Restez connectés avec nous

Club

Tuchel confirme le possible échange entre De Sciglio et Kurzawa, et annonce la mise à l’écart de Cavani

Dimanche, pour le compte de la 21e journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain (1er) affrontera le LOSC (5e) au Stade Pierre Mauroy (coup d’envoi à 21h00, diffusion sur Canal+). A la veille de cette rencontre, le coach parisien Thomas Tuchel a répondu à plusieurs questions en conférence de presse. L’occasion de faire un point sur le mercato, d’évoquer l’adversaire de demain, le gardien parisien Keylor Navas (33 ans), Angel Di Maria (ailier de 31 ans), l’arbitrage et la gestion des blessures. Retrouvez ici la conférence de presse d’Angel Di Maria (ailier de 31 ans).

Tuchel « Ce ne sera pas le même contexte demain. »

La forme du groupe ?

Nous avons fait un excellent entraînement ce samedi, c’était nécessaire pour préparer le match de demain contre un très bon adversaire qui joue en 4-4-2 très resserré avec beaucoup de qualités défensivement et offensive. Il faudra être attentif. C’est bien pour nous, c’est un grand défi.

Le 5-1 de l’an dernier ?

On faisait un bon match jusqu’au rouge de Juan Bernat. On a aussi pris des buts sur les corners. C’était comme ça…On avait la possibilité d’être champion, mais ce n’était pas le moment pour nous de combattre. Ce ne sera pas le même contexte demain.

Keylor Navas ?

Il apporte de la personnalité dans le groupe. C’est un grand joueur, il a de l’expérience. Il a été le gardien du Real Madrid, c’est peut-être la place la plus difficile possible. Il a été extraordinaire et maintenant il l’est avec nous. Navas est toujours tranquille et positif, c’est bien pour moi et le vestiaire.

Kurzawa et Cavani de côté car la situation n’est « pas claire »

L’échange Kurzawa/De Sciglio ? Si j’ai donné mon vert ?

Oui, mais ce n’est pas décidé entre les deux clubs. La situation n’est pas encore claire. On a décidé qu’il ne sera pas avec le groupe demain pour gérer les choses. C’est un peu la même chose pour Cavani. Il a fait l’entraînement avec nous sans problème, mais la situation entre Edi et le club. Pour cela, c’est mieux qu’il ne joue pas demain.

Ma relation avec Di Maria ?

Cela fonctionne, je l’adore beaucoup depuis plusieurs années. J’étais un grand fan quand il était au Real Madrid. On voit son caractère dans la façon dont il joue au foot. Il est fiable, il travaille beaucoup pour l’équipe. C’est un gars très sympa. Il est là tous les joueurs pour être compétitif. Angel travaille beaucoup. Des fois, c’est aussi simple. On a parlé la première fois à Barcelone et depuis la première minute on a trouvé une alchimie. Il a tout pour être un joueur super important pour le PSG. C’est bien qu’il soit avec nous. Même si des fois on doit le calmer pour qu’il ne fasse pas trop, mais c’est une bonne chose. Nous sommes honnêtes entre nous, avec une grande confiance.

Tuchel « il faut protéger les joueurs.« 

Neymar difficile à arbitrer et le PSG qui est l’équipe avec le moins de fautes sifflées pour elle ?

C’est un peu bizarre oui, alors qu’on a toujours le ballon. Ce n’est pas difficile de faire l’arbitre, il faut protéger les joueurs. Pas seulement les nôtres. Ce jeu est pour les joueurs, pas pour moi ou les arbitres. Il faut toujours les protéger. Dans le calendrier, l’arbitrage, mon choix pour les minutes, il faut toujours les protéger. Ce sont eux qui font le spectacle.

Si on a anticipé les départs de Kurzawa et Cavani ? Dubitatif alors que le Borussia Dortmund a pris Håland ?

C’est quoi le rapport avec lui ? Je peux seulement dire que le match sera très difficile. Pour les transferts, c’est mieux qu’ils ne jouent pas pour le moment. Layvin, la situation est arrivé il y a peu donc il a besoin de réfléchir. Cavani a lui fait l’entraînement, il n’est plus blessé, mais on a décidé de faire comme à cause de la situation. C’est comme ça.

Tuchel « On fait tout ce qui est possible pour contrôler la situation. »

Les blessures ?

On parle chaque jour avec le staff médical, avant et après les entraînements afin de trouver des solutions. On a 3 joueurs blessés, ce sont 3 joueurs de trop, mais toutes les équipes qui jouent autant ont aussi des blessures. C’est comme ça. En jouant autant, c’est normal même si je déteste ça. On fait tout ce qui est possible pour contrôler la situation. On parle beaucoup des blessés, mais jamais des joueurs pas blessés.

Comment gérer la préparation des matchs ? Un programme jusqu’à Dortmund ?

J’ai vraiment l’impression que c’est seulement vous qui pensez toujours à Dortmund. Avec les joueurs et le staff, nous avons parlé de Lille, Lorient…Il n’y a que ici que c’est Dortmund deux fois par semaine.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Club