Restez connectés avec nous

LDC

Förster revient sur la victoire du PSG contre Dortmund « Tuchel a réussi son coup »

Förster revient sur la victoire du PSG contre Dortmund "Tuchel a réussi son coup"
Publicités

Karl-Heinz Förster, ancien défenseur international allemand (81 sélections) passé par le VfB Stuttgart (1977-1986) et l’Olympique de Marseille (1986-1990), est revenu dans L’Équipe sur la qualification obtenue par le Paris Saint-Germain en quart de finale de la Ligue des Champions (suspendue pour le moment), grâce à sa victoire 2-0 contre le Borussia Dortmund au Parc des Princes le 11 mars (à revivre ici).

« J’ai été déçu sur toute la ligne. Le BVB aurait dû en profiter mais les joueurs de Lucien Favre ont été trop gentils, trop passifs dans les duels. J’avais l’impression qu’ils ne croyaient pas en eux. Le Borussia a été trop nerveux, à l’image d’Erling Haaland et d’Emre Can. Paris n’a en revanche pas toujours fait forte impression au niveau de sa défense.

Förster « Thomas Tuchel, lui, est un bon entraîneur et mérite ce qui lui arrive. »

Buteur à l’aller, Neymar a été buteur au retour. Il ne court pas énormément, mais il a bien conservé le ballon en alternant le rythme. Il aurait simplement pu éviter deux plongeons. Thomas Tuchel, lui, est un bon entraîneur et mérite ce qui lui arrive. Ce soir (hier), il a fait les bons choix, il a su gérer le cas Mbappé, qui a été malade ces derniers jours. Il a également aligné son 4-4-2 qui correspond mieux aux caractéristiques de ses joueurs. Il a réussi son coup. »

A l’aller, le PSG avait semblé manquer d’énergie face à un Dortmund très confiant, cela s’est renversé pour le retour. Même si les Parisiens n’ont pas non plus toujours joué avec la plus grande sérénité. Notamment sur la fin, avec sans aucun doute la peur de revivre un échec au dernier moment. Mais ils ont globalement toujours su afficher de l’envie et de la solidarité, avec une énergie qui a empêché Dortmund d’obtenir de vraies occasions. Ce n’était pas toujours parfait défensivement côté parisien, comme l’indique Förster, sauf qu’au final le gardien Keylor Navas (33 ans) n’a pas eu grand-chose à faire.

Il a surtout manqué quelque chose offensivement pour vraiment faire mal à Dortmund et plier la rencontre. Le fait que Neymar, Angel Di Maria et Kylian Mbappé soient diminués a forcément joué. On voit aussi un peu de mauvaise foi du côté de l’ancien international allemand au moment d’évoquer Neymar. Qui n’a pas tant plongé, mais il s’est surtout très bien battu. Sa tête sur le corner est d’ailleurs le symbole de sa détermination. Tuchel n’a rien fait d’exceptionnel, mais il faut lui accorder que l’équipe a fait le match pour se qualifier. C’est bien l’essentiel, et ce n’était pas simple dans un contexte particulier : huis clos annoncé tardivement, la maladie de Mbappé au dernier moment, le match précédant reporté alors que des joueurs avaient besoin de rythme et les échecs passés en tête. Cette victoire devrait faire le plus grand bien.

Publicités

Retrouvez ci-dessous notre podcast à propos de cette rencontre :

 


 

Articles récents

Autres articles présents dans LDC