Restez connectés avec nous
Di Meco : Aurier "A l'arrivée, ils se font tous des bisous", "Il aura payé justement son erreur"

Clasico

Di Meco : « Ginola, c’était Ménez puissance 3 »

ÉricDi Meco ne s’en cache pas : il n’est pas franchement convaincu par le PSG, dont il juge la progression « plutôt lente ».

Au cours des années 90, le consultant sportif a eu l’occasion d’affronter plusieurs stars du club de la capitale, notamment lorsqu’il portait les couleurs de l’OM. « David Ginola c’était Ménez puissance 2 ou 3, Valdo avait un Pastore dans chaque jambe, Ricardo était l’un des meilleurs défenseurs du monde comme l’est Thiago Silva aujourd’hui. Il y a beaucoup de nouveaux supporteurs au Paris Saint-Germain aujourd’hui. Ils ont oublié les Susic, les Dalheb, les Bianchi… », souligne l’ancien latéral gauche sur le site Chronofoot.

Pour Di Meco, les Rouge et Bleu doivent réaliser « de gros progrès » s’ils veulent prétendre rivaliser avec les plus grosses cylindrées européennes. Malgré tout, il distribue des points à la cellule de recrutement francilienne. « Les trois recrues par ligne sont impressionnantes. Thiago Silva, on voit très bien qu’avec lui on touche le haut niveau. Marco Verratti, je ne le connaissais pas mais il est impressionnant. Quand je l’ai vu pour la première fois à Lille, j’ai tout de suite su que c’était du top niveau. Et puis bien sûr Zlatan devant », analyse-t-il. A propos du géant suédois, l’ex-international français (23 sélections) considère que les médias en font « trop parce que c’est la seule star du championnat de France ».

Pour la deuxième fois en moins d’un mois, le PSG et l’OM s’affrontent ce soir, à l’occasion des 8e de finale de la Coupe de la Ligue. « Est-ce qu’on peut faire l’impasse sur ce genre de match ? Je ne crois pas », juge Di Meco. Depuis avril 1991, l’OM n’a plus éliminé le PSG d’une coupe nationale.

Derniers articles

Autres articles présents dans Clasico