrit son premier but en équipe de France face à la Biélorussie, mardi soir. Ces deux joueurs s’affronteront vendredi soir en Ligue 1 lors du match entre le PSG et Toulouse et le défenseur parisien se rappelle avoir croisé le joueur du TFC au centre de formation des Chamois Niortais. « Si je m’en souviens ? Evidemment. Son père, Jacques, c’était mon entraîneur en moins de 15 ans, c’est lui qui m’a dit d’être plus méchant dans le foot. J’étais un jeune branleur, j’arrivais de ma campagne, je pensais tout savoir. Il m’a fait comprendre plein de choses. Etienne, c’était un gosse. J’ai beaucoup de souvenirs, a -t-il confié dans L’Equipe, qui garde les pieds sur terre malgré tout ce qui lui arrive depuis des mois. On se revoit dix ans plus tôt, signer son contrat pro, jouer en L2, puis descendre en National. Je viens de nulle part. C’est la réalité. »

    Publie le 13/09/2012 a 15:57

    Jallet : « Van der Wiel, je m’y attendais »

    Titulaire indiscutable sur le flanc droit de la défense parisienne depuis de nombreux mois, Christophe Jallet est désormais mis en rude concurrence avec Gregory Van der Wiel. Une situation que le capitaine du PSG ne vit pas mal étant donné que l’arrivée d’un nouveau joueur à son poste était prévue depuis un bon moment.

    « Van der Wiel ? Je n’ai pas du tout mal vécu cette arrivée. Ça fait partie du lot des grands clubs comme le PSG. Il y a une concurrence accrue à tous les postes. Le PSG a envie d’aller le plus loin possible dans toutes les compétitions donc ça passe par un effectif étoffé et des postes doublés. Je m’y attendais, c’était prévu depuis la fin de saison passée. On parlait d’un  recrutement à mon poste donc je ne l’ai pas mal vécu et je pense que ça peut être bénéfique pour le groupe, et individuellement aussi. Ca me force maintenant à garder les pieds sur terre et à redoubler d’efforts pour garder ma place en club et pourquoi pas en Equipe de France », a déclaré l’ancien Lorientais sur Infosport+.

    Comme Etienne Capoue, Jallet a inscrit son premier but en équipe de France face à la Biélorussie, mardi soir. Ces deux joueurs s’affronteront vendredi soir en Ligue 1 lors du match entre le PSG et Toulouse et le défenseur parisien se rappelle avoir croisé le joueur du TFC au centre de formation des Chamois Niortais. « Si je m’en souviens ? Evidemment. Son père, Jacques, c’était mon entraîneur en moins de 15 ans, c’est lui qui m’a dit d’être plus méchant dans le foot. J’étais un jeune branleur, j’arrivais de ma campagne, je pensais tout savoir. Il m’a fait comprendre plein de choses. Etienne, c’était un gosse. J’ai beaucoup de souvenirs, a -t-il confié dans L’Equipe, qui garde les pieds sur terre malgré tout ce qui lui arrive depuis des mois. On se revoit dix ans plus tôt, signer son contrat pro, jouer en L2, puis descendre en National. Je viens de nulle part. C’est la réalité. »




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Parigo75020

      de toute façon on va jouer tellement de match qu ils auront plusieurs fois  le temps de montrer ce qu ils savent faire tout les deux!!!

    • Pedroreviens

      J’adore ce mec, la saison où il est arrivé il partait deja en n°2 et au final c’est lui qui s’impose. Et puis c’est mieux que ce soit VDW plutot qu’un Maicon ou Alves, ca lui laisse une chance

      • Demb

        en juin on était proche de signer alves… comment j’aurai aimer …

      • Tommyknock

        VDW c’est un futur Maicon ou alves si jallet rate UN match ou s’il se blesse ça fera comme douchez il verra plus le terrain sauf en coupe mais j’apprécie sa mentalité même s’il est limité question potentiel

        • Ce qui n’est pas encore le cas. Attendons déjà qu’il prouve qu’il peut être au niveau de ces joueurs, c’est un très bon latéral mais on verra ce qu’il deviendra.
          Jallet n’a pas a s’inquiéter, il est en train de connaitre l’expérience internationale, il est polyvalent il a plusieurs fois joué milieu de terrain droit en donnant satisfaction à Ancelotti. Il va tourner avec Van der Wiel, joué au milieu en cas d’absence d’un des milieux donc au final il aura au moins une 40aines de matches dans les jambes et plus si les perfs de VdW ne satisfont pas!

    • john616

      c’est un + pour toi qu’un probleme, sa va le motiver et se surpasser

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC – Lukoki « ils ne communiquaient pas entre eux…ils ne jouaient pas en équipe »

    Adversaires

    Jody Lukoki, ailier droit de 24 ans de Ludogorets, a été interrogé par L’Equipe à propos du match ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    18 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    18 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair "On veut gagner ce match pour jouer une petite finale face à l'Olympique Lyonnais"

    Féminines – Lair « On veut gagner ce match pour jouer une petite finale face à l’Olympique Lyonnais »

    Actu Féminin

    Ce samedi 10 décembre, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain reçoit Juvisy à Saint-Germain-en-Laye dans le cadre ...

    Vidéos PSG

    Jallet : « Van der Wiel, je m’y attendais »

    <Club , Interviews

    Titulaire indiscutable sur le flanc droit de la défense parisienne depuis de nombreux mois, Christophe Jallet est désormais mis en rude concurrence avec Gregory Van der Wiel. Une situation que le capitaine du PSG ne vit pas mal étant donné que l’arrivée d’un nouveau joueur à son poste était prévue depuis un bon moment.

    « Van der Wiel ? Je n’ai pas du tout mal vécu cette arrivée. Ça fait partie du lot des grands clubs comme le PSG. Il y a une concurrence accrue à tous les postes. Le PSG a envie d’aller le plus loin possible dans toutes les compétitions donc ça passe par un effectif étoffé et des postes doublés. Je m’y attendais, c’était prévu depuis la fin de saison passée. On parlait d’un  recrutement à mon poste donc je ne l’ai pas mal vécu et je pense que ça peut être bénéfique pour le groupe, et individuellement aussi. Ca me force maintenant à garder les pieds sur terre et à redoubler d’efforts pour garder ma place en club et pourquoi pas en Equipe de France », a déclaré l’ancien Lorientais sur Infosport+.

    Comme Etienne Capoue, Jallet a inscrit son premier but en équipe de France face à la Biélorussie, mardi soir. Ces deux joueurs s’affronteront vendredi soir en Ligue 1 lors du match entre le PSG et Toulouse et le défenseur parisien se rappelle avoir croisé le joueur du TFC au centre de formation des Chamois Niortais. « Si je m’en souviens ? Evidemment. Son père, Jacques, c’était mon entraîneur en moins de 15 ans, c’est lui qui m’a dit d’être plus méchant dans le foot. J’étais un jeune branleur, j’arrivais de ma campagne, je pensais tout savoir. Il m’a fait comprendre plein de choses. Etienne, c’était un gosse. J’ai beaucoup de souvenirs, a -t-il confié dans L’Equipe, qui garde les pieds sur terre malgré tout ce qui lui arrive depuis des mois. On se revoit dix ans plus tôt, signer son contrat pro, jouer en L2, puis descendre en National. Je viens de nulle part. C’est la réalité. »

    By
    @
    OTER ?>