Restez connectés avec nous
David Luiz: "Quand tu ne gagnes pas, c'est le plus important"

Anciens

David Luiz: « Quand tu ne gagnes pas, c’est le plus important »

David Luiz (29 ans défenseur de Chelsea) a quitté la Ligue 1 dans les dernières heures du mercato alors que personne ne s’attendait à son départ. Le joueur est revenu sur les raisons de son départ. Et montre aussi que le Paris Saint-Germain reste dans son viseur. 

Régulièrement utilisé par Antonio Conte, entraîneur de Chelsea, dans un 3-5-2, David Luiz avait quitté la capitale dans les heures finales du mercato. La raison: il sentait que Marquinhos serait le titulaire aux côté de Thiago Silva. Il n’en garde pas moins un oeil avisé sur l’actualité du Paris Saint-Germain comme en attestent les propos qu’il a tenu au micro de SFR Sport :

« J’étais là pendant deux ans, 89 matchs, huit titres. Ce n’est pas facile. C’est vrai qu’à Paris, ils ont commencé à mettre la pression seulement pour la Champion’s League et ont oublié que ce n’est pas facile de gagner le championnat, les coupes. C’est vrai que Paris est un peu devant les autres pour les investissements, pour l’opportunité d’avoir des joueurs avec de grosses qualités, des qualités différentes. Mais tout le monde dit que le championnat, ce n’est pas important… quand tu gagnes. Quand tu ne gagnes pas, c’est le plus important. »

Le fantasque Brésilien a bien résumé la pression qui entoure le club francilien. Lorsqu’on écoute les détracteurs du club parisien, il est coutumier d’entendre « depuis l’arrivée des qataris, Paris n’a rien fait, c’est en Europe qu’on les attend« . Car il est évident qu’il suffit d’avoir de l’argent pour glaner des titres.  Et surtout faire deux quadruplés deux années de suite. C’est tellement simple que ça n’avait jamais été fait auparavant. Paris, le seul club riche en Ligue 1? Lyon, Monaco, le valeureux Olympique de Marseille, c’était si dur de gagner une Coupe face aux puissants Parisiens? Apparemment, oui.

Le FC Barcelone, le défi à relever

Alors tout le monde attend le club de la capitale face au FC Barcelone, prêt à tirer sur Unai Emery et son équipe en cas de défaite. Car le véritable baromètre parisien est la Ligue des champions, selon eux. Pourtant, en cas de perte du titre de champion de France cette saison, les observateurs ne manqueront pas de pointer du doigt les carences parisiennes. Et d’expliquer qu’au vu des sommes investies, c’est un échec cuisant.

Oui, on attend Paris sur la scène européenne. Mais pas seulement. Le PSG a l’obligation de gagner chaque compétition dans laquelle il est engagé. C’est aussi à cela que l’on mesure un grand club.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Anciens