Restez connectés avec nous

Adversaires

Ruffier : « On en fait beaucoup avec Ibra »

Lors des deux dernières confrontations entre le PSG et Saint-Etienne, Stéphane Ruffier a donné du fil à retordre à Zlatan Ibrahimovic. Après le choc entre les deux joueurs en championnat, qui avait provoqué l’expulsion du buteur parisien, le gardien de but des Verts a pris systématiquement le dessus en Coupe de la Ligue.

Mais Ruffier ne souhaite absolument pas entretenir ce duel avec le géant suédois et rappelle qu’il prépare et joue les matches face au PSG comme les autres. « Je trouve qu’on en fait beaucoup avec lui. Moi, j’ai préparé ce match comme un autre, en visionnant notamment un montage vidéo. On le fait pour chaque adversaire. Je n’ai pas travaillé davantage. Une fois le coup d’envoi donné, j’étais dans mon match. Concentré. Si je l’ai croisé avant le match ? Non, car je ne sors pas sur la pelouse avant l’échauffement. Et même si ça avait été le cas, je ne pense pas que nous aurions échangé des regards. Beaucoup de gens ont fait de ce quart de finale un duel Ibra-Ruffier. Pas moi. J’ai joué contre le Paris-SG, mardi. Pas contre lui. C’était un duel Saint-Etienne – PSG, a souligné le portier stéphanois dans L’Equipe, avant d’assurer qu’il n’avait pas eu peur de rencontrer une nouvelle fois les crampons de son adversaire. Pas du tout. Je n’ai pas eu besoin de me remettre de ce choc, qui a paru impressionnant. Je n’ai rien eu, juste quelques éraflures sur la carrosserie ! (Il sourit.) Ce qui s’est passé au Parc c’était un incident de jeu. Le football est un sport de contact. J’en avais déjà pris d’autres. Je n’avais donc pas peur de prendre un nouveau coup d’Ibrahimovic ».

Et si Ruffier a été le héros du soir, mardi, c’est surtout parce qu’il a repoussé le penalty de Thiago Silva, et ainsi offert la qualification à son équipe. « En fonction de sa course, j’ai senti qu’il allait ouvrir son pied. J’ai donc attendu avant de partir du bon côté. Franchement, je n’ai pas de secret. Je n’ai rien inventé. A vrai dire, je ne sais pas comment les stopper. J’aimerais juste avoir encore cette réussite en demi-finales, même si j’espère qu’on se qualifiera avant », a conclu l’ancien Monégasque, qui rencontre le PSG et Zlatan Ibrahimovic une troisième fois cette saison le 16 mars 2013, au stade Geoffroy-Guichard, lors de la 29ème journée de Ligue 1.

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires