Restez connectés avec nous
Haaland le nouvel atout de Dortmund, le "Mbappé norvégien" dont il faudra se méfier
©Joe Klamar/AFP

LDC

Haaland le nouvel atout de Dortmund, le “Mbappé norvégien” dont il faudra se méfier

Avec Kylian Mbappé, le Paris Saint-Germain a signé l’un des plus beaux transferts de ces dernières années mais son futur rival en Ligue des Champions, le Borussia Dortmund, vient également d’enregistrer un transfert tout aussi prometteur. Son directeur sportif Michael Zorc est plus que satisfait de cette signature comme il l’a fait savoir dernièrement :

« C’est un avant-centre ambitieux, athlétique, physiquement fort et avec un instinct du but prononcé. Nous souhaitons l’aider à se développer ici. À 19 ans, il commence une belle carrière, espérons-le. »

En effet, le « BVB » vient de signer le jeune Erling Braut Haaland, (ou Håland), 19 ans, en provenance du RB Salzbourg avec qui il a déjà participé à la célèbre coupe européenne durant cette première partie de saison. Mais le règlement autorise depuis l’an passé un joueur à y participer avec deux équipes dans la même année, changement radical avec les dernières années afin de redonner un peu d’attrait au mercato hivernal.

Capable de marquer 9 buts dans un même match, au mondial des moins de 20 ans contre le Honduras, ses talents de finisseurs mettront donc sans doute en difficulté la défense du PSG et notamment Keylor Navas. Surnommé le Mbappé norvégien par la presse internationale, il a déjà marqué cette année 28 buts et délivré 7 passes décisives en seulement 22 matchs. Si le championnat autrichien n’a pas le même standing que le français ou un du Top 5 européen, la performance reste tout de même plus que remarquable. A tel point que plusieurs cadors comme le Real Madrid, la Juventus de Turin ou encore Manchester United l’avaient coché sur leurs tablettes.

Mais c’est finalement le prochain adversaire du PSG qui aura raflé la mise pour seulement 20 millions d’euros, un vrai hold-up si on ajoute ses 8 réalisations en 6 matchs européens, domaine où il devance justement le prodige français (5 buts cette saison). Pour un dirigeant allemand c’est même un « coup de maître avec une possible revente multipliée par quatre, cinq, voire plus » dans quelques années.

Même si ce ne sera pas le seul élément dangereux dans cette équipe, Le PSG devra tout de même se méfier de ce joueur atypique avec un grand gabarit mais également très rapide les 18 février et 11 mars prochains, s’il veut continuer son aventure européenne. Bien qu’il ne soit ni champion du monde ni classé dans les 30 du Ballon d’or comme son aîné de deux ans, le jeune Norvégien est tout aussi bien entouré par sa famille dont le père a été joueur international (34 sélections) de 1994 à 2002.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans LDC