Restez connectés avec nous

Ligue 1

Rennes – PSG : Le baptême de Gameiro

Sirigu : Plus à l’aise dans les airs que face à Lorient, il a surtout été décisif au sol. Kana-Biyik (27e), Boukari (27e, 56e) et Pitroipa (57e) n’en reviennent toujours pas. Sauf peut-être ce dernier, vainqueur de son ultime duel avec l’Italien (88e).

Cearà : Assez discret, malgré quelques montées intéressantes et des automatismes flagrants avec Jallet.

Bisevac : Solide et efficace dans la relance, il a aussi tenté d’apporter le danger devant, notamment sur cette reprise au-dessus (50e).

Sakho : En débutant ce match avec la confiance renouvelée d’AK, il ne pensait certainement pas sortir dès la 33e minute sur blessure, ce qui explique en partie ses larmes. Il avait d’ailleurs jusque-là retrouvé toute son agressivité dans les airs et au sol. Remplacé par Camara, qui s’est effacé au profit de Bisevac.

Tiéné : Concentré défensivement au départ, il a progressivement moins pesé offensivement et aurait pu marquer un sublime but… contre son camp (et offrir la victoire à Rennes) d’un magnifique tir dévissé digne des plus beaux zappings (90e).

Matuidi : Malgré cet avertissement à la 42e et une propension à critiquer les décisions de l’arbitre, il monte indéniablement en puissance. C’est d’ailleurs lui qui est à l’origine du but de Gameiro (73e).

Chantôme : Toujours propre, souvent bien placé et brillant récupérateur (3e, 76e, 80e, 91e), il est le Parisien qui a touché le plus de ballons ce soir (65).

Bodmer : Cette semelle de M’Vila peu après la demi-heure ne l’a pas empêché de réaliser un match propre, qu’il aurait pu agrémenter d’un but s’il n’avait pas raté son contrôle (36e).

Jallet : Remplacé par Hoarau dès la 50e, il est, lui aussi, sorti sur blessure (aux adducteurs ?). Comme les autres (sauf peut-être son remplaçant, maladroit dans la conservation du ballon), il avait montré de l’envie.

Ménez : Pas mal du tout à gauche ! 2 tirs dont un cadré, un centre-tir piqué (41e), un bon centre tendu (67e) et surtout une passe décisive (73e), pourquoi ne pas décaler Nenê à droite ? Averti à la 83e, il a été remplacé par Bahebeck (85e).

Gameiro : On lui prédisait un match difficile face à Mangane…ça n’a pas vraiment été le cas (malgré 3 fautes subies). Souvent cherché (et trouvé) dans les pieds par ses partenaires, il a été habile dans ses remises et contrôles orientés. Justement récompensé par un but (73e), il aurait aussi pu faire marquer Hoarau (59e).

Derniers articles

Autres articles présents dans Ligue 1