Restez connectés avec nous

Club

Tuchel souligne que le match contre Monaco permet de « grandir, progresser » et rappelle que le système n’est pas l’essentiel

Tuchel souligne que le match contre Monaco permet de "grandir, progresser" et rappelle que le système n'est pas l'essentiel

Thomas Tuchel, entraîneur du Paris Saint-Germain, était en conférence de presse dimanche soir au Parc des Princes après le match nul concédé face à l’AS Monaco (3-3) en clôture de la 20e journée de Ligue 1. Le coach allemand est revenu sur ce résultat plutôt décevant en soulignant qu’il doit permettre à son équipe de s’améliorer et que cela ne remet pas tout en question pour le schéma tactique en 4-4-2. 

Tuchel « On n’a pas été précis dans la couverture, on n’a pas été costauds. »

« On a donné trop d’espaces, c’est clair. On a eu des occasions, ils ont eu des occasions. Si on attaque, on doit protéger des espaces. On ne l’a pas fait de manière précise. Ils ont la qualité de trouver des solutions sous pression. Si on perd des ballons faciles dans des espaces dangereux, c’est un problème face à un adversaire qui sait faire des contre-attaques. C’est le genre de match dont on avait besoin pour grandir, progresser, s’améliorer.

Je ne suis pas en colère. On a eu des occasions de Neymar et Kylian pour mettre le 4e but, de grandes occasions. Je savais avant que Monaco a de grandes qualités offensives. Ce n’était pas un match pour en profiter. J’admets la qualité de Monaco. On n’a pas été précis dans la couverture, on n’a pas été costauds. C’est ce dont nous avions besoin.

Tuchel « Qu’est-ce qu’on fait et comment on le fait, c’est ça la question. »

Après 6-1 contre Saint-Etienne et 6-0 contre Linas, on m’a dit : ‘Il a trouvé la structure avec les quatre fantastiques. Va-t-il jouer à Dortmund comme ça ? Va-t-il jouer comme ça en finale de la Ligue des champions?’ J’ai toujours dit : ce n’est pas la structure le problème, c’est l’état d’esprit. Qu’est-ce qu’on fait et comment on le fait, c’est ça la question.

On doit se concentrer sur notre couverture quand on attaque. Sur les ouvertures en attaque et notre contre-pressing. On doit être plus précis et plus costauds. On va analyser et rester calme. On a gagné huit fois et fait un nul. Il faut rester absolument calme. On doit ajuster et réessayer ce mercredi. », propos de Tuchel relayés par Le Parisien.

Il est indéniable que le PSG a été imparfait hier. Mais cela ne doit pas amener à soudainement tout remettre en question. Le 4-4-2 reste un système tout à fait jouable au plus haut niveau. Il faut aussi savoir dire que les joueurs ont été un moins bons que d’habitude alors que l’adversaire était de haut niveau. On a vu un pressing moins bien réalisé, avec un manque de coordination et peut-être d’énergie. Au milieu, Idrissa Gueye a eu du mal à être dans le bon tempo alors que la défense a été étrangement plusieurs fois en retard. On peut penser au fait que Thiago Silva faisait son retour après une courte blessure.

En tout cas, cela ne condamne pas le 4-4-2. Seulement, il demande d’être très bien joué pour obtenir une grande performance et une victoire au haut niveau. Mais cela serait le cas dans n’importe quel schéma, même si là il y a une prise de risque avec 4 joueurs offensifs. Sauf que le PSG a aussi eu des occasions pour marquer encore plus et gagner. Ce n’est pas forcément pire qu’un succès 2-1 poussif avec un système plus défensif. De toute façon, Tuchel souligne bien l’essentiel : la mentalité et le fait de bien jouer avec la tactique choisie. Même si cette dernière a toujours son importance. En tout cas, le PSG a encore du travail pour progresser. Cette rencontre a permis de le mettre en avant. Il reste à réagir pour s’améliorer. Il sera intéressant de voir les choix qui seront faits pour mercredi à Monaco (match en retard de la 15e journée). Sachant qu’il devrait aussi y avoir un peu de rotation.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Club