Restez connectés avec nous
L'idée des 5 changements autorisés dans un match plaît en Ligue 1
©IconSport

Ligue 1

L’idée des 5 changements autorisés dans un match plaît en Ligue 1

Pour aider les clubs à gérer l’état de forme des joueurs pour la reprise après la suspension due à l’épidémie du coronavirus, l’IFAB a temporairement changé les règles du football afin de permettre 5 changements de joueurs au cours des matchs au lieu des 3 habituels (mais toujours en 3 arrêts de jeu maximum). Une mesure qui est déjà utilisée en Bundesliga depuis sa reprise et que les autres championnats comptent utiliser. Ce lundi, L’Equipe partage l’avis de quelques entraîneurs de Ligue 1 alors que Thomas Tuchel, coach du Paris Saint-Germain, avait déjà demandé il y a plusieurs mois que cette règle soit modifiée pour permettre plus de remplacements.

« Il n’y a que des gagnants. »

« Stéphane Moulin, entraîneur d’Angers, y voit un renforcement de l’influence du coach. « Pour ma gestion d’équipe, c’est un atout que j’ai envie d’expérimenter. Mais j’aimerais savoir si on pourrait aussi aligner plus de 18 joueurs sur la feuille de match.’

Pascal Dupraz, l’entraîneur de Caen, se dit ‘à 100 % pour cette règle en France. Pour moi, il n’y a que des gagnants : les coachs, qui ont plus de cartes en main pour effectuer des rotations. Les joueurs, qui seront forcément plus concentrés et prendront moins mal le fait d’être remplaçants au coup d’envoi. Et aussi les spectateurs, qui auront la garantie d’un jeu forcément plus rapide.’

Olivier Dall’Oglio, qui officie à Brest, juge aussi que ‘tout le monde y a intérêt. Les gros clubs, qui géreront plus facilement leurs stars. Les clubs intermédiaires, qui se qualifient pour la Ligue Europa sans avoir les moyens de jouer sur les deux tableaux. Et tous les autres, notamment sur les semaines à trois matchs. C’est souvent un casse-tête.’

« il faudra apprendre à ne pas abuser de cette règle. »

Mais Stéphane Jobard, à Dijon, tempère : ‘Cela augmente le champ des possibles, mais c’est quelque chose à manier avec prudence. Changer près de la moitié d’une équipe peut déstabiliser le jeu. J’aime bien l’idée de préserver la santé des joueurs à la reprise du championnat. Ensuite, il faudra apprendre à ne pas abuser de cette règle’. »

A installer durablement, ce serait une modification majeure des règles et possiblement de la stratégie. Il serait peut-être plus difficile de miser sur le fait de fatiguer l’adversaire au fil du match, puisqu’il pourrait remplacer plus de joueurs. Sauf que, comme c’est souligné ici par Dupraz, il serait aussi possible pour les joueurs de mettre plus d’intensité quand ils sont sur le terrain. De quoi avoir peut-être plus de rythme durant toute la rencontre le tout sans mettre en « danger » les joueurs. C’est aussi une façon de garder un peu plus tout le groupe concerné.

Bien sûr, on peut comprendre que tout le monde ne soit pas emballé tant c’est un changement majeur qui bouleverserait les habitudes. Il y a le risque d’avoir un jeu un peu décousu avec beaucoup de joueurs qui sont remplacés. Mais l’idée mérite au moins réflexion, voire un temps d’essai qui pourrait dépasser la période de crise.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Ligue 1