Ligue 1

Rouge de plaisir ou vert de rage ?

Publie le 29/05/2011 a 00:11



  • Une page va se tourner

    Même si ils ne sont arrivés que sur le tard au club, Makelele et Coupet auront fait beaucoup de bien à un groupe qui manquait cruellement de confiance depuis des années. Pour leur dernier match, ils seront probablement salués comme il se doit par un stade qui saura reconnaître la qualité sportive, et les valeurs humaines de ces deux joueurs emblématiques. Leur passage aura sans doute permis de stabiliser le club vers le haut, et semble maintenant l’avoir bien encré dans les quatre ou cinq clubs qui se livreront bataille pour le titre l’an prochain et dans les années à venir. Nous en avions bien besoin après avoir frôlé la relégation il n’y a pas si longtemps ! Le symbole de cette qualité retrouvée se reflète dans l’éclosion au plus haut niveau de nos deux joueurs issus du centre de formation, Sakho et Chantôme, devenus titulaires indiscutables, en ligue 1, et peut être bientôt en équipe de France… Espérons-le. Pour ce dernier match, Makelele n’est pas certain d’être présent, rattrapé par une blessure, à 38 ans, « le vieux » va sans doute tout faire pour aider une dernière fois les siens, même si il ne tient pas jusqu’à la fin, cela lui permettrait de recevoir une belle ovation, bien méritée ! Pour Coupet l’émotion sera énorme, lui qui a commencé dans le chaudron, bouclera la boucle avec certainement beaucoup de larmes.

    Un enjeu capital

    Après trois nuls et une défaite sur les quatre derniers matchs de ligue 1, avoir encore une possibilité de disputer la ligue des champions relève presque d’un miracle, et cela montre aussi les progrès que devra accomplir le club en terme de recrutement l’an prochain. Avec un effectif assez limité, Paris a déjà réalisé une belle saison, mais cela risque fort d’être trop juste pour pouvoir jouer la grande coupe d’Europe. Lyon n’a pas réalisé une grande saison, mais possède deux points d’avance avant la dernière journée, ça veut dire ce que ça veut dire… Et les regrets risquent d’être là, à force d’offrir des cadeaux aux lyonnais, ils risquent bien d’accepter cette troisième place, même si nous voulons tous croire à un miracle, quand on veut réellement quelque chose, rien ne remplace le fait d’aller soit même le chercher, et concernant cette fameuse troisième place, Paris est tout simplement passé à côté tout seul… Le match à Bordeaux en est le symbole, mais les arbitres ne nous ont pas non plus facilité la tache avec deux expulsions lors des deux derniers matchs au Parc, très sévères, et qui nous coûtent peut être quatre points ! C’est trop pour espérer avoir son destin en main.

    Même si ce match a alimenté beaucoup de polémiques, seuls les supporters des verts risquent de bien vouloir laisser filer le match, et il ne serait vraiment pas sérieux de compter là-dessus ! Avec des absences capitales (Nêné, Chantôme, Hoarau et peut être Makelele…) on se demande bien comment Paris pourra faire la différence, et comment Kombouaré va composer son onze de départ. Les jeunes Bahebeck et Kebano auront-ils leur chance dans un match si important en profitant de l’absence de Nêné ou d’Hoarau ? Lyon peut-il encore et définitivement se disloquer à Monaco, les stéphanois joueront-ils le jeu ? Voici les dernières questions d’une saison palpitante !

    Publie le 29/05/2011 a 00:11

    Rouge de plaisir ou vert de rage ?

    Une page va se tourner

    Même si ils ne sont arrivés que sur le tard au club, Makelele et Coupet auront fait beaucoup de bien à un groupe qui manquait cruellement de confiance depuis des années. Pour leur dernier match, ils seront probablement salués comme il se doit par un stade qui saura reconnaître la qualité sportive, et les valeurs humaines de ces deux joueurs emblématiques. Leur passage aura sans doute permis de stabiliser le club vers le haut, et semble maintenant l’avoir bien encré dans les quatre ou cinq clubs qui se livreront bataille pour le titre l’an prochain et dans les années à venir. Nous en avions bien besoin après avoir frôlé la relégation il n’y a pas si longtemps ! Le symbole de cette qualité retrouvée se reflète dans l’éclosion au plus haut niveau de nos deux joueurs issus du centre de formation, Sakho et Chantôme, devenus titulaires indiscutables, en ligue 1, et peut être bientôt en équipe de France… Espérons-le. Pour ce dernier match, Makelele n’est pas certain d’être présent, rattrapé par une blessure, à 38 ans, « le vieux » va sans doute tout faire pour aider une dernière fois les siens, même si il ne tient pas jusqu’à la fin, cela lui permettrait de recevoir une belle ovation, bien méritée ! Pour Coupet l’émotion sera énorme, lui qui a commencé dans le chaudron, bouclera la boucle avec certainement beaucoup de larmes.

    Un enjeu capital

    Après trois nuls et une défaite sur les quatre derniers matchs de ligue 1, avoir encore une possibilité de disputer la ligue des champions relève presque d’un miracle, et cela montre aussi les progrès que devra accomplir le club en terme de recrutement l’an prochain. Avec un effectif assez limité, Paris a déjà réalisé une belle saison, mais cela risque fort d’être trop juste pour pouvoir jouer la grande coupe d’Europe. Lyon n’a pas réalisé une grande saison, mais possède deux points d’avance avant la dernière journée, ça veut dire ce que ça veut dire… Et les regrets risquent d’être là, à force d’offrir des cadeaux aux lyonnais, ils risquent bien d’accepter cette troisième place, même si nous voulons tous croire à un miracle, quand on veut réellement quelque chose, rien ne remplace le fait d’aller soit même le chercher, et concernant cette fameuse troisième place, Paris est tout simplement passé à côté tout seul… Le match à Bordeaux en est le symbole, mais les arbitres ne nous ont pas non plus facilité la tache avec deux expulsions lors des deux derniers matchs au Parc, très sévères, et qui nous coûtent peut être quatre points ! C’est trop pour espérer avoir son destin en main.

    Même si ce match a alimenté beaucoup de polémiques, seuls les supporters des verts risquent de bien vouloir laisser filer le match, et il ne serait vraiment pas sérieux de compter là-dessus ! Avec des absences capitales (Nêné, Chantôme, Hoarau et peut être Makelele…) on se demande bien comment Paris pourra faire la différence, et comment Kombouaré va composer son onze de départ. Les jeunes Bahebeck et Kebano auront-ils leur chance dans un match si important en profitant de l’absence de Nêné ou d’Hoarau ? Lyon peut-il encore et définitivement se disloquer à Monaco, les stéphanois joueront-ils le jeu ? Voici les dernières questions d’une saison palpitante !




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Psgloose

      C’est quoi cette grosse pub sur l’acceuil du site ? vraiment de pire en pire

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Ancelotti La Ligue des Champions sera plus difficile, notamment avec Neymar au PSG

    Ancelotti : « La LDC sera plus difficile », notamment avec Neymar au PSG

    Adversaires

    Carlo Ancelotti, ancien entraîneur du Paris Saint-Germain aujourd’hui au Bayern Munich, a été interrogé en conférence ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Pierre-Antoine Gauberta publié un new post."PSG-Toulouse : Neymar "Je suis content que l'équipe a fait un bon match...""
    3 days ago
    Flavien Casinia publié un new post."Amian "On va essayer de tenir et mettre un but, tout est possible""
    5 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair "Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons"

    Féminines – Lair « Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons »

    Actu Féminin

    Patrice Lair, entraîneur de 56 ans de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, s’est confié auprès de Ouest ...

    Vidéos PSG

    Rouge de plaisir ou vert de rage ?

    <Ligue 1

    Une page va se tourner

    Même si ils ne sont arrivés que sur le tard au club, Makelele et Coupet auront fait beaucoup de bien à un groupe qui manquait cruellement de confiance depuis des années. Pour leur dernier match, ils seront probablement salués comme il se doit par un stade qui saura reconnaître la qualité sportive, et les valeurs humaines de ces deux joueurs emblématiques. Leur passage aura sans doute permis de stabiliser le club vers le haut, et semble maintenant l’avoir bien encré dans les quatre ou cinq clubs qui se livreront bataille pour le titre l’an prochain et dans les années à venir. Nous en avions bien besoin après avoir frôlé la relégation il n’y a pas si longtemps ! Le symbole de cette qualité retrouvée se reflète dans l’éclosion au plus haut niveau de nos deux joueurs issus du centre de formation, Sakho et Chantôme, devenus titulaires indiscutables, en ligue 1, et peut être bientôt en équipe de France… Espérons-le. Pour ce dernier match, Makelele n’est pas certain d’être présent, rattrapé par une blessure, à 38 ans, « le vieux » va sans doute tout faire pour aider une dernière fois les siens, même si il ne tient pas jusqu’à la fin, cela lui permettrait de recevoir une belle ovation, bien méritée ! Pour Coupet l’émotion sera énorme, lui qui a commencé dans le chaudron, bouclera la boucle avec certainement beaucoup de larmes.

    Un enjeu capital

    Après trois nuls et une défaite sur les quatre derniers matchs de ligue 1, avoir encore une possibilité de disputer la ligue des champions relève presque d’un miracle, et cela montre aussi les progrès que devra accomplir le club en terme de recrutement l’an prochain. Avec un effectif assez limité, Paris a déjà réalisé une belle saison, mais cela risque fort d’être trop juste pour pouvoir jouer la grande coupe d’Europe. Lyon n’a pas réalisé une grande saison, mais possède deux points d’avance avant la dernière journée, ça veut dire ce que ça veut dire… Et les regrets risquent d’être là, à force d’offrir des cadeaux aux lyonnais, ils risquent bien d’accepter cette troisième place, même si nous voulons tous croire à un miracle, quand on veut réellement quelque chose, rien ne remplace le fait d’aller soit même le chercher, et concernant cette fameuse troisième place, Paris est tout simplement passé à côté tout seul… Le match à Bordeaux en est le symbole, mais les arbitres ne nous ont pas non plus facilité la tache avec deux expulsions lors des deux derniers matchs au Parc, très sévères, et qui nous coûtent peut être quatre points ! C’est trop pour espérer avoir son destin en main.

    Même si ce match a alimenté beaucoup de polémiques, seuls les supporters des verts risquent de bien vouloir laisser filer le match, et il ne serait vraiment pas sérieux de compter là-dessus ! Avec des absences capitales (Nêné, Chantôme, Hoarau et peut être Makelele…) on se demande bien comment Paris pourra faire la différence, et comment Kombouaré va composer son onze de départ. Les jeunes Bahebeck et Kebano auront-ils leur chance dans un match si important en profitant de l’absence de Nêné ou d’Hoarau ? Lyon peut-il encore et définitivement se disloquer à Monaco, les stéphanois joueront-ils le jeu ? Voici les dernières questions d’une saison palpitante !

    By
    @
    OTER ?>