Restez connectés avec nous

Club

Paris évite une douche froide à Evian

Après la victoire en Europa League face à Salbourg, le PSG avait à cœur d’enchaîner avec une septième victoire consécutive toutes compétitions confondues, afin de prendre place sur le podium de la Ligue 1.

Mais dès le début de la rencontre, l’équipe d’Evian Thonon-Gaillard se montrait très pressante et empêchait les Parisiens de monopoliser le ballon au milieu de terrain. Et il ne fallait pas longtemps pour que le promu soit récompensé de sa bonne entame puisque dès la 10e minute de jeu, Yannick Sagbo et Jérôme Leroy se jouaient de la défense centrale parisienne, avant que l’ex-Parisien ajuste tranquillement un Salvatore Sirigu impuissant (1-0, 10e). Une douche froide pour les hommes d’Antoine Kombouaré qui ne s’attendaient pas à vivre un début de match si difficile, surtout que les Evianais ne baissaient pas le pied suite à cette ouverture du score et allaient même inscrire un second but quelques minutes plus tard. Sur une incursion de Yagbo dans la surface parisienne, Sylvain Armand se jettait dans les pieds de l’attaquant haut-savoyard et forçait l’arbitre de la rencontre à siffler un penalty indiscutable. Désireux de se faire justice, Yagbo trompait lui-même Sirigu d’un contre-pied parfait et permettait à son équipe de mener de deux buts (2-0, 20e).

Touché dans son orgueil, le PSG prenait petit à petit le jeu à son compte et Kévin Gameiro, bien lancé par un défenseur adverse, manquait son duel face à un très bon Stephan Andersen. Mais quelques minutes plus tard, tel un véritable sauveur, Javier Pastore allait illuminer la rencontre d’un exploit personnel en perforant la défense haute-savoyarde et en croisant superbement sa frappe, afin de réduire le score et de conserver l’espoir avant la pause (2-1, 43e).

De retour des vestiaires, c’est une équipe parisienne bien plus séduisante qui inquiétait à plusieurs reprises le public du Parc des Sports d’Annecy. Par l’intermédiaire de Javier Pastore et Kévin Gameiro, les incursions dans la défense d’Evian Thonon-Gailalrd se faisaient de plus en plus nombreuses et avec un brin de précision, les Parisiens auraient pu égaliser avant l’heure de jeu. Gameiro réussissait même à inquiéter le gardien adverse sur un tir croisé mais le manque de puissance du tir empêchait l’ancien Lorientais de marquer son quatrième but de la saison en Ligue 1. Et après les accélerations de Ménez ou encore les coup-francs de Ceara, il fallait attendre un corner parisien pour voir Mevlut Erding, fraîchement rentré à la place de Nenê, dévier un ballon de la tête pour Mathieu Bodmer, lui aussi nouveau sur la pelouse, qui poussait le ballon au fond des filets savoyards (2-2, 80e). Un but qui permettait aux Parisiens d’éviter une défaite mais qui ne suffisait pas pour prendre les trois points, surtout que les locaux se montraient dangereux à plusieurs occasions en fin de match.

Malgré un résultat qui ne convenait pas aux attentes d’Antoine Kombouaré avant la rencontre, le PSG peut se satisfaire de ce match nul tant sa première mi-temps fut difficile. Avec 11 points au classement, les Parisiens rejoignent Lyon, Lille et Lorient, et se retrouvent à deux petits points du leader montpelliérain avant le match de ce dimanche soir entre Marseille et Lyon.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club