Restez connectés avec nous
Olivier Létang "Aujourd’hui, ce n’est pas un bon choix de quitter le PSG"

Club

Olivier Létang “Aujourd’hui, ce n’est pas un bon choix de quitter le PSG”

En ce moment, la formation du Paris Saint-Germain anime beaucoup de débats. Entre possibles départs de certains jeunes joueurs, les talents que l’on ne voit pas très souvent en joueur et un nouveau centre d’entraînement qui peine à arriver, puisque on ne sait toujours pas où il sera. Interrogé par Le Parisien, Olivier Létang, directeur sportif (adjoint) du PSG, a longuement évoqué la volonté du club pour sa formation.

“Les séances de Romagosa basées sur la technique et moins sur le physique ? Dès 2012, nous avons écrit ce projet selon l’identité, la philosophie du PSG. Nous voulons développer un projet de jeu basé sur la possession du ballon. Donc tout doit être connecté, le profil des coachs, mais aussi des joueurs. On veut sortir des top joueurs qui vont évoluer dans un projet collectif très fort et identifiable. Notre objectif, à terme, c’est qu’un spectateur regarde une équipe du PSG et que, sans voir le maillot, il reconnaisse notre style de jeu. Le profil des joueurs que l’on va chercher est un peu différent. L’idée est aussi de créer une université pour nos coachs. Nous sommes en train de rédiger les contenus, et nous espérons la mettre en œuvre d’ici à un à deux ans.

Romagosa qui n’a pas de diplôme pour cela, qui pour diriger la formation l’an prochain?

Il n’a jamais été question que Carles soit le directeur du centre de formation. Carles est le directeur technique de la formation et pas seulement du centre de formation. Il participe au développement du projet défini par le club. Bertrand Reuzeau ayant décidé de partir le 30 juin prochain, nous allons annoncer le nom de son remplaçant la semaine prochaine. Notre directeur de la formation est et restera français et il aura une vision globale sur toute la formation. Il travailler

Que dire aux jeunes qui sont tentés par un départ?

Nous voulons devenir une référence en matière de formation, le Harvard des centres de formation, c’est pourquoi nous allons continuer à investir et à augmenter nos staffs en quantité et en qualité. Et d’ici quatre à cinq ans, nous souhaitons que six ou sept joueurs de notre centre composent notre effectif professionnel. Pour nos jeunes, ce sera un gage de qualité de venir se former au PSG. Tous ne joueront pas en équipe professionelle.

En revanche, le niveau moyen d’apprentissage leur permettra d’avoir une carrière professionnelle à un haut niveau. J’ai commandé une étude sur la saison 2015-2016 : sur les dix meilleurs clubs européens, le PSG est deuxième en temps de jeu cumulé (championnat et Ligue des champions) pour les jeunes formés au club nés en 1995 et après. Aujourd’hui, ce n’est pas un bon choix de quitter le PSG. Pensez à tous ceux qui nous ont fait confiance : Rabiot, Kimpembe, Nkunku, Augustin, Edouard, Descamps, Georgen, Callegari… et tous ceux qui vont suivre.”

Les investisseurs ont annoncé, lors de leur arrivée en 2011, que ce serait un point très important du développement du club. Et on a pu le voir avec l’arrivée de Carles Romagosa en tant que directeur technique de la formation. L’homme qui a fait ses preuves à la Masia, la formation du FC Barcelone, est venu apporter toute son expertise. Et cela porte déjà ses fruits avec de jeunes joueurs qui signent des contrats professionnels et les championnats de France U17 et U19 remportés par le PSG.

Seulement, on peut encore se poser des questions pour les jeunes parisiens. Pas facile de se faire une place dans une équipe qui veut absolument tout gagner, dont la Ligue des Champions. C’est un bon moyen de choisir les meilleurs joueurs, mais il ne faut pas non plus décourager certains qui partiraient vers des clubs où une chance semble plus accessible. C’est le risque notamment avec le défenseur Mamadou Doucouré (18 ans).

Un club ne peut pas garder tous ses talents, c’est normal. Mais il faut limiter les départs. Il faudrait peut-être qu’on les voit un peu plus souvent en match, mais surtout avoir de plus nombreux prêts. Ce qui passe aussi par un banc plus fourni. Car s’il y a de nombreux remplaçants, pas besoin de jeunes joueurs “au cas où”. Ils peuvent alors aller faire des saisons plus complètes autre part afin de gagner de l’expérience et continuer leur progresser.

Tous les domaines du club ne peuvent pas être gérés séparément. Le PSG est à un point important de son projet. Il s’agit de faire les bons choix pour grandir au plus vite et au mieux. Rien de simple, mais tous les “détails” comptent.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Club