Restez connectés avec nous

Coupe de la Ligue

CdL : Le PSG s’incline face à Dijon

Trois jours après une première victoire face à cette équipe de Dijon en championnat, le PSG se déplaçait en Bourgogne mais cette fois-ci en huitième de finale de la Coupe de la Ligue. Avec une équipe plutôt remaniée, Antoine Kombouaré ne souhaitait rien d’autre qu’une qualification en quart de finale, afin de rester en course sur tous les tableaux et de continuer cette belle série d’invincibilité dans les compétitions nationales.

Au courant des objectifs de l’équipe, les joueurs parisiens ne mettaient pas longtemps à rentrer dans le match puisque dès la 6e minute de jeu, Jallet centrait parfaitement au premier poteau pour Erding, qui butait sur le gardien dijonnais avant de retenter sa chance et de frapper le poteau. Une belle occasion qui démontrait toute l’envie des hommes d’Antoine Kombouaré, à limage de Jérémy Ménez, très actif sur la pelouse bourguignonne. C’est d’ailleurs lui qui provoquait un coup-franc au quart d’heure de jeu que Bahebeck, d’une magnifique frappe enroulée dans la lucarne, transformait en but (0-1, 16e). Forts de leur domination, les Parisiens continuaient de pousser et ce diable de Ménez déstabilisaient une nouvelle fois la défense adverse avant de centrer pour Erding, qui ne se faisait pas prier pour placer son plat du pied droit au fond des buts de Tchagouni (0-2, 20e). Mais les Dijonnais, visiblement pas abattus par ces deux buts, réagissaient rapidement en s’approchant des buts de Douchez avant que Lugano, au duel avec Jovial, offre un penalty aux Bourguignons. Sankharé, l’ancien Parisien, ne tremblait pas et prenait le gardien parisien à contrer-pied (1-2, 29e). Une réduction du score qui allaient transcender les hommes de Careron qui trois minutes plus tard, réussissait à égaliser par l’intermédiaire de Brenguer, qui se jouait de Lugano avant d’ajuster parfaitement Douchez d’une frappe croisée (2-2, 32e). C’est donc sur un score de parité que les deux équipes retrouvaient les vestiaires à la pause.

En deuxième période, la rencontre redémarrait sur le même rythme mais à l’exception d’une frappe de Bahebeck bien bloquée par Tchagouni, il fallait attendre la 60e minute pour voir le match s’emballer lorsque Zoumana Camara provoquait un penalty suite à une main pourtant involontaire. Douchez, pourtant parti du bon côté, s’inclinait devant Jovial et n’empêchait pas Dijon de prendre l’avantage à la marque(3-2, 60e). Menés au score, les Parisiens tentaient à plusieurs reprises de tromper la vigilance du gardien bourguignon mais la transversale repoussait par deux fois les tentatives parisiennes, sur un coup-franc de Bahebeck et un tir à bout portant de Gameiro, qui manquait le cadre alors qu’il était seul à deux mètres du but (71e).

Malgré quelques offensives en toute fin de rencontre, avec quelques accélérations signées Menez notamment, les Parisiens n’ont pas réussi à revenir au score et voient l’aventure en Coupe de la Ligue s’arrêter au stade des huitièmes de finale.

Derniers articles

Autres articles présents dans Coupe de la Ligue