Club

Marquinhos « On a beaucoup parlé dans le vestiaire à la pause…Il fallait changer les choses »

Marquinhos On a beaucoup parlé dans le vestiaire à la pause...Il fallait changer les choses
Publie le 19/10/2017 a 09:15



  • Hier soir, dans le cadre de la 3e journée de la phase de groupes de Ligue des Champions, la Paris Saint-Germain s’est imposé 0-4 à Anderlecht. Un score qui laisse penser que les Parisiens ont maîtrisé et dominé. Pourtant, l’équipe de Marquinhos a souffert face aux Belges. Le défenseur central de 23 ans revient sur cette rencontre en zone mixte, propos relayés par Le Parisien.

    « De la satisfaction ? Oui ! On a fait un bon match. On a réussi ce qu’on voulait faire ici et nous sommes contents.

    Une impression de simple gestion, c’était volontaire ? On a beaucoup parlé dans le vestiaire à la pause. On n’arrivait pas à gérer ce match, on avait des difficultés face au pressing. Il fallait changer les choses. Le coach nous a donné de nouvelles informations et cela a mieux marché en deuxième période. On arrivait à mieux contrôler et il y avait les espaces pour contrer.

    D’où venait le problème de pressing ? Les latéraux étaient placés très hauts. C’était difficile pour les attaquants. Le coach a demandé aux milieux de terrain de se concentrer sur les latéraux et cela a libéré nos attaquants. Ils connaissent bien leur schéma avec 4 défenseurs en phase défensive et 3 seulement en phase offensive. On a souffert face à eux.

    Un grand pas vers la qualification ? Je pense. Mais notre objectif est d’être premiers, on le sait tous. Il faudra donc tout gagner.

    Nous sommes contents et dès demain, on peut se concentrer sur ce clasico »

    Une bonne préparation pour le Classico ? Oui, c’est ce que je pense. Nous sommes contents et dès demain, on peut se concentrer sur ce Classico. On connaît l’histoire autour de ce match. Ce sera une émotion différente. »

    Paris a gagné, c’est l’essentiel. Et le score montre une certaine qualité. Mais il est difficile d’être pleinement satisfait face à cette performance. Parce que l’on devient trop exigeant ? Il ne semble pas, puisque comme Marquinhos, Marco Verratti et Unai Emery (par exemple) ont aussi indiqué que le PSG n’a pas été au mieux. C’est intéressant d’avoir les explications du Brésilien. On a en effet pu voir du mieux en seconde période, Anderlecht trouvant beaucoup moins facile des espaces.

    Mais il reste que l’on attend mieux de ce PSG. Pas forcément dans le nombre de buts, il est normal de ne pas marquer à chaque occasion. Reste que la maîtrise du jeu, la solidité défensive et l’agressivité peuvent être bien meilleures. Il est surprenant de voir Paris terminer le match avec la même possession de balle (50% donc) et un nombre de tirs presque équivalent (13 à 17 pour Paris) à Anderlecht. Reste donc à bien travailler pour faire mieux et être plus fort en équipe. On espère voir un meilleur collectif dès dimanche au Vélodrome.

    Le PSG a peu de temps pour préparer ce match, mais il est essentiel d’y faire une grande performance. C’est à Paris d’imposer son style et son jeu afin de rappeler sa supériorité. Il n’y a pas d’excuse de toute façon puisque l’OM joue ce soir en Europa League (réception de Guimaraes).

    Publie le 19/10/2017 a 09:15

    Marquinhos « On a beaucoup parlé dans le vestiaire à la pause…Il fallait changer les choses »

    Hier soir, dans le cadre de la 3e journée de la phase de groupes de Ligue des Champions, la Paris Saint-Germain s’est imposé 0-4 à Anderlecht. Un score qui laisse penser que les Parisiens ont maîtrisé et dominé. Pourtant, l’équipe de Marquinhos a souffert face aux Belges. Le défenseur central de 23 ans revient sur cette rencontre en zone mixte, propos relayés par Le Parisien.

    « De la satisfaction ? Oui ! On a fait un bon match. On a réussi ce qu’on voulait faire ici et nous sommes contents.

    Une impression de simple gestion, c’était volontaire ? On a beaucoup parlé dans le vestiaire à la pause. On n’arrivait pas à gérer ce match, on avait des difficultés face au pressing. Il fallait changer les choses. Le coach nous a donné de nouvelles informations et cela a mieux marché en deuxième période. On arrivait à mieux contrôler et il y avait les espaces pour contrer.

    D’où venait le problème de pressing ? Les latéraux étaient placés très hauts. C’était difficile pour les attaquants. Le coach a demandé aux milieux de terrain de se concentrer sur les latéraux et cela a libéré nos attaquants. Ils connaissent bien leur schéma avec 4 défenseurs en phase défensive et 3 seulement en phase offensive. On a souffert face à eux.

    Un grand pas vers la qualification ? Je pense. Mais notre objectif est d’être premiers, on le sait tous. Il faudra donc tout gagner.

    Nous sommes contents et dès demain, on peut se concentrer sur ce clasico »

    Une bonne préparation pour le Classico ? Oui, c’est ce que je pense. Nous sommes contents et dès demain, on peut se concentrer sur ce Classico. On connaît l’histoire autour de ce match. Ce sera une émotion différente. »

    Paris a gagné, c’est l’essentiel. Et le score montre une certaine qualité. Mais il est difficile d’être pleinement satisfait face à cette performance. Parce que l’on devient trop exigeant ? Il ne semble pas, puisque comme Marquinhos, Marco Verratti et Unai Emery (par exemple) ont aussi indiqué que le PSG n’a pas été au mieux. C’est intéressant d’avoir les explications du Brésilien. On a en effet pu voir du mieux en seconde période, Anderlecht trouvant beaucoup moins facile des espaces.

    Mais il reste que l’on attend mieux de ce PSG. Pas forcément dans le nombre de buts, il est normal de ne pas marquer à chaque occasion. Reste que la maîtrise du jeu, la solidité défensive et l’agressivité peuvent être bien meilleures. Il est surprenant de voir Paris terminer le match avec la même possession de balle (50% donc) et un nombre de tirs presque équivalent (13 à 17 pour Paris) à Anderlecht. Reste donc à bien travailler pour faire mieux et être plus fort en équipe. On espère voir un meilleur collectif dès dimanche au Vélodrome.

    Le PSG a peu de temps pour préparer ce match, mais il est essentiel d’y faire une grande performance. C’est à Paris d’imposer son style et son jeu afin de rappeler sa supériorité. Il n’y a pas d’excuse de toute façon puisque l’OM joue ce soir en Europa League (réception de Guimaraes).




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    PSGCeltic - Leigh Griffiths Ils sont favoris pour remporter la compétition

    PSG/Celtic – Leigh Griffiths « Ils sont favoris pour remporter la compétition »

    Adversaires

    Mercredi prochain, le Paris Saint-Germain reçoit le Celtic Glasgow au Parc des Princes (coup d’envoi à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Benarbia "Si Cavani se blesse cette saison, le PSG n’a pas d’avant-centre""
    2 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Meunier "Cette saison je pense que le niveau de motivation est encore monté d’un cran""
    2 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Le PSG remporte largement le Classico après avoir été mené de 2 buts

    Féminines – Le PSG remporte largement le Classico après avoir été mené de 2 buts

    Actu Féminin

    Ce samedi, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain était en déplacement à Marseille pour le compte de ...

    Vidéos PSG

    Marquinhos « On a beaucoup parlé dans le vestiaire à la pause…Il fallait changer les choses »

    Marquinhos On a beaucoup parlé dans le vestiaire à la pause...Il fallait changer les choses <Club , LDC

    Hier soir, dans le cadre de la 3e journée de la phase de groupes de Ligue des Champions, la Paris Saint-Germain s’est imposé 0-4 à Anderlecht. Un score qui laisse penser que les Parisiens ont maîtrisé et dominé. Pourtant, l’équipe de Marquinhos a souffert face aux Belges. Le défenseur central de 23 ans revient sur cette rencontre en zone mixte, propos relayés par Le Parisien.

    « De la satisfaction ? Oui ! On a fait un bon match. On a réussi ce qu’on voulait faire ici et nous sommes contents.

    Une impression de simple gestion, c’était volontaire ? On a beaucoup parlé dans le vestiaire à la pause. On n’arrivait pas à gérer ce match, on avait des difficultés face au pressing. Il fallait changer les choses. Le coach nous a donné de nouvelles informations et cela a mieux marché en deuxième période. On arrivait à mieux contrôler et il y avait les espaces pour contrer.

    D’où venait le problème de pressing ? Les latéraux étaient placés très hauts. C’était difficile pour les attaquants. Le coach a demandé aux milieux de terrain de se concentrer sur les latéraux et cela a libéré nos attaquants. Ils connaissent bien leur schéma avec 4 défenseurs en phase défensive et 3 seulement en phase offensive. On a souffert face à eux.

    Un grand pas vers la qualification ? Je pense. Mais notre objectif est d’être premiers, on le sait tous. Il faudra donc tout gagner.

    Nous sommes contents et dès demain, on peut se concentrer sur ce clasico »

    Une bonne préparation pour le Classico ? Oui, c’est ce que je pense. Nous sommes contents et dès demain, on peut se concentrer sur ce Classico. On connaît l’histoire autour de ce match. Ce sera une émotion différente. »

    Paris a gagné, c’est l’essentiel. Et le score montre une certaine qualité. Mais il est difficile d’être pleinement satisfait face à cette performance. Parce que l’on devient trop exigeant ? Il ne semble pas, puisque comme Marquinhos, Marco Verratti et Unai Emery (par exemple) ont aussi indiqué que le PSG n’a pas été au mieux. C’est intéressant d’avoir les explications du Brésilien. On a en effet pu voir du mieux en seconde période, Anderlecht trouvant beaucoup moins facile des espaces.

    Mais il reste que l’on attend mieux de ce PSG. Pas forcément dans le nombre de buts, il est normal de ne pas marquer à chaque occasion. Reste que la maîtrise du jeu, la solidité défensive et l’agressivité peuvent être bien meilleures. Il est surprenant de voir Paris terminer le match avec la même possession de balle (50% donc) et un nombre de tirs presque équivalent (13 à 17 pour Paris) à Anderlecht. Reste donc à bien travailler pour faire mieux et être plus fort en équipe. On espère voir un meilleur collectif dès dimanche au Vélodrome.

    Le PSG a peu de temps pour préparer ce match, mais il est essentiel d’y faire une grande performance. C’est à Paris d’imposer son style et son jeu afin de rappeler sa supériorité. Il n’y a pas d’excuse de toute façon puisque l’OM joue ce soir en Europa League (réception de Guimaraes).

    By
    @https://twitter.com/BottemanneNicol
    OTER ?>