Club

Ménez sur courant alternatif

Jeremy MENEZ
Publie le 09/01/2012 a 20:30



  • Souvenez-vous : le 25 juillet dernier, Jérémy Ménez était présenté à la presse, comme l’un des nouveaux renforts franciliens, en compagnie de Blaise Matuidi. « C’est important, un honneur pour moi d’être un joueur du PSG. Quand j’étais petit, je venais voir jouer Ronaldinho, maintenant c’est moi qui suis ici et j’espère apporter beaucoup aux supporters », déclarait-il. Arrivé en provenance de l’AS Roma, l’ancien Monégasque a paraphé un bail de trois saisons, pour un montant de huit millions d’euros. Retour aux sources donc pour ce joueur originaire d’Île-de-France, qui est né à Longjumeau (91) et a passé une partie de sa jeunesse dans le département du Val-de-Marne (94). Jérémy Ménez prend alors le numéro de Ludovic Giuly, le 7, ainsi que le poste de ce dernier, milieu offensif droit.

    Irrégulier

    Le début de saison de l’international français est globalement satisfaisant. Titulaire indiscutable dans le onze de départ d’Antoine Kombouaré, il délivre notamment quatre passes décisives lors des cinq premières journées de championnat. Pourtant, rapidement, l’homme aux coupes de cheveux insolites va énerver, en raison de son jeu trop personnel. Son talent semble immense, sauf que Ménez ne sait pas toujours l’exploiter. Autre point faible et non des moindres : l’ex-Sochalien manque cruellement de régularité au cours d’un seul et même match. Son jeu se résume à des fulgurances. Capable de décanter une rencontre à lui seul, il peut brusquement disparaître, tel un fantôme. « Ménez ? C’est bien, mais il peut mieux faire », résumait justement Antoine Kombouaré après la victoire du PSG face à Valenciennes (2-1).

    Statistiques honnêtes

    Le style de jeu de Ménez manque encore de simplicité. Trop souvent, le joueur n’a pas contribué à la solidarité défensive de l’équipe, un point noir qu’il a commencé à gommer lors de certains matches de l’année 2011. Souvent, on a le sentiment qu’il ne se donne pas à 100%, qu’il « en garde sous le coude ». Son entente avec Kevin Gameiro n’est franchement pas terrible. A plusieurs reprises, il a même clairement ignoré l’attaquant, pour poursuivre une action en solitaire ou servir Javier Pastore. Face à Lille (0-0), cela était flagrant. « Sur ce que j’ai vu, certains ont joué leur carte personnelle », faisait même remarquer Aurélien Chedjou après cette rencontre. Au final, Jérémy Ménez aura marqué cinq buts et délivré sept passes décisives, toutes compétitions confondues. Un bilan plutôt correct.

    Changement de statut ?

    A son poste de milieu droit, l’ancien Romain n’a jamais souffert de la concurrence. En Ligue 1, Antoine Kombouaré l’a titularisé systématiquement (17 fois). L’éventuelle arrivée de David Beckham n’a pas eu l’air de l’inquiéter. « Je suis habitué à la concurrence, je n’ai peur de personne », expliquait-il à l’époque où le transfert du « Spice Boy » avait été annoncé de façon certaine. Carlo Ancelotti se dirige vers un schéma tactique en 4-3-2-1 où Ménez n’aura pas forcément sa place. Face à Locminé en Coupe de France (1-2), il était suspendu. Après cette rencontre où le PSG a fait preuves de carences offensives, le nouvel entraîneur parisien a déclaré avoir hâte de récupérer Ménez. A 24 ans, s’il veut passer un cap dans sa carrière et devenir un grand joueur, ce dernier doit impérativement gagner en régularité. Une chose est certaine : il en a le potentiel.

    Publie le 09/01/2012 a 20:30

    Ménez sur courant alternatif

    Souvenez-vous : le 25 juillet dernier, Jérémy Ménez était présenté à la presse, comme l’un des nouveaux renforts franciliens, en compagnie de Blaise Matuidi. « C’est important, un honneur pour moi d’être un joueur du PSG. Quand j’étais petit, je venais voir jouer Ronaldinho, maintenant c’est moi qui suis ici et j’espère apporter beaucoup aux supporters », déclarait-il. Arrivé en provenance de l’AS Roma, l’ancien Monégasque a paraphé un bail de trois saisons, pour un montant de huit millions d’euros. Retour aux sources donc pour ce joueur originaire d’Île-de-France, qui est né à Longjumeau (91) et a passé une partie de sa jeunesse dans le département du Val-de-Marne (94). Jérémy Ménez prend alors le numéro de Ludovic Giuly, le 7, ainsi que le poste de ce dernier, milieu offensif droit.

    Irrégulier

    Le début de saison de l’international français est globalement satisfaisant. Titulaire indiscutable dans le onze de départ d’Antoine Kombouaré, il délivre notamment quatre passes décisives lors des cinq premières journées de championnat. Pourtant, rapidement, l’homme aux coupes de cheveux insolites va énerver, en raison de son jeu trop personnel. Son talent semble immense, sauf que Ménez ne sait pas toujours l’exploiter. Autre point faible et non des moindres : l’ex-Sochalien manque cruellement de régularité au cours d’un seul et même match. Son jeu se résume à des fulgurances. Capable de décanter une rencontre à lui seul, il peut brusquement disparaître, tel un fantôme. « Ménez ? C’est bien, mais il peut mieux faire », résumait justement Antoine Kombouaré après la victoire du PSG face à Valenciennes (2-1).

    Statistiques honnêtes

    Le style de jeu de Ménez manque encore de simplicité. Trop souvent, le joueur n’a pas contribué à la solidarité défensive de l’équipe, un point noir qu’il a commencé à gommer lors de certains matches de l’année 2011. Souvent, on a le sentiment qu’il ne se donne pas à 100%, qu’il « en garde sous le coude ». Son entente avec Kevin Gameiro n’est franchement pas terrible. A plusieurs reprises, il a même clairement ignoré l’attaquant, pour poursuivre une action en solitaire ou servir Javier Pastore. Face à Lille (0-0), cela était flagrant. « Sur ce que j’ai vu, certains ont joué leur carte personnelle », faisait même remarquer Aurélien Chedjou après cette rencontre. Au final, Jérémy Ménez aura marqué cinq buts et délivré sept passes décisives, toutes compétitions confondues. Un bilan plutôt correct.

    Changement de statut ?

    A son poste de milieu droit, l’ancien Romain n’a jamais souffert de la concurrence. En Ligue 1, Antoine Kombouaré l’a titularisé systématiquement (17 fois). L’éventuelle arrivée de David Beckham n’a pas eu l’air de l’inquiéter. « Je suis habitué à la concurrence, je n’ai peur de personne », expliquait-il à l’époque où le transfert du « Spice Boy » avait été annoncé de façon certaine. Carlo Ancelotti se dirige vers un schéma tactique en 4-3-2-1 où Ménez n’aura pas forcément sa place. Face à Locminé en Coupe de France (1-2), il était suspendu. Après cette rencontre où le PSG a fait preuves de carences offensives, le nouvel entraîneur parisien a déclaré avoir hâte de récupérer Ménez. A 24 ans, s’il veut passer un cap dans sa carrière et devenir un grand joueur, ce dernier doit impérativement gagner en régularité. Une chose est certaine : il en a le potentiel.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article :
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Soso Soso

      bon joueur et irrégulier

    • BOURN

      grace a cest axeleration qu on est premier!!

      • Guilliemo330

        grâce à c’est accélération que nous sommes premier.

        Tu devais sécher tes cours de français au bahut.

        • LB

          Toi non plus apparemment…

    • stratège

      Menez sur courant alternatif… depuis qu’il joue en EdF…

    • Samodul

      Combien de temp pensez vous qu il faudra a Carletto pour trouver son equipe type et enfin produire du beau jeu? (si on retrouve le niveau de jeu de l annee derniere deja ca m ira)
      J espere qu on sera pret pour le 7 Avril !!!

      • magic nene

        pour le clasico,ça devrait aller,t’inquiètes pas
        après il faut lui laisser un peu de temps

        • Samodul

          Le classico on doit le gagner au minimum avec le meme score qu a l aller au moins pour notrel orgeuil.

        • stratège

          attention, les sardines ont récupéré la brandade qui traîne avec des morues
          ça sent pas bon tout ça !

      • stratège

        On s’en tamponne tant que ça gagne !

    • Samodul

      Pensez vous que Pato soit une bonne recrue au vu de son rendement au milan cette saison ?

      • magic nene

        je te le redis,ce joueur est un futur crack,tu peux me croire

        • Samodul

          Ok mais Pastore est aussi un futur crack, sauf qu on a besoin d un attaquant qui plante tout et de suite pas dans six mois, donc vu que Pato a du mal a demarrer sa saison, je me pose la question,en esperant me tromper…
          Merci quand meme de ta reponse.

          • magic nene

            pas de problèmes,la diff entre pato et pastore,c’est que pato s’est imposé à milan,a perdu sa place sur blessure,c’est un buteur
            si tu trouves qu’il a pas des stats énormes,c’est à cause de ces blessures
            et puis à milan ibra c’est la star,depuis son arrivée,pato est dans l’ombre,allegri ne l’apprécie  pas trop pato en plus

            • Samodul

              Tout se comprend dans ce cas merci…

            • ascri77

              50 but en 102 matche de serie A , sais tres fort pour un mec qui joue regulierment sur l’aile et non dans l’axe !

          • ascri77

            a temp dire qu’il a pas de bonne stats sais faux , regarde :a 18 ans saison 2007-2008 = 18 matche 9 but 
            – 2008-2009 = 36 matche 15 but
            – 2009-2010 = 23 matche 12 but
            – 2010-2011 = 25 matche 14 but , donc sais tres fort pour un mec qui est arriver a 18 ans , c’est 1 but tous les 2 matche un peu pres , alor qu’il joue pas tous le tant dans l’axe , il joue souvant sur un coter , bref sa fait 102 matche de serie A pour 50 but alor qu’il est arriver a 18 ans et que c’est le calcio , sais pas la liga ou il y a 5 but par matche !!! bref pato = tres tres bon joueur

            • Pastore le Castore

              Pato EST un bon joueur et au psg cest ce quon a besoin il faut un gars comme lui.

            • ascri77

              sais claire , 50 but en serie A en 102 matche a seulment 22 ans sa se refuse pas ! 

      • PSG Belgium

        Pato ne viendra pas au psg si juste pour l argent. Sinon cest possible que ce soit un future crack mais avce ancelotti qui le connait . Moi je suis 60% pour le recruter parce que c est quand meme un bon jeune bon joueur et en ligue 1 surtout devant gameiro, il ne sera pas un nul

      • ?qui est ce?

        bah mettre un but au barça en 20sec c’est pas mal;)

    • magic nene

      magique ce but de titi henry,que c’était beau

      • Leshtit

        Magnifique pour les supporters !

        • magic nene

          perso je suis assez fan de arsenal,henry est une de mes idoles

        • magic nene

          j’aime bien tous les clubs qui ont des joueurs avec une vraie identité des joueurs fidèles comme gerrard buffon raul sheva et j’en passe

    • Stephane

      équipe type
                                      sirigu
      jallet     bisevac                           sakho      tiéné
            chantome          sissoko           néné
                         ménez              pastore
                                   gameiro

      • luisback

        bon encore une fois devant la defense pour Ancelotti c’est pas Sissoko, celui qui va se retrouver au centre c’est un joueur technique, LE distributeur de ballon tel un xavi ou pirlo, dans notre effectif le seul a jouer de cette facon c’est Bodmer,  à sa droite et à sa gauche 2 bucherons qui sont la pour combler les cotés et l’axe, dans notre effectif ca tombe bien on en a 1 droitier Sissoko et 1 gaucher Matuidi (tel un Cambiasso)
        Les 3 devants maintenant seront ceux qui se sentiront le plus à l’aise dans ce systeme, on aura surement Pastore Nene et Menez pour 2 postes et un attaquant devant renard des surfaces et/ou qui par en profondeur apres un jeu rapide des 2 milieux off.

        • Ludo972 33

          Je trouve Chantome un peu plus technique que Bodmer et Chantome se déplace beaucoup plus sur le terrain

        • Forza PSG

          on a bodmer oui … mais aussi pastore !!!! je pense qu’a ce poste il peut être un formidable distributeur de ballon, l’inconvénient ? il est léger défensivement mais ça s’apprend et bodmer n’est pas non plus un cador défensif mais il a son physique pour lui.

          • magic nene

            pastore peut jouer à la place de jallet je pense en piston droit

      • magic nene

        j’aime bien ta compo,j’inverserai juste pastore et nene,el flaco aurait du coup beaucoup plus de champ devant lui,d’espaces,le jeu face à lui et plus de possibilités sur les cotés,devant,en profondeur….

      • ascri77

        sa sera pas sa , il ont prevenue qu’il y aura des recrus cette hiver , je panse pas qu’il vont recruter des mec pour qu’il soit remplacent , a mon avie tiené va sauté deja , et soit gameiro est remplacent soit on va jouer avec 2 attaquant , mais en tous cas , ya un attaquant qui va arrivé sais sur !

      • Bestflow

        J’aime plutot bien cette compo.
        En revanche, je ne mettrai pas Pastore et Néné du meme coté qui sont tous les 2 des créateurs.
        Soit j’inverse Menez et Pastore.
        Soit je recule Pastore et remonte Néné, de telle sorte de mettre d’avoir un créateur de chaque coté chargé de l’animation off de l’equipe…

    • naka

      Au pire 442 voir 4132 avec momo récupérateur et pato. Et on garde Hoarau.

      • ParisEnBelgique

        Hoarau faut le vendre. C est une grosse chevre

    • Kantalii

      Oui, le plus important est de savoir quel rôle il aura dans ce fameux 4-3-2-1.
      De toute façon Jallet risque de reprendre sa place à l’arrière droit, et faire des montées laterales pour un apport offensif un peu plus important.
      Maintenant il n’est pas à exclure qu’on change ce 4-3-2-1 suite au retour de Matuidi, si jamais ce dernier est titularisé.
      Que tout le monde soit sur le pied de guerre serait une bonne chose en soit.

    • Tout est dit par le Kanak : Menez c’est bien mais il peut mieux faire !

    Dernieres news

    Classement PSG Ligue 1

    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0
    6 Guingamp 0 0 0 0 0
    7 LOSC Lille Métropole 0 0 0 0 0
    8 Lorient 0 0 0 0 0
    9 Metz 0 0 0 0 0
    10 Monaco 0 0 0 0 0

    Suivez-nous sur les reseaux



    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0

    L'actualité européenne

    Meunier "on attendait Aurier à l’aéroport...il y a assez de qualités dans le groupe pour s'adapter aux forfaits

    T.Meunier « On a vu une première mi-temps excellente,un bloc aussi bien défensif qu’offensif »

    LDC

    Le Paris Saint-Germain s’est réveillé ce matin avec le sourire. Grâce au match nul acquis à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Balbir: Cavani "Le buteur trace sa route et quelle route...les obstacles sont éliminés""
    11 minutes ago
    Flavien Casinia publié un new post."McCourt «Nous devrons être beaucoup plus malins que le PSG»"
    51 minutes ago

    Actualité Féminine

    Les parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Les Parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Actu Féminin

    Lundi, les Féminines de l’Equipe de France U20, avec les joueuses du Paris Saint-Germain Hawa Cissoko (défenseur) ...

    Vidéos PSG

    Ménez sur courant alternatif

    Jeremy MENEZ <Club , Editos , Une

    Souvenez-vous : le 25 juillet dernier, Jérémy Ménez était présenté à la presse, comme l’un des nouveaux renforts franciliens, en compagnie de Blaise Matuidi. « C’est important, un honneur pour moi d’être un joueur du PSG. Quand j’étais petit, je venais voir jouer Ronaldinho, maintenant c’est moi qui suis ici et j’espère apporter beaucoup aux supporters », déclarait-il. Arrivé en provenance de l’AS Roma, l’ancien Monégasque a paraphé un bail de trois saisons, pour un montant de huit millions d’euros. Retour aux sources donc pour ce joueur originaire d’Île-de-France, qui est né à Longjumeau (91) et a passé une partie de sa jeunesse dans le département du Val-de-Marne (94). Jérémy Ménez prend alors le numéro de Ludovic Giuly, le 7, ainsi que le poste de ce dernier, milieu offensif droit.

    Irrégulier

    Le début de saison de l’international français est globalement satisfaisant. Titulaire indiscutable dans le onze de départ d’Antoine Kombouaré, il délivre notamment quatre passes décisives lors des cinq premières journées de championnat. Pourtant, rapidement, l’homme aux coupes de cheveux insolites va énerver, en raison de son jeu trop personnel. Son talent semble immense, sauf que Ménez ne sait pas toujours l’exploiter. Autre point faible et non des moindres : l’ex-Sochalien manque cruellement de régularité au cours d’un seul et même match. Son jeu se résume à des fulgurances. Capable de décanter une rencontre à lui seul, il peut brusquement disparaître, tel un fantôme. « Ménez ? C’est bien, mais il peut mieux faire », résumait justement Antoine Kombouaré après la victoire du PSG face à Valenciennes (2-1).

    Statistiques honnêtes

    Le style de jeu de Ménez manque encore de simplicité. Trop souvent, le joueur n’a pas contribué à la solidarité défensive de l’équipe, un point noir qu’il a commencé à gommer lors de certains matches de l’année 2011. Souvent, on a le sentiment qu’il ne se donne pas à 100%, qu’il « en garde sous le coude ». Son entente avec Kevin Gameiro n’est franchement pas terrible. A plusieurs reprises, il a même clairement ignoré l’attaquant, pour poursuivre une action en solitaire ou servir Javier Pastore. Face à Lille (0-0), cela était flagrant. « Sur ce que j’ai vu, certains ont joué leur carte personnelle », faisait même remarquer Aurélien Chedjou après cette rencontre. Au final, Jérémy Ménez aura marqué cinq buts et délivré sept passes décisives, toutes compétitions confondues. Un bilan plutôt correct.

    Changement de statut ?

    A son poste de milieu droit, l’ancien Romain n’a jamais souffert de la concurrence. En Ligue 1, Antoine Kombouaré l’a titularisé systématiquement (17 fois). L’éventuelle arrivée de David Beckham n’a pas eu l’air de l’inquiéter. « Je suis habitué à la concurrence, je n’ai peur de personne », expliquait-il à l’époque où le transfert du « Spice Boy » avait été annoncé de façon certaine. Carlo Ancelotti se dirige vers un schéma tactique en 4-3-2-1 où Ménez n’aura pas forcément sa place. Face à Locminé en Coupe de France (1-2), il était suspendu. Après cette rencontre où le PSG a fait preuves de carences offensives, le nouvel entraîneur parisien a déclaré avoir hâte de récupérer Ménez. A 24 ans, s’il veut passer un cap dans sa carrière et devenir un grand joueur, ce dernier doit impérativement gagner en régularité. Une chose est certaine : il en a le potentiel.

    By
    @
    OTER ?>