Restez connectés avec nous

Club

Repellini : «On ne peut pas être content»

Après Joël Muller, le président de l’UNECATEF (Union nationale des entraîneurs et des cadres techniques professionnels du football), c’est au tour de son vice-président Pierre Repellini de réagir sur l’éviction d’Antoine Kombouaré.

« On ne peut que réagir gravement. On ne peut pas être content. Quand un entraîneur est écarté alors qu’il est champion, ça nous parait bizarre, a-t-il déclaré. C’est une décision ahurissante. C’est quelqu’un qui fait très bien son boulot, qui ne pose pas de problème, qui n’a aucun problème avec son effectif, il a réussi à mener sept joueurs qu’il ne connaissait pas. Si on ne récompense pas le travail effectué, je me demande ce qu’on fait en France. C’est une chose qu’on n’a jamais vue. La France va encore faire rigoler le monde parce qu’on licencie qui est premier. »

Derniers articles

Autres articles présents dans Club