Restez connectés avec nous
Daniel Riolo, mécontent du changement de musique au Parc des Princes, veut un "mouvement poulaire"

Club

Le racisme en baisse au Parc

Depuis le début de la saison dernière et le lancement du nouveau plan de sécurité, très peu d’incidents liés au racisme ont été repérés dans l’enceinte parisienne. « Au Parc des Princes, il y a un vrai mieux, même si ça reste fragile. Il y a encore une poche d’une centaine d’irréductibles qui s’oppose au plan sécurité et est prête à basculer dans le racisme et la violence », a toutefois observé avec prudence Hermann Ebongue, le président de SOS Racisme, pour les journalistes du quotidien Le Parisien.

En effet, depuis maintenant plus d’une année, aucune plainte n’a été déposée concernant un acte raciste significatif, ce qui prouve que tout va pour le mieux ou presque à ce niveau au Parc des Princes. Un constat très satisfaisant qui le serait encore plus si quelques comportements extrémistes n’étaient pas observés lors des déplacements de quelques supporters parisiens à l’extérieur, comme ce fut le cas jeudi aux abords du stade Pasienky de Bratislava.

« Un dirigeant du club a été menacé de mort jeudi. C’est inacceptable et j’espère que les pouvoirs publics français vont prendre les mesures nécessaires. Comme au Parc ils se savent surveillés de près, ces individus tentent d’exister en déplacement », a regretté Ebongue.

Lors de PSG-Dijon, ce dimanche après-midi (17h), Laura Flessel, l’ex-championne olympique d’escrime et présidente du Comité de lutte contre les discriminations, donne le coup d’envoi de la rencontre, dans le cadre de la semaine contre le racisme.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club