Ligue 1

Ménès « Ils n’ont plus qu’à espérer un faux pas du leader »

LDC - Pierre Ménès "Je m’en veux de ne pas avoir assez insisté sur les erreurs d’arbitrage"
Publie le 21/03/2017 a 06:00



  • Par l’intermédiaire de son blog, le journaliste de Canal+, Pierre Ménès, est revenu sur la rencontre entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais, remporté 2-1 par le club parisien.

    « Enfin, dans la soirée, on était curieux d’assister aux retrouvailles entre le PSG et le Parc des Princes après le désastre de Barcelone. La question était aussi de savoir si Lyon allait tenir après son intense partie face à la Roma jeudi. Le début de match a été très difficile pour les Parisiens, qui ne parvenaient pas à enchaîner deux passes, bien pressés par des Lyonnais plutôt en forme. Les visiteurs ont d’ailleurs ouvert rapidement le score par l’intermédiaire de Lacazette, bien placé au second poteau pour reprendre une déviation de Rafael suite à un corner. Sur un second coup de pied de coin, Diakhaby était tout près de doubler la mise mais une parade un peu étrange de Trapp et un sauvetage de Maxwell sur la ligne ont maintenu Paris en vie. Ne parvenant pas à sortir proprement le ballon au milieu, le club de la capitale était très mal à ce moment-là.

    Mais si le champion de France s’en est sorti, c’est par la grâce d’un seul joueur : Javier Pastore. Il a délivré deux passes décisives magnifiques à Rabiot et Draxler dans le premier acte qui ont permis à son équipe de prendre l’avantage et de s’imposer. En effet, tout s’est joué lors des 45 premières minutes, la deuxième période étant nettement moins emballante que la première. Il faut dire que Lacazette, touché au pied, est sorti prématurément du terrain. C’était évidemment un poids en moins pour la défense parisienne, d’autant que Fekir et Memphis ont été très décevants. Derrière, je n’ai pas été emballé non plus par le coaching d’Emery, qui a fait entrer Matuidi à la place de Draxler. C’est symptomatique des problèmes de confiance que connait le PSG actuellement.

    Quoi qu’il en soit, les Parisiens sont toujours à trois points de Monaco. Ils n’ont plus qu’à espérer un faux pas du leader, qui a encore deux matchs de Ligue des Champions à disputer. Voire peut-être quatre ou cinq… »

    Les Parisiens se devaient de l’emporter ce dimanche. Premièrement parce que les 3 points étaient primordiaux pour rester dans la course au titre, mais aussi pour se réconcilier avec le public parisien après cette lourde défaite 6-1 à Barcelone. Cette trêve internationale tombe donc aussi à pic, tous les joueurs pourront se concentrer sur autre chose quelques jours, ce qui ne fera pas de mal au groupe.

    Le retour se fera avec la finale de Coupe de la Ligue face à l’AS Monaco. Un succès lors de ce match pourrait permettre aux parisiens de rentrer parfaitement dans cette dernière partie de saison et de réellement se concentrer sur les objectifs nationaux puisque face à Lorient (1-2) et Lyon (2-1), la défaite face à Barcelone était encore très présente dans les têtes.

    Publie le 21/03/2017 a 06:00

    Ménès « Ils n’ont plus qu’à espérer un faux pas du leader »

    Par l’intermédiaire de son blog, le journaliste de Canal+, Pierre Ménès, est revenu sur la rencontre entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais, remporté 2-1 par le club parisien.

    « Enfin, dans la soirée, on était curieux d’assister aux retrouvailles entre le PSG et le Parc des Princes après le désastre de Barcelone. La question était aussi de savoir si Lyon allait tenir après son intense partie face à la Roma jeudi. Le début de match a été très difficile pour les Parisiens, qui ne parvenaient pas à enchaîner deux passes, bien pressés par des Lyonnais plutôt en forme. Les visiteurs ont d’ailleurs ouvert rapidement le score par l’intermédiaire de Lacazette, bien placé au second poteau pour reprendre une déviation de Rafael suite à un corner. Sur un second coup de pied de coin, Diakhaby était tout près de doubler la mise mais une parade un peu étrange de Trapp et un sauvetage de Maxwell sur la ligne ont maintenu Paris en vie. Ne parvenant pas à sortir proprement le ballon au milieu, le club de la capitale était très mal à ce moment-là.

    Mais si le champion de France s’en est sorti, c’est par la grâce d’un seul joueur : Javier Pastore. Il a délivré deux passes décisives magnifiques à Rabiot et Draxler dans le premier acte qui ont permis à son équipe de prendre l’avantage et de s’imposer. En effet, tout s’est joué lors des 45 premières minutes, la deuxième période étant nettement moins emballante que la première. Il faut dire que Lacazette, touché au pied, est sorti prématurément du terrain. C’était évidemment un poids en moins pour la défense parisienne, d’autant que Fekir et Memphis ont été très décevants. Derrière, je n’ai pas été emballé non plus par le coaching d’Emery, qui a fait entrer Matuidi à la place de Draxler. C’est symptomatique des problèmes de confiance que connait le PSG actuellement.

    Quoi qu’il en soit, les Parisiens sont toujours à trois points de Monaco. Ils n’ont plus qu’à espérer un faux pas du leader, qui a encore deux matchs de Ligue des Champions à disputer. Voire peut-être quatre ou cinq… »

    Les Parisiens se devaient de l’emporter ce dimanche. Premièrement parce que les 3 points étaient primordiaux pour rester dans la course au titre, mais aussi pour se réconcilier avec le public parisien après cette lourde défaite 6-1 à Barcelone. Cette trêve internationale tombe donc aussi à pic, tous les joueurs pourront se concentrer sur autre chose quelques jours, ce qui ne fera pas de mal au groupe.

    Le retour se fera avec la finale de Coupe de la Ligue face à l’AS Monaco. Un succès lors de ce match pourrait permettre aux parisiens de rentrer parfaitement dans cette dernière partie de saison et de réellement se concentrer sur les objectifs nationaux puisque face à Lorient (1-2) et Lyon (2-1), la défaite face à Barcelone était encore très présente dans les têtes.




  • Tags de l'article : , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • « John Doe »

      Par principe, nos joueurs doivent s’arracher pour remporter ce trophée et faire comprendre à Monaco qu’on sera là jusqu’au bout.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC – Corentin Tolisso finalement disponible pour PSG/Bayern Munich

    Adversaires

    Mardi soir, Corentin Tolisso est sorti à la 69e minute du match entre Schalke 04 et ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa mis à jour un post"Cavani "Neymar ? Je ne sais pas pourquoi on crée ces histoires...il n'y a aucun problème""
    3 days ago
    Flavien Casinia mis à jour un post"Moulin «la différence entre les deux équipes : deux tirs cadrés pour eux, deux buts»"
    4 days ago

    Actualité Féminine

    Salomon "hier à 16h00 on ne savait toujours pas où allaient jouer les Parisiennes"

    Salomon « hier à 16h00 on ne savait toujours pas où allaient jouer les Parisiennes »

    Actu Féminin

    Le journaliste de France Bleu Paris, Bruno Salomon, s’est exprimé au sujet des féminines du Paris ...

    Vidéos PSG

    Ménès « Ils n’ont plus qu’à espérer un faux pas du leader »

    LDC - Pierre Ménès "Je m’en veux de ne pas avoir assez insisté sur les erreurs d’arbitrage" <Ligue 1

    Par l’intermédiaire de son blog, le journaliste de Canal+, Pierre Ménès, est revenu sur la rencontre entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais, remporté 2-1 par le club parisien.

    « Enfin, dans la soirée, on était curieux d’assister aux retrouvailles entre le PSG et le Parc des Princes après le désastre de Barcelone. La question était aussi de savoir si Lyon allait tenir après son intense partie face à la Roma jeudi. Le début de match a été très difficile pour les Parisiens, qui ne parvenaient pas à enchaîner deux passes, bien pressés par des Lyonnais plutôt en forme. Les visiteurs ont d’ailleurs ouvert rapidement le score par l’intermédiaire de Lacazette, bien placé au second poteau pour reprendre une déviation de Rafael suite à un corner. Sur un second coup de pied de coin, Diakhaby était tout près de doubler la mise mais une parade un peu étrange de Trapp et un sauvetage de Maxwell sur la ligne ont maintenu Paris en vie. Ne parvenant pas à sortir proprement le ballon au milieu, le club de la capitale était très mal à ce moment-là.

    Mais si le champion de France s’en est sorti, c’est par la grâce d’un seul joueur : Javier Pastore. Il a délivré deux passes décisives magnifiques à Rabiot et Draxler dans le premier acte qui ont permis à son équipe de prendre l’avantage et de s’imposer. En effet, tout s’est joué lors des 45 premières minutes, la deuxième période étant nettement moins emballante que la première. Il faut dire que Lacazette, touché au pied, est sorti prématurément du terrain. C’était évidemment un poids en moins pour la défense parisienne, d’autant que Fekir et Memphis ont été très décevants. Derrière, je n’ai pas été emballé non plus par le coaching d’Emery, qui a fait entrer Matuidi à la place de Draxler. C’est symptomatique des problèmes de confiance que connait le PSG actuellement.

    Quoi qu’il en soit, les Parisiens sont toujours à trois points de Monaco. Ils n’ont plus qu’à espérer un faux pas du leader, qui a encore deux matchs de Ligue des Champions à disputer. Voire peut-être quatre ou cinq… »

    Les Parisiens se devaient de l’emporter ce dimanche. Premièrement parce que les 3 points étaient primordiaux pour rester dans la course au titre, mais aussi pour se réconcilier avec le public parisien après cette lourde défaite 6-1 à Barcelone. Cette trêve internationale tombe donc aussi à pic, tous les joueurs pourront se concentrer sur autre chose quelques jours, ce qui ne fera pas de mal au groupe.

    Le retour se fera avec la finale de Coupe de la Ligue face à l’AS Monaco. Un succès lors de ce match pourrait permettre aux parisiens de rentrer parfaitement dans cette dernière partie de saison et de réellement se concentrer sur les objectifs nationaux puisque face à Lorient (1-2) et Lyon (2-1), la défaite face à Barcelone était encore très présente dans les têtes.

    By
    @
    OTER ?>