Restez connectés avec nous

Club

Sakho, un statut fragilisé au PSG

Depuis l’arrivée de Carlo Ancelotti, Mamadou Sakho peine à démontrer qu’il a les capacités pour devenir un très grand défenseur. Parfois fébrile et maladroit, le capitaine du PSG n’a jamais vu son statut être aussi fragilisé depuis qu’il porte le brassard de son club de coeur.

Un simple cap à passer pour le chouchou du Parc ? Peut-être. En tout cas, l’expérience d’un entraîneur comme Carlo Ancelotti pourrait l’aider à se surpasser et à prouver que personne d’autre que lui ne peut porter le costume de capitaine de l’équipe. « On lui a demandé de se concentrer sur le foot. En France, beaucoup ne travaillent pas assez l’hygiène de vie. C’est un nouvel environnement, c’est comme s’il avait changé de club. Il n’est plus aussi protégé qu’avant. S’il n’est pas bien, maintenant il saute. C’est ce qui se passe dans tous les grands clubs. Ca peut être un mal pour un bien. Ancelotti peut l’aider à passer un cap », a confié à l’AFP un proche du joueur.

Cette nouvelle hygiène de vie imposée par le nouveau staff parisien a forcé Sakho à perdre trois kilos, une perte de poids qui peut avoir une grosse incidence sur les performances d’un sportif de haut niveau. Mamad’ doit donc s’adapter à ces nouvelles exigences, qu’elles soient sanitaires ou sportives, espérer revenir rapidement à son meilleur niveau. Car dans ce PSG nouvelle version, la patience n’est pas de mise.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club