Restez connectés avec nous

Mercato

Mercato – Le Barça demande à Neymar d’oublier la règle de la FIFA, selon Sport

Mercato - Le Barça demande à Neymar d'oublier la règle de la FIFA, selon Sport
©IconSport
Publicités

Depuis des semaines, la presse espagnole utilise une règle de la FIFA pour augmenter l’espoir du retour de Neymar au FC Barcelone. L’attaquant de 28 ans arrivé au Paris Saint-Germain en 2017 (après 4 ans à Barcelone) pourrait en effet demander à l’instance de football d’instaurer un prix pour son départ que le club parisien ne pourrait pas refuser (toute la règle est expliquée ici). Mais ce jeudi, Sport change de discours et explique le Barça a dû changer de stratégie à cause des problèmes financiers posés par la suspension de la saison 2019-2020.

« Barcelone a sa principale base pour négocier avec le PSG afin de rapatrier Neymar, c’est-à-dire que le Brésilien, de forme unilatéral, utilise l’article 17 du règlement sur le Statut et le Transfert de Joueurs dans lequel la FIFA détermine une compensation économique, qui serait d’environ 180 millions d’euros. Le Barça considère que cette voie peut avoir un effet boomerang. Il a donc demandé à Neymar de mettre cette option de côté. Le Barça est en train de revoir ses stratégies pour ce mercato avec la baisse de ses revenus. Il est en train de négocier une baisse de salaire avec son équipe première de 70% pendant la période de confinement.

« un échange, avec Antoine Griezmann qui pourrait en faire partie. »

Il n’est pas question pour la direction de garder ouverte une possibilité avec une opération qui demanderait de payer 180 millions d’euros. Le retour de Neymar pourrait aussi poser des problèmes avec les joueurs alors qu’il y a la proposition de réduire drastiquement les salaires.

Le fait que Neymar laisse de côté cet article 17 ne signifie pas que le Barça va oublier la star brésilienne. Sa venue devra passer par une négociation avec le PSG, qui ne pourra pas passer par un paiement intégral de la demande. Ce serait un paiement fractionné ou un échange, avec Antoine Griezmann qui pourrait en faire partie. (…) Le Barça ne veut pas donner une image de fausse opulence avec un énorme transfert alors que la population souffre et que les systèmes sanitaires sont en difficulté. 

« Il faudra une stratégie commune, comme cela a été le cas l’été passé. »

Les intérêts du Barça et de Neymar convergent. Il faudra une stratégie commune, comme cela a été le cas l’été passé. Qu’il gagne ou non la Ligue des Champions, Neymar considère que son étape à Paris est terminée et compte fermement s’en aller. Il ne prolongera pas et forcera autant que possible pour qu’un accord soit trouvé entre les deux clubs. »

La presse espagnole reste donc plutôt cohérente avec elle-même sans avoir le moindre élément concret. On n’est pas surpris de voir Antoine Griezmann (attaquant de 28 ans) être évoqué, puisqu’il a été question de son départ récemment. Il était alors évident qu’il serait cité dans ce dossier comme monnaie d’échange. Cela en oubliant le fait qu’il n’a jamais manifesté l’envie de venir à Paris et qu’on serait surpris que le PSG accepte facilement d’envoyer Neymar pour récupérer l’international français. Quant à un paiement fractionné, ce serait un cadeau fait à Barcelone qui n’aurait aucun sens pour le club parisien.

A moins que Neymar fasse le maximum pour partir, mais cela aussi reste pour le moment un fantasme espagnol. L’an dernier, il n’a pas fait de forcing, il a simplement annoncé à son club son envie de partir. Et le Barça, qui connaissait cette envie, a investi sur Griezmann en se bloquant grandement la possibilité de recruter le Brésilien. Difficile d’y voir une stratégie commune. Ni la certitude que Neymar fera un effort supplémentaire pour quitter le PSG, où il est loin d’être malheureux. Même si l’Espagne a dû mal à l’accepter. Alors on appelle à la plus grande prudence face aux annonces des médias ibériques.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Mercato