Club

Paris s’est acheté un mental d’acier !

Joie Jeremy MENEZ
Publie le 13/03/2012 a 21:00



  • En ce moment, le PSG est le champion du money time. Le club de la capitale a inscrit sept de ses cinquante buts dans le temps additionnel cette saison.

    Contrairement aux saisons dernières, les Rouges et Bleus possèdent désormais un mental d’acier. Grâce à ces réalisations marquées in-extremis, les hommes de Carlo Ancelotti ont pris cinq points. Face à Montpellier (2-2), Guillaume Hoarau avait trouvé le chemin des filets à la 89e minute de jeu. Contre Lyon (4-4), l’attaquant réunionnais récidivait dans les ultimes secondes du temps additionnel. Dimanche, c’est Kevin Gameiro qui donnait la victoire à Paris (90e + 1, 1-2). La chance du futur champion ? C’est possible. Sauf qu’il ne s’agit pas uniquement de réussite. Les Parisiens font preuve d’une force de caractère à toute épreuve, symbolisée par une immense solidarité. L’expérience et la rigueur de Carlo Ancelotti ont permis d’insuffler ces qualités fondamentales pour un club qui a la prétention de devenir un cador européen.

    24 points récupérés

    « Nous n’avons rien lâché jusqu’à la dernière minute. A la mi-temps, le coach nous a donné confiance en nous affirmant qu’il croyait fermement à la victoire malgré l’infériorité numérique. C’est ce que l’on a fait, et ce genre de victoire nous tire vers l’avant. Je suis très fier car l’équipe a fait preuve d’une grande force mentale pour s’imposer », confiait le capitaine Mamadou Sakho à l’issue de la victoire à Dijon, lors d’une rencontre où le PSG a joué plus d’une mi-temps en infériorité numérique. Pendant de longues années, l’équipe francilienne ne disposait pas de cette capacité à renverser des situations compromises. Trop souvent, le mental défaillant était à l’origine de la perte de points précieux. Les temps ont bien changé : depuis le début de la saison, les Franciliens sont parvenus à arracher des points (24, Ndlr) lors de dix matches au cours desquels ils étaient pourtant menés au score.

    « Ça soude le collectif »

    Lors de la saison 2009-2010, l’ennemi marseillais devenait champion de France, exercice où les Phocéens avaient pris l’habitude de s’imposer régulièrement dans le temps additionnel. La roue a tourné et c’est désormais Paris qui jouit de « cette chance de cocu ». Non seulement ces buts inscrits dans le money time permettent de gagner de précieux points mais galvanisent également le moral des troupes. « J’ai connu cette situation avec Lyon lors du premier titre (NDLR : en 2002). Moralement ça soude le collectif et, psychologiquement, ça met un coup aux adversaires directs. Surtout quand les rencontres n’ont pas lieu à la même heure », se remémore Éric Carrière dans les colonnes du Parisien. Attention toutefois : Montpellier est également capable de marquer dans les ultimes secondes d’une rencontre. Les Héraultais y sont parvenus à cinq reprises cette saison, engrangeant ainsi trois points.

    Un banc exemplaire

    Le mental de guerrier que s’est forgé le PSG ne se caractérise pas uniquement par les réalisations de dernière minute ou la capacité à inverser une situation mal engagée. Tous les joueurs, qu’ils soient titulaires ou remplaçants, désirent apporter leur pierre à l’édifice afin de contribuer au titre de champion de France. Par exemple, un élément comme Sylvain Armand aurait très bien pu faire ses valises lors du mercato d’hiver (il était sollicité par Lyon, Ndlr) pour retrouver du temps de jeu. L’ancien Nantais a préféré rester dans la capitale dans l’optique de décrocher le « Graal », sachant pertinemment qu’il ferait très souvent banquette. Guillaume Hoarau s’est battu comme un beau diable pour retrouver une place de titulaire : comme un symbole, c’est Kevin Gameiro qui a offert le but de la victoire dimanche. Enfin, qui aurait pu penser qu’un joueur comme Siaka Tiéné, souvent raillé pour ses médiocres prestations, ouvre le score face aux Dijonnais ? Tous ces signes accumulés nous laissent présager que le PSG sera sacré champion cette saison.

    Publie le 13/03/2012 a 21:00

    Paris s’est acheté un mental d’acier !

    En ce moment, le PSG est le champion du money time. Le club de la capitale a inscrit sept de ses cinquante buts dans le temps additionnel cette saison.

    Contrairement aux saisons dernières, les Rouges et Bleus possèdent désormais un mental d’acier. Grâce à ces réalisations marquées in-extremis, les hommes de Carlo Ancelotti ont pris cinq points. Face à Montpellier (2-2), Guillaume Hoarau avait trouvé le chemin des filets à la 89e minute de jeu. Contre Lyon (4-4), l’attaquant réunionnais récidivait dans les ultimes secondes du temps additionnel. Dimanche, c’est Kevin Gameiro qui donnait la victoire à Paris (90e + 1, 1-2). La chance du futur champion ? C’est possible. Sauf qu’il ne s’agit pas uniquement de réussite. Les Parisiens font preuve d’une force de caractère à toute épreuve, symbolisée par une immense solidarité. L’expérience et la rigueur de Carlo Ancelotti ont permis d’insuffler ces qualités fondamentales pour un club qui a la prétention de devenir un cador européen.

    24 points récupérés

    « Nous n’avons rien lâché jusqu’à la dernière minute. A la mi-temps, le coach nous a donné confiance en nous affirmant qu’il croyait fermement à la victoire malgré l’infériorité numérique. C’est ce que l’on a fait, et ce genre de victoire nous tire vers l’avant. Je suis très fier car l’équipe a fait preuve d’une grande force mentale pour s’imposer », confiait le capitaine Mamadou Sakho à l’issue de la victoire à Dijon, lors d’une rencontre où le PSG a joué plus d’une mi-temps en infériorité numérique. Pendant de longues années, l’équipe francilienne ne disposait pas de cette capacité à renverser des situations compromises. Trop souvent, le mental défaillant était à l’origine de la perte de points précieux. Les temps ont bien changé : depuis le début de la saison, les Franciliens sont parvenus à arracher des points (24, Ndlr) lors de dix matches au cours desquels ils étaient pourtant menés au score.

    « Ça soude le collectif »

    Lors de la saison 2009-2010, l’ennemi marseillais devenait champion de France, exercice où les Phocéens avaient pris l’habitude de s’imposer régulièrement dans le temps additionnel. La roue a tourné et c’est désormais Paris qui jouit de « cette chance de cocu ». Non seulement ces buts inscrits dans le money time permettent de gagner de précieux points mais galvanisent également le moral des troupes. « J’ai connu cette situation avec Lyon lors du premier titre (NDLR : en 2002). Moralement ça soude le collectif et, psychologiquement, ça met un coup aux adversaires directs. Surtout quand les rencontres n’ont pas lieu à la même heure », se remémore Éric Carrière dans les colonnes du Parisien. Attention toutefois : Montpellier est également capable de marquer dans les ultimes secondes d’une rencontre. Les Héraultais y sont parvenus à cinq reprises cette saison, engrangeant ainsi trois points.

    Un banc exemplaire

    Le mental de guerrier que s’est forgé le PSG ne se caractérise pas uniquement par les réalisations de dernière minute ou la capacité à inverser une situation mal engagée. Tous les joueurs, qu’ils soient titulaires ou remplaçants, désirent apporter leur pierre à l’édifice afin de contribuer au titre de champion de France. Par exemple, un élément comme Sylvain Armand aurait très bien pu faire ses valises lors du mercato d’hiver (il était sollicité par Lyon, Ndlr) pour retrouver du temps de jeu. L’ancien Nantais a préféré rester dans la capitale dans l’optique de décrocher le « Graal », sachant pertinemment qu’il ferait très souvent banquette. Guillaume Hoarau s’est battu comme un beau diable pour retrouver une place de titulaire : comme un symbole, c’est Kevin Gameiro qui a offert le but de la victoire dimanche. Enfin, qui aurait pu penser qu’un joueur comme Siaka Tiéné, souvent raillé pour ses médiocres prestations, ouvre le score face aux Dijonnais ? Tous ces signes accumulés nous laissent présager que le PSG sera sacré champion cette saison.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Pixie21

      Les conséquences de l »arrêt Bosman ont alors « plombé » les performances des clubs français grandissantes à l »époque, grâce à nos progrès (locomotives comme l’OM de Tapie, l’AS Monaco de Wenger, le PSG de Denisot…) et à nos centres de formation.

    • Fuck-om

      Attention il faudra rien lacher jusqu’a la fin

    • Yo77

      Que tout les marseillais aillent bien se faire enculer et rien que d imaginer ce matin tout les sourires du coté de la canebiere ca me fait gerber

    • Yo77

      Larry warton un vrai supporter parisien n est jamais pour l ennemi meme s il constitue le dernier club francais en lice de la champions league..

      • Larry_warton

        Peut etre que ce que tu dis es vrai , mais après chacun a son point de vue ici.. mais même si je ne porte pas les marseillais dans mon coeur , je préfère voir largement les supporters de marseille qui sont des enfoirés de première et malgré qui nous lance des noms d’oiseaux en ayant la grosse tête après chacune de leur victoire fété leur qualif , plutot que des supporters ultra racistes de l’inter qui poussent des cris de singe.. pour moi ces gens la n’ont pas leurs place dans un stade. Et je pense que tout le monde ici , mm en détesant marseille , est bien content que supporters racistes comme ceux de l’inter pleurent a cause de leur élimination .

    • MisterFreeze

      Quand tu marques systematiquement en fin de match c’est tout sauf de la « chance »…Une fois ? Peut-être…Mais que celà arrive trois fois comme ça ? Tout sauf un hasard ! la marque des grands clubs qui ne lâchent rien et ne se contentent pas d’une defaite ou d’un nul mais veulent plus ! Et c’est la marque d’un des cinq meilleurs entraineurs au monde, tout simplement ! 

    • Arfer by iphone

      « apporter leur pièce a l’edifice » c’est pas plutôt apporter leur pierre a l’edifice ?

    • LovePSG

      Paristeam juste un petit mot pour vous dire que je trouve votre site vraiment bien fait et de qualité. 

      En tant qu’internaute on s’y sent bien je trouve. Keep it up :-)Allez Paris

    • Soso Soso

      Un peut le même article que celui du parisien

      • Falco160

        Faut pas parler trop vite… c paq fini encore…

    • Larry_warton

      Supporter parisien , mais content de la victoire de marseille pour le coefficient de la france en UEFA.. et surtout bien fait pour l’inter milan dont les supporterrs ont poussé des cris de singe dès qu’un joueur black a touché le ballon !!!

      • Blaise

        Je te rejoins Larry (y)

      • DeAndre1984

        Ces bien pour eux, MAIS sincèrement j’espère qu’en 1/4 de final ils vont tomber sur une grosse équipe genre…. barcelone-marseille 6-0.

        • Larry_warton

          Mais bon , tu sais je sui supporter du psg a fond , mais ce match a un peu redoré l’image de la france , parce qu’avec Lyon éliminé par des chypriotes , Lille par des turques et Paris par Des autrichiens , Rennes par des écossais ..franchement ca fait très très mal

          • Blaise

            C’est clair que c’est pas fameux sur la scène européenne, alala…

            Bon, maintenant l’Om peut en prendre 7 ou 8 prochain tour ^^

      • Je sens que Motta va se venger de l’inter le 8 avril, il va commencer d’abord d’envoyer le petit nain au garage, ensuite il va faire de la misère à alou di…..

      • paulepoulpe

        Sauf que c’est une défaite et pas une victoire, donc pour le coefficient UEFA, c’est négatif

      • Toykamisakiz

        Tu etais au stade pour les cris de singes? Non?! Bon alors abstient toi et cite des sources qd tu avances des infos, et un supporter parisien ne se rejouit jamais d’une victoire des sardines, le coeff uefa on s’en fou pck ça concerne le troisieme, et la seule conséquence sera un match de barage en plus… En matière de football je me sens parisien et non pas français, c’est chacun sa m.erde au niveau des clubs, tkt pas que les autres ne pleurent pas pour nous bien au contraire. Avis au footix…

        • Larry_warton

          Chacun est libre de dire ce qu’il veut ici.. Je ne sais pas si c’est a moi que tu adresses le terme de footix.. mais si tu penses que supporter les autres clubs francais au niveau européen relève du comportement d’un footix.. et bien tant pis.Pour ce qui est des cris de singe , j’ai eu la confirmation qu’il y en a bien eu.. j’ai des amis qui supportent marseille qui été au stade , et je peu te dire que ce nété pas des simples siffliements.. Les supporters de l’inter ne sont pas coutumiers du fait.. dixit les déclaration d’étoo il y a deux ans.Moi je pense que le championnat a un gros déficit d’image a létranger , pour améliorer la visibilté et notoriété de notre ligue 1 , il est préférable d’avoir des équipes qui font bonne figure sur le plan continental. et ceux pour attirer des investisseurs.. Je ne sais pa quel age tu as ( ce n’est pas une attaque ) , mais sache que dans les années 90 , le championnat de france été le meilleur d’europe avec le calcio , devant la liga , premier league et bundesliga… les clubs francais de l’époque ( psg , bordeaux , nantes , auxerre , monaco , marseille , ..) se hissaient chaque année au minimum en demi- finale!!! Ce qui inspirait le respect et la crainte chez les autres adversaire européens. Je peux t’assurer que lorsque les milan , barca , real , liverpool , bayern et plein ‘autre  se déplacaient en france à cetté période , je peux tassurer qu’ils ne faisaient pas les malins !!!   Des mauvaises performances des clubs francais en coupe d’europe quoi qu’on dise révèle un temps soi peu du niveau général du championnat , et biaisent les résultat finaux de la ligue 1 .Et finalement etre champion en ligue 1 ne nous prépare pas vraiment a avoir les reins solides pour se lancer dans un parcours honorable en ligue des champions..car les équipe francaises n’auront aucun vécu européeen.Mon souhait c’est que le championnat de ligue 1 draine plusieurs grosses écuries  , avec une concurrence a toute épreuve .. avec un bordeaux , marseille , monaco ( avec ses nouveaux investisseurs russes , et qui je le pense une foi monté en ligue 1 va intéresser la moitié des joueurs d’europe car on ne paye pa les impots la bas ) , Lyon , Lille , St- étienne, Montpellier , Nantes et Lens ( qui vont remonter je l’espère ) très forts emmené par un grand PSG!! Ca ne ferait qu’augmenter le niveau du championnat et en terme d’intensité préparer les équipes a des matches de niveau européen , et au final les titres que remporteraient notre équipe de coeur du psg ne seraient que plus beaux.. Perso , je ne veux pas de titres faciles comme ceux de Lyon durant 7 ans sans aucune saveur et sans concurrence  , comme par hasard le déclin du foot francais sur la scène européenne coincide avec les 7 titres consécutifs de Lyon.. En france on se branle sur des barca real , Milan Inter , Bayern dortmund , City – United..  et pourquoi? tout simplement parce que ces équipes ont toute une grande notoriété en europe.. Nous on a un PSG -OM qui ne demande qu’a etre connu dans toute l’europe , et moi je kifferai qu’on voit notre classico comme un vrai match européen et pas comme un vulgaire match de ligue 1… décrié a l’étranger.. N’oublie jamais que pour qu’une équipe garde les pieds sur terre il faut toujours une opposition sinon personne n’avance!!

    • PatrickMazzucotelliChellouf

      5 fruits et légumes par jour ça donne de l’énergie pour 90 min et plus si affinité. lol
      On se battra jusqu’au bout

      • Jojo

        Parce que Ici c Paris Fuck L’Om

    • Jojo

      ON SERA CHAMPION WALAYE

    Dernieres news

    Classement PSG Ligue 1

    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0
    6 Guingamp 0 0 0 0 0
    7 LOSC Lille Métropole 0 0 0 0 0
    8 Lorient 0 0 0 0 0
    9 Metz 0 0 0 0 0
    10 Monaco 0 0 0 0 0

    Suivez-nous sur les reseaux



    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0

    L'actualité européenne

    Meunier "on attendait Aurier à l’aéroport...il y a assez de qualités dans le groupe pour s'adapter aux forfaits

    T.Meunier « On a vu une première mi-temps excellente,un bloc aussi bien défensif qu’offensif »

    LDC

    Le Paris Saint-Germain s’est réveillé ce matin avec le sourire. Grâce au match nul acquis à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."Mercato - Thiago Maia pourrait finalement signer à Saint-Pétersbourg pour remplacer Alex Witsel"
    16 hours ago
    Emjeïsa publié un new post."Lizarazu "Monaco est un prétendant au titre...Le PSG n'a pas beaucoup de marge""
    22 hours ago

    Actualité Féminine

    Les parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Les Parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Actu Féminin

    Lundi, les Féminines de l’Equipe de France U20, avec les joueuses du Paris Saint-Germain Hawa Cissoko (défenseur) ...

    Vidéos PSG

    Paris s’est acheté un mental d’acier !

    Joie Jeremy MENEZ <Club , Editos , Une

    En ce moment, le PSG est le champion du money time. Le club de la capitale a inscrit sept de ses cinquante buts dans le temps additionnel cette saison.

    Contrairement aux saisons dernières, les Rouges et Bleus possèdent désormais un mental d’acier. Grâce à ces réalisations marquées in-extremis, les hommes de Carlo Ancelotti ont pris cinq points. Face à Montpellier (2-2), Guillaume Hoarau avait trouvé le chemin des filets à la 89e minute de jeu. Contre Lyon (4-4), l’attaquant réunionnais récidivait dans les ultimes secondes du temps additionnel. Dimanche, c’est Kevin Gameiro qui donnait la victoire à Paris (90e + 1, 1-2). La chance du futur champion ? C’est possible. Sauf qu’il ne s’agit pas uniquement de réussite. Les Parisiens font preuve d’une force de caractère à toute épreuve, symbolisée par une immense solidarité. L’expérience et la rigueur de Carlo Ancelotti ont permis d’insuffler ces qualités fondamentales pour un club qui a la prétention de devenir un cador européen.

    24 points récupérés

    « Nous n’avons rien lâché jusqu’à la dernière minute. A la mi-temps, le coach nous a donné confiance en nous affirmant qu’il croyait fermement à la victoire malgré l’infériorité numérique. C’est ce que l’on a fait, et ce genre de victoire nous tire vers l’avant. Je suis très fier car l’équipe a fait preuve d’une grande force mentale pour s’imposer », confiait le capitaine Mamadou Sakho à l’issue de la victoire à Dijon, lors d’une rencontre où le PSG a joué plus d’une mi-temps en infériorité numérique. Pendant de longues années, l’équipe francilienne ne disposait pas de cette capacité à renverser des situations compromises. Trop souvent, le mental défaillant était à l’origine de la perte de points précieux. Les temps ont bien changé : depuis le début de la saison, les Franciliens sont parvenus à arracher des points (24, Ndlr) lors de dix matches au cours desquels ils étaient pourtant menés au score.

    « Ça soude le collectif »

    Lors de la saison 2009-2010, l’ennemi marseillais devenait champion de France, exercice où les Phocéens avaient pris l’habitude de s’imposer régulièrement dans le temps additionnel. La roue a tourné et c’est désormais Paris qui jouit de « cette chance de cocu ». Non seulement ces buts inscrits dans le money time permettent de gagner de précieux points mais galvanisent également le moral des troupes. « J’ai connu cette situation avec Lyon lors du premier titre (NDLR : en 2002). Moralement ça soude le collectif et, psychologiquement, ça met un coup aux adversaires directs. Surtout quand les rencontres n’ont pas lieu à la même heure », se remémore Éric Carrière dans les colonnes du Parisien. Attention toutefois : Montpellier est également capable de marquer dans les ultimes secondes d’une rencontre. Les Héraultais y sont parvenus à cinq reprises cette saison, engrangeant ainsi trois points.

    Un banc exemplaire

    Le mental de guerrier que s’est forgé le PSG ne se caractérise pas uniquement par les réalisations de dernière minute ou la capacité à inverser une situation mal engagée. Tous les joueurs, qu’ils soient titulaires ou remplaçants, désirent apporter leur pierre à l’édifice afin de contribuer au titre de champion de France. Par exemple, un élément comme Sylvain Armand aurait très bien pu faire ses valises lors du mercato d’hiver (il était sollicité par Lyon, Ndlr) pour retrouver du temps de jeu. L’ancien Nantais a préféré rester dans la capitale dans l’optique de décrocher le « Graal », sachant pertinemment qu’il ferait très souvent banquette. Guillaume Hoarau s’est battu comme un beau diable pour retrouver une place de titulaire : comme un symbole, c’est Kevin Gameiro qui a offert le but de la victoire dimanche. Enfin, qui aurait pu penser qu’un joueur comme Siaka Tiéné, souvent raillé pour ses médiocres prestations, ouvre le score face aux Dijonnais ? Tous ces signes accumulés nous laissent présager que le PSG sera sacré champion cette saison.

    By
    @
    OTER ?>