Restez connectés avec nous

Club

Tuchel « Nice ne pouvait pas jouer…Di Maria a une main à la place du pied »

Avec 8 victoires en 10 matchs, le Paris Saint-Germain réalise un début de saison plus que correct et fait un homme heureux, son entraineur, l’Allemand Thomas Tuchel. Avec un nouvel état d’esprit, ses joueurs montrent de belles qualités en terme d’engagement notamment, même s’ils peuvent encore s’améliorer en régularité sur la durée complète d’un match. Après la victoire 4 buts à 1 à Nice, l’ancien coach de Dortmund a partagé sa satisfaction au micro de beIN SPORTS ainsi que les bons et mauvais point de cette rencontre.

« Ce n’était pas facile, ça ne l’est jamais. La première mi-temps a été très bonne, on contrôlait le match, avec beaucoup d’occasions, Nice ne pouvait pas jouer. En deuxième mi-temps on a oublié de fermer ce match. On a manqué de précision, on a perdu le rythme, le contrôle, parce que Nice a joué avec beaucoup de risques. Après ça a été compliqué, il y a eu 2 cartons rouges puis c’est devenu plus facile pour nous.

Tuchel « c’était possible d’en marquer un troisième pour fermer le match plus tôt. »

C’est toujours la consigne de tuer le match dès le départ, on voulait être fluides, exploiter les espaces, jouer simple et vite. Angel a marqué deux buts très vite. Mais c’était possible d’en marquer un troisième pour fermer le match plus tôt. Le but d’Angel ? C’est lui. Si vous le regardez à l’entraînement, vous pensez qu’il a une main à la place du pied ».

Dithyrambique sur son attaquant argentin, Thomas Tuchel ne manque pas une occasion d’encenser son joueur. Véritable feu follet de l’attaque en l’absence de la MCN (Mbappé-Cavani et Neymar), il mérite totalement les compliments qu’il reçoit, ses coéquipiers n’étant pas avare également de bons mots pour El Fideo.

Le coach n’oublie pas de mentionner également que les cartons rouges reçus ont aidé son équipe à se sortir d’une situation peu confortable, situation que ses joueurs ont malheureusement créer eux-mêmes en ne réussissant pas à tuer définitivement le match. Après une première mi-temps très aboutie, la concentration était moins au rendez-vous au retour des vestiaires et a permis aux adversaires de continuer à y croire, chose qu’il faut à tout prix éviter de répéter, surtout en Ligue des Champions.

Publicités

Vidéos Football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Club