Restez connectés avec nous

Club

Paris écrase Sochaux et se relance !

Au terme d’un match parfaitement maîtrisé, le Paris Saint-Germain s’est facilement imposé face à Sochaux (6-1). Grâce à cette victoire, les Parisiens restent à deux points de Montpellier, toujours leader.

Après la victoire de Montpellier face à Valenciennes (0-2), samedi, le Paris Saint-Germain n’avait pas le droit à l’erreur lors de la réception de Sochaux. Carlo Ancelotti décidait donc d’aligner l’équipe victorieuse face à Toulouse et Marseille, c’est-à-dire un 4-3-3 avec une attaque composée de Nenê, Ménez et Pastore.

Dès le début de la rencontre, les Parisiens monopolisaient le ballon et pressaient fortement des Sochaliens déjà acculés dans leur camp. Pastore trouvait tout de même des espaces et se lançait depuis le milieu de terrain dans un double une-deux avec Thiago Motta. El Flaco finissait l’action par un crochet et une superbe frappe en force au premier poteau (1-0, 6e). Un but express qui permettait aux hommes de Carlo Ancelotti de démarrer au mieux la rencontre, une habitude depuis quelques matches. Mais l’autre manie du PSG est de ne pas conserver son avance et quelques minutes plus tard, Martin lançait Maïga dans le dos d’Alex et l’attaquant doubiste profitait d’une très mauvaise sortie de Sirigu pour prolonger le ballon de la tête dans les buts vides (1-1, 13e). Un but dommageable, d’autant plus que les Parisiens avaient une fois de plus réussi leur début de match face à une équipe sochalienne pas décidée à fermer le jeu. Au contraire, les Lionceaux se montraient dangereux une nouvelle fois lorsque ce diable de Maïga était à deux doigts de conclure une magnifique action en frappant sur le poteau droit de Sirigu (21e). Grosse frayeur pour les coéquipiers de Ménez, qui obtenait un coup-franc quelques minutes plus tard en tentant un dribble sur le côté gauche. Nenê se chargeait de le frapper et déposait le ballon sur la tête de Thiago Motta, qui trouvait le petit filet opposé et permettait du même coup au PSG de reprendre l’avantage (2-1, 25e). Cette fois-ci, on espérait voir les Parisiens tenir le coup et ces derniers faisaient mieux que ça puisqu’après une grosse parade de Sirigu sur une frappe de Boudebouz (42e), Ménez inscrivait le troisième but parisien juste avant la pause. Bien lancé par Pastore, Tiéné adressait un centre parfait pour l’ancien Romain, qui croisait à son tour parfaitement sa tête pour tromper Richert (3-1, 44e). Une fin de mi-temps idéale pour les hommes de Carlo Ancelotti, qui rejoignaient les vestiaires avec deux buts d’avance.

Nenê se rachète, Paris soigne ses stats

Non content de cet avantage, le PSG revenait sur la pelouse du Parc avec la ferme intention d’achever les Sochaliens. Pour preuve, il fallait dix minutes en seconde période pour voir Jallet adresser un centre absolument sublime au second poteau pour Nenê, qui plaçait tranquillement son plat du pied de volée pour corser l’addition (4-1, 55e). Et comme si cela ne suffisait pas, le même duo remettait ça cin minutes plus tard lorsque Jallet lançait Nenê dans le dos de la défense doubiste et que le N°10 parisien multipliait les dribbles dans la surface avant de s’offrir un doublé (5-1, 60e). Un 14e but cette saison au Parc pour Nenê, qui se rachetait parfaitement après avoir été très critiqué tout au long de la semaine suite à son occasion gâchée à Auxerre. Après une période de maîtrise, Nenê et Ménez laissaient leur place à Hoarau et Gameiro, qui n’avaient pas vraiment l’occasion de se montrer. C’est même Sylvain Armand, lui aussi fraîchement rentré en jeu, qui s’infiltrait dans la surface et qui logeait un tir croisé au fond des buts de Richert (6-1, 91e). Un dernier coup de massue qui assommait littéralement les Sochaliens, mal en point en bas du classement.

Grâce à cette très large victoire, le PSG reste en force dans la course au titre en revenant à deux points de Montpellier et en prenant de nouveau cinq points d’avance sur Lille. Le club de la capitale a aussi soigné sa différence de but et ne possède plus qu’une réalisation de retard sur les Montpelliérains. Enfin, ces six but inscrits permettent au PSG de devenir la meilleure attaque du championnat. C’est ce qu’on appelle donc une bonne soirée, en espérant que cela relance pour de bon les hommes de Carlo Ancelotti dans ce sprint final, avant le match important qui les attend face à Lille, dimanche prochain. 

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club