Ligue 1

ASM 1-1 PSG : Paris doit s’en contenter

Publie le 07/05/2011 a 22:13



  • À 5 journées de la fin du championnat, Monaco et son ratio «parfait» de 33 matchs pour 33 buts marqués et… 33 encaissés accueillait ce samedi soir le Paris Saint-Germain au Stade Louis II. Et si Laurent Banide était privé de ses deux meilleurs éléments, Ruffier et Park, Antoine Kombouaré avait décidé de laisser sur le banc, non pas deux, mais trois titulaires habituels : Sakho, Giuly et Hoarau.

    Les Parisiens ont tout de même rapidement mis en place leur jeu pour ne pas faire mentir l’entraîneur monégasque, qui avait loué «l’imagination du PSG sur le plan offensif» avant le match. Mais ces bonnes idées n’ont été concrétisées que par une parade de Chabbert sur un centre contré d’Erding (19e) et une reprise à bout portant du Turc (23e). Les Monégasques, eux, se sont mis en évidence par l’intermédiaire d’Haruna, sur une frappe lointaine (21e).

    On approchait tranquillement la demi-heure de jeu sans véritable occasion nette quand Haruna a trouvé le crâne d’Adriano sur un coup franc lointain plein axe (1-0, 25e). Une ouverture du score qui a contraint Paris à repartir à l’attaque. Mais au terme d’un magnifique jeu en triangle Erding-Bodmer-Chantôme, Chabbert a dévié le ballon sur sa barre transversale (29e). Dans la lignée des prestations de Ruffier face au club de la capitale, le portier n°2 monégasque a voulu faire respecter la statistique selon laquelle Monaco ne perd jamais à domicile après avoir ouvert le score.

    Erding n’a pas lâché

    Décidés à montrer «un autre visage» (Chantôme) après le repos, les Parisiens ont, par l’intermédiaire de Nenê, attaqué la deuxième période avec plus d’envie que la première. Ils se sont logiquement créé quelques occasions mais Bodmer n’a pas cadré (47e) et Erding a été contré (48e). Comme souvent, le Turc a persévéré et a fini par trouver le chemin des filets après 3 mois de disette, sur une reprise de volée sans contrôle (1-1, 51e).

    Le Turc a d’ailleurs été le principal danger de la fin du match, totalement dominée par le club de la capitale, à l’exception de quelques coups de pied arrêtés monégasques. Il a d’abord buté sur Chabbert à la réception d’un caviar extérieur du pied de Bodmer (68e) avant de voir sa tête puissante claquée par le portier de la Principauté (72e).

    Paris a poussé, notamment après l’entrée de Kebano (81e), mais s’est heurté à une muraille de 10 défenseurs monégasques. En attendant le résultat de Lyon face à l’OM, le PSG grimpe tout de même sur le podium, tandis que Monaco reste quatorzième mais compte provisoirement deux points d’avance sur la zone rouge.

    Publie le 07/05/2011 a 22:13

    ASM 1-1 PSG : Paris doit s’en contenter

    À 5 journées de la fin du championnat, Monaco et son ratio «parfait» de 33 matchs pour 33 buts marqués et… 33 encaissés accueillait ce samedi soir le Paris Saint-Germain au Stade Louis II. Et si Laurent Banide était privé de ses deux meilleurs éléments, Ruffier et Park, Antoine Kombouaré avait décidé de laisser sur le banc, non pas deux, mais trois titulaires habituels : Sakho, Giuly et Hoarau.

    Les Parisiens ont tout de même rapidement mis en place leur jeu pour ne pas faire mentir l’entraîneur monégasque, qui avait loué «l’imagination du PSG sur le plan offensif» avant le match. Mais ces bonnes idées n’ont été concrétisées que par une parade de Chabbert sur un centre contré d’Erding (19e) et une reprise à bout portant du Turc (23e). Les Monégasques, eux, se sont mis en évidence par l’intermédiaire d’Haruna, sur une frappe lointaine (21e).

    On approchait tranquillement la demi-heure de jeu sans véritable occasion nette quand Haruna a trouvé le crâne d’Adriano sur un coup franc lointain plein axe (1-0, 25e). Une ouverture du score qui a contraint Paris à repartir à l’attaque. Mais au terme d’un magnifique jeu en triangle Erding-Bodmer-Chantôme, Chabbert a dévié le ballon sur sa barre transversale (29e). Dans la lignée des prestations de Ruffier face au club de la capitale, le portier n°2 monégasque a voulu faire respecter la statistique selon laquelle Monaco ne perd jamais à domicile après avoir ouvert le score.

    Erding n’a pas lâché

    Décidés à montrer «un autre visage» (Chantôme) après le repos, les Parisiens ont, par l’intermédiaire de Nenê, attaqué la deuxième période avec plus d’envie que la première. Ils se sont logiquement créé quelques occasions mais Bodmer n’a pas cadré (47e) et Erding a été contré (48e). Comme souvent, le Turc a persévéré et a fini par trouver le chemin des filets après 3 mois de disette, sur une reprise de volée sans contrôle (1-1, 51e).

    Le Turc a d’ailleurs été le principal danger de la fin du match, totalement dominée par le club de la capitale, à l’exception de quelques coups de pied arrêtés monégasques. Il a d’abord buté sur Chabbert à la réception d’un caviar extérieur du pied de Bodmer (68e) avant de voir sa tête puissante claquée par le portier de la Principauté (72e).

    Paris a poussé, notamment après l’entrée de Kebano (81e), mais s’est heurté à une muraille de 10 défenseurs monégasques. En attendant le résultat de Lyon face à l’OM, le PSG grimpe tout de même sur le podium, tandis que Monaco reste quatorzième mais compte provisoirement deux points d’avance sur la zone rouge.




  • Tags de l'article : , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Majdankic

      Sa me fais chier de le dire mais j’espère que l’ow va gagner demain

      • Gahiz94

        ta raison jespere ke les marseillais von gagner contre lyonpr rester 3eme

    • Majdankic

      Et encore des prs perdu pffffff

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Féminines - Bruno Salomon s'attend à une finale de LDC "électrique"

    Féminines – Bruno Salomon s’attend à une finale de LDC « électrique »

    Actu Féminin

    Bruno Salomon, chroniqueur sur France Bleu, s’est exprimé à propos de la finale de la Ligue des Champions ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia mis à jour un post"Kluivert sera « Normalement » toujours en place la saison prochaine"
    7 hours ago
    Flavien Casinia mis à jour un post"Kluivert sera « Normalement » toujours en place la saison prochaine"
    7 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy repartir sur une saison alors que je sais que je n'ai plus la même ferveur...Ce n'est pas moi

    Féminines – Delannoy « repartir sur une saison alors que je sais que je n’ai plus la même ferveur…Ce n’est pas moi »

    Actu Féminin

    Sabrina Delannoy, défenseure de 31 ans du Paris Saint-Germain, jouera le dernier match de sa carrière ...

    Vidéos PSG

    ASM 1-1 PSG : Paris doit s’en contenter

    <Ligue 1

    À 5 journées de la fin du championnat, Monaco et son ratio «parfait» de 33 matchs pour 33 buts marqués et… 33 encaissés accueillait ce samedi soir le Paris Saint-Germain au Stade Louis II. Et si Laurent Banide était privé de ses deux meilleurs éléments, Ruffier et Park, Antoine Kombouaré avait décidé de laisser sur le banc, non pas deux, mais trois titulaires habituels : Sakho, Giuly et Hoarau.

    Les Parisiens ont tout de même rapidement mis en place leur jeu pour ne pas faire mentir l’entraîneur monégasque, qui avait loué «l’imagination du PSG sur le plan offensif» avant le match. Mais ces bonnes idées n’ont été concrétisées que par une parade de Chabbert sur un centre contré d’Erding (19e) et une reprise à bout portant du Turc (23e). Les Monégasques, eux, se sont mis en évidence par l’intermédiaire d’Haruna, sur une frappe lointaine (21e).

    On approchait tranquillement la demi-heure de jeu sans véritable occasion nette quand Haruna a trouvé le crâne d’Adriano sur un coup franc lointain plein axe (1-0, 25e). Une ouverture du score qui a contraint Paris à repartir à l’attaque. Mais au terme d’un magnifique jeu en triangle Erding-Bodmer-Chantôme, Chabbert a dévié le ballon sur sa barre transversale (29e). Dans la lignée des prestations de Ruffier face au club de la capitale, le portier n°2 monégasque a voulu faire respecter la statistique selon laquelle Monaco ne perd jamais à domicile après avoir ouvert le score.

    Erding n’a pas lâché

    Décidés à montrer «un autre visage» (Chantôme) après le repos, les Parisiens ont, par l’intermédiaire de Nenê, attaqué la deuxième période avec plus d’envie que la première. Ils se sont logiquement créé quelques occasions mais Bodmer n’a pas cadré (47e) et Erding a été contré (48e). Comme souvent, le Turc a persévéré et a fini par trouver le chemin des filets après 3 mois de disette, sur une reprise de volée sans contrôle (1-1, 51e).

    Le Turc a d’ailleurs été le principal danger de la fin du match, totalement dominée par le club de la capitale, à l’exception de quelques coups de pied arrêtés monégasques. Il a d’abord buté sur Chabbert à la réception d’un caviar extérieur du pied de Bodmer (68e) avant de voir sa tête puissante claquée par le portier de la Principauté (72e).

    Paris a poussé, notamment après l’entrée de Kebano (81e), mais s’est heurté à une muraille de 10 défenseurs monégasques. En attendant le résultat de Lyon face à l’OM, le PSG grimpe tout de même sur le podium, tandis que Monaco reste quatorzième mais compte provisoirement deux points d’avance sur la zone rouge.

    By
    @
    OTER ?>