Club

Ménès et les « montagnes russes » du PSG

Ménès défend le PSG et désigne les autres clubs coupables du manque d'intérêt de la Ligue 1
Publie le 22/04/2013 a 09:31



  • Comme Carlo Ancelotti, Pierre Ménès ne comprend pas vraiment comment le PSG peut montrer des choses tellement différentes d’un math à l’autre. Dimanche soir, le journaliste sportif a vu un très beau PSG face à Nice et n’a pas hésité à le faire avoir.

    « Les montagnes russes continuent avec le PSG. Après avoir tutoyé les sommets – pour rien – à Barcelone et la dégringolade en Coupe à Evian, Paris est reparti vers le haut face à Nice. Un match qui avait pourtant tous les atours du piège. Alors je ne sais pas si les Parisiens ont une concentration alternative ou si les stars choisissent leurs matchs, mais je crois que le PSG d’hier soir aurait pu coller un 6-0 à celui qu’on a vu en Haute-Savoie. Car on a eu droit à un grand PSG. Peut-être même était-ce le meilleur match des joueurs d’Ancelotti au Parc cette saison. D’entrée de jeu, les Parisiens ont joué très haut, avec des lignes serrées, une qualité technique et surtout une implication dignes d’un match de haut niveau. Cela a payé très rapidement avec l’ouverture du score de Ménez quelques minutes après qu’Ibra a trouvé le poteau. Ensuite, Paris a géré jusqu’à la mi-temps, même s’il y a eu une autre occasion pour Ménez. Après le repos, contre une équipe niçoise qui n’a pas été à la hauteur de l’événement – mais c’était difficile de l’être – le PSG a déroulé et marqué deux autres buts, bien aidé par un Ospina des mauvais soirs. Déjà très moyen sur le sombrero de Pastore, le portier azuréen est carrément fautif sur l’action où il fauche Lavezzi après un contrôle raté. Péno et expulsion, le match était plié. Un match où les grandes stars parisiennes ont répondu présentes, à commencer par Thiago Silva qui banalise l’exceptionnel sur le plan technique, mais aussi Zlatan auteur lui aussi d’une grande prestation. Autant on avait eu droit à son vilain cousin à Evian, autant face à Nice on a vu le vrai Ibrahimovic : avant-dernier passeur sur le premier but, buteur sur le second et passeur décisif pour Chantome sur le troisième. Il nous a aussi gratifiés d’un match dans le match tonique, vigoureux et finalement très drôle avec Civelli. L’Argentin qui restera donc comme le premier joueur de l’histoire du foot à prendre un carton jaune pour « bisou dans le cou » ! Après ce coup d’éclat de l’ancien Marseillais et un début d’embrouille, les deux joueurs se sont souris, se sont tapés dans la main et congratulés à la fin du match. Les culs serrés trouveront ça inadmissible, moi ça m’a fait marrer. Je préfère de loin les bisous et les petits poussettes aux odieux tacles par derrière. Au final, avec 9 points d’avance, une différence de buts supérieure de 35 unités à celle de l’OM et un calendrier favorable, autant dire que le titre se rapproche à grands pas pour Paris », a analysé le consultant du CFC sur son blog.

    Publie le 22/04/2013 a 09:31

    Ménès et les « montagnes russes » du PSG

    Comme Carlo Ancelotti, Pierre Ménès ne comprend pas vraiment comment le PSG peut montrer des choses tellement différentes d’un math à l’autre. Dimanche soir, le journaliste sportif a vu un très beau PSG face à Nice et n’a pas hésité à le faire avoir.

    « Les montagnes russes continuent avec le PSG. Après avoir tutoyé les sommets – pour rien – à Barcelone et la dégringolade en Coupe à Evian, Paris est reparti vers le haut face à Nice. Un match qui avait pourtant tous les atours du piège. Alors je ne sais pas si les Parisiens ont une concentration alternative ou si les stars choisissent leurs matchs, mais je crois que le PSG d’hier soir aurait pu coller un 6-0 à celui qu’on a vu en Haute-Savoie. Car on a eu droit à un grand PSG. Peut-être même était-ce le meilleur match des joueurs d’Ancelotti au Parc cette saison. D’entrée de jeu, les Parisiens ont joué très haut, avec des lignes serrées, une qualité technique et surtout une implication dignes d’un match de haut niveau. Cela a payé très rapidement avec l’ouverture du score de Ménez quelques minutes après qu’Ibra a trouvé le poteau. Ensuite, Paris a géré jusqu’à la mi-temps, même s’il y a eu une autre occasion pour Ménez. Après le repos, contre une équipe niçoise qui n’a pas été à la hauteur de l’événement – mais c’était difficile de l’être – le PSG a déroulé et marqué deux autres buts, bien aidé par un Ospina des mauvais soirs. Déjà très moyen sur le sombrero de Pastore, le portier azuréen est carrément fautif sur l’action où il fauche Lavezzi après un contrôle raté. Péno et expulsion, le match était plié. Un match où les grandes stars parisiennes ont répondu présentes, à commencer par Thiago Silva qui banalise l’exceptionnel sur le plan technique, mais aussi Zlatan auteur lui aussi d’une grande prestation. Autant on avait eu droit à son vilain cousin à Evian, autant face à Nice on a vu le vrai Ibrahimovic : avant-dernier passeur sur le premier but, buteur sur le second et passeur décisif pour Chantome sur le troisième. Il nous a aussi gratifiés d’un match dans le match tonique, vigoureux et finalement très drôle avec Civelli. L’Argentin qui restera donc comme le premier joueur de l’histoire du foot à prendre un carton jaune pour « bisou dans le cou » ! Après ce coup d’éclat de l’ancien Marseillais et un début d’embrouille, les deux joueurs se sont souris, se sont tapés dans la main et congratulés à la fin du match. Les culs serrés trouveront ça inadmissible, moi ça m’a fait marrer. Je préfère de loin les bisous et les petits poussettes aux odieux tacles par derrière. Au final, avec 9 points d’avance, une différence de buts supérieure de 35 unités à celle de l’OM et un calendrier favorable, autant dire que le titre se rapproche à grands pas pour Paris », a analysé le consultant du CFC sur son blog.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Tout est dit comme d’hab Pierrot :) .

    • Arrêtons de dire qu’il choisissent leurs match, la fatigue peut jouer énormément dans tout milieu professionnel hors sport pareillement !
      Le dérapage de mercredi est maintenant contrôlé. Le match contre evian sera complètement différent !
      En espérant acquérir le titre contre VA au parc pour tout les supps qui ont morflés toutes ces années !

      • psgsanglimite

        looool tu c g dis pareil mercredi jme suis mem pris la tete avec certain en disant que c’etait la fatigue, bin excuse moi quand jvois le match d’hier sachant yen a qui avai 120 min ds les jambes et de les voir cavaler comme il l’ont fai javou g des doutes pe etre pas choisir leur match mais un pti peu kan meme lol

        • maxwell17

          il y a la fatigue physique et la fatigue nerveuse ..

          • magicnene

            il y avait quand meme 5 changements pas rapportr à evian,ça compte

      • parisien91120

        evian c’etait quand même notre 4 match de suite a l’exterieure ceci est a prendre en compte

    • Slash1276

      Ouais le « bisou » dans le cou c’était marrant et faut avoir des c**** pour faire ça à Ibra! Lol
      En plus on sentait clairement que les deux mecs voulaient jouer le match façon viril… Nan c’était plutôt drôle et rare de voir deux mecs aussi « mastoc » se rentrer dedans!

      • maher93

        lol.avantage a zlatan pour son sport favori tae kwan do.d ailleurs quelle retenue de notre mister.

      • psgsanglimite

        nan le bisou dans le coup c’est rien civelli etait sur paris il savai yavai manif dans l’apres midi cetai un moyen de soutenir mariage pour tous hein !! lool

        • magicnene

          mdr c’est ce que je voulais dire,bien ouej

      • Moska974

        j’ai trouvé ça plutôt drôle… fallait oser de la part de Civelli

        • Jusdete91

          Il voulait un câlin de zlatan

          • Moska974

            zlatan ne fait pas de calin, il zlatan en douceur…

      • Le seul truc dommage c’est qu’ils aient mangé un carton . C’est tellement rare de voir 2 mec se frotter comme ça et finir par en rire, faut garder cette image du foot .Au final aucun n’est blessé et tout le monde en rigole, c’est bête de sanctionner . C’était un bon moment ;)

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC – Lukoki « ils ne communiquaient pas entre eux…ils ne jouaient pas en équipe »

    Adversaires

    Jody Lukoki, ailier droit de 24 ans de Ludogorets, a été interrogé par L’Equipe à propos du match ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    1 day ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    1 day ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy "On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre"

    Féminines – Delannoy « On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre »

    Actu Féminin

    Demain après-midi, le Paris Saint Germain et Juvisy se retrouvent à nouveau en Division 1 féminine, ...

    Vidéos PSG

    Ménès et les « montagnes russes » du PSG

    Ménès défend le PSG et désigne les autres clubs coupables du manque d'intérêt de la Ligue 1 <Club , Ligue 1

    Comme Carlo Ancelotti, Pierre Ménès ne comprend pas vraiment comment le PSG peut montrer des choses tellement différentes d’un math à l’autre. Dimanche soir, le journaliste sportif a vu un très beau PSG face à Nice et n’a pas hésité à le faire avoir.

    « Les montagnes russes continuent avec le PSG. Après avoir tutoyé les sommets – pour rien – à Barcelone et la dégringolade en Coupe à Evian, Paris est reparti vers le haut face à Nice. Un match qui avait pourtant tous les atours du piège. Alors je ne sais pas si les Parisiens ont une concentration alternative ou si les stars choisissent leurs matchs, mais je crois que le PSG d’hier soir aurait pu coller un 6-0 à celui qu’on a vu en Haute-Savoie. Car on a eu droit à un grand PSG. Peut-être même était-ce le meilleur match des joueurs d’Ancelotti au Parc cette saison. D’entrée de jeu, les Parisiens ont joué très haut, avec des lignes serrées, une qualité technique et surtout une implication dignes d’un match de haut niveau. Cela a payé très rapidement avec l’ouverture du score de Ménez quelques minutes après qu’Ibra a trouvé le poteau. Ensuite, Paris a géré jusqu’à la mi-temps, même s’il y a eu une autre occasion pour Ménez. Après le repos, contre une équipe niçoise qui n’a pas été à la hauteur de l’événement – mais c’était difficile de l’être – le PSG a déroulé et marqué deux autres buts, bien aidé par un Ospina des mauvais soirs. Déjà très moyen sur le sombrero de Pastore, le portier azuréen est carrément fautif sur l’action où il fauche Lavezzi après un contrôle raté. Péno et expulsion, le match était plié. Un match où les grandes stars parisiennes ont répondu présentes, à commencer par Thiago Silva qui banalise l’exceptionnel sur le plan technique, mais aussi Zlatan auteur lui aussi d’une grande prestation. Autant on avait eu droit à son vilain cousin à Evian, autant face à Nice on a vu le vrai Ibrahimovic : avant-dernier passeur sur le premier but, buteur sur le second et passeur décisif pour Chantome sur le troisième. Il nous a aussi gratifiés d’un match dans le match tonique, vigoureux et finalement très drôle avec Civelli. L’Argentin qui restera donc comme le premier joueur de l’histoire du foot à prendre un carton jaune pour « bisou dans le cou » ! Après ce coup d’éclat de l’ancien Marseillais et un début d’embrouille, les deux joueurs se sont souris, se sont tapés dans la main et congratulés à la fin du match. Les culs serrés trouveront ça inadmissible, moi ça m’a fait marrer. Je préfère de loin les bisous et les petits poussettes aux odieux tacles par derrière. Au final, avec 9 points d’avance, une différence de buts supérieure de 35 unités à celle de l’OM et un calendrier favorable, autant dire que le titre se rapproche à grands pas pour Paris », a analysé le consultant du CFC sur son blog.

    By
    @
    OTER ?>