Restez connectés avec nous

Club

OL-PSG ? «Rien d’anormal» sur ce match

Samedi soir, après la rencontre entre Lyon et le PSG (4-4), Jean-Michel Aulas s’en est scandaleusement pris à l’arbitrage de Mr Fautrel, l’arbitre de la soirée.

Pourtant, tout au long du match, les décisions de l’homme en noir ont paru tout à fait logiques et personne n’a été choqué par ses choix, que ce soit les différents observateurs ou les anciens arbitres internationaux que sont Bruno Derrien et Joël Quiniou. « Il y a huit buts et tous sont valables. Aucune polémique possible sur ces buts. Ensuite, le penalty est justifié. Enfin, les arrêts de jeu relèvent du pouvoir discrétionnaire de l’arbitre. Il n’y a rien eu d’anormal sur ce match », a observé Derrien dans le Parisien, imité de près par  Joël Quiniou, du même avis. « De mon temps, on disait que l’OM de Tapie et le Bordeaux de Claude Bez étaient favorisés. On ne peut pas remettre en cause l’honnêteté et la probité des arbitres. On a assisté à un très beau spectacle entre Lyon et Paris, auquel Fredy Fautrel a participé en intervenant peu. Ce procès d’intention est mal venu. »

Autant dire que Jean-Michel Aulas et Rémi Garde se sont lancés seuls dans une théorie du complot complètement infondée, qui relève d’un délire paranoïaque. Et suite aux allusions faites par le président de l’OL, on espère voir le conseil national de l’éthique agir à son encontre afin d’éviter ce genre de procès d’intention qui ne font que pourrir le football lorsque celui-ci offre pourtant un spectacle incroyable. Surtout qu’Aulas n’en est pas à son premier coup d’essai et souhaite en partie mettre sous pression le corps arbitral qui sera désigné pour diriger la prochaine rencontre entre Lyon et le PSG, en quart de finale de la coupe de France. Une technique de déstabilisation mesquine qu’on aimerait voir disparaître du monde du football.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club