Restez connectés avec nous
Karabatic De la rivalité avec Neymar Non, il y a de l'émulation
http://s1.lprs1.fr/images/2018/05/25/7734960_d5534866-5f61-11e8-b161-371d52d0fa51-1_1000x625.jpg

Club

Karabatic « De la rivalité avec Neymar ? Non, il y a de l’émulation »

Le Final Four  se joue ce week-end à Cologne où le Paris Saint-Germain Handball, avec un premier affrontement face au FC Nantes (le match a commencé ce mardi à 15h). Nikola Karabatic, leader de l’équipe parisienne (et de l’Equipe de France) est revenu dans Le Parisien sur cette grande échéance et sur ses chances de pouvoir signer le premier quadruplé français (Coupe de France, Coupe de la Ligue, Championnat, Ligue des Champions).

« Moi, petit, je rêvais de Kiel ou Barcelone car c’étaient, eux, les grands d’Europe qui attiraient les autres. C’est au tour de Paris de susciter ça. Même mon fils, Alek, du haut de ses deux ans, est déjà à fond PSG.

Une rivalité avec Neymar ?

On m’avait demandé la même chose à Barcelone s’il y avait un match dans le match entre Neymar et moi. Mais non, pour moi, il y a de l’émulation, pas de rivalité. Je serai le plus heureux au monde lorsque le PSG gagnera la Ligue des champions au foot.

Quoi qu’il arrive, je reviendrai au mois d’août avec le même degré de motivation’

Encore motivé si on remporte le titre ?

La même chose qu’aujourd’hui ! J’ai été champion du monde à quatre reprises et mon ambition ne s’est pas éteinte pour autant. C’est pareil avec la Ligue des champions. Si on la gagne ce week-end, les compteurs seront remis à zéro en septembre. Et si on la perd, on aura une autre chance de la gagner la saison prochaine. En sport, on repart à zéro tous les trois jours. Quoi qu’il arrive, je reviendrai au mois d’août avec le même degré de motivation. »

De ses succès dans son club formateur à Montpellier HB, puis à THV Kiel et au FC Barcelone, Nikola Karabatic entretient et cultive le succès de la gagne. Dans un PSG Handball se donnant les moyens de ses pleines ambitions, les leaders français peuvent entrer dans la légende nationale et donner quelques idées et de bonnes ondes pour les prochaines années à ses compatriotes Neymar et autres dans leurs ambitions européennes. Ce n’est pas une « lutte » entre les différentes sections ou les joueurs, mais plutôt une occasion de s’inspirer et avoir la volonté de tirer le club le plus haut possible.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club