Restez connectés avec nous
Adrien Rabiot, le PSG pourrait avoir des soucis avec la justice selon deux avocats

Autour du PSG

Adrien Rabiot, le PSG pourrait avoir des soucis avec la justice selon deux avocats

Suite à la décision d’Adrien Rabiot de ne pas prolonger son contrat au Paris Saint-Germain qui s’arrête en juin prochain, le directeur sportif Antero Henrique a expliqué que le milieu de 23 ans ne devrait plus jouer. Cela notamment à cause du comportement du joueur. Lequel avait un accord verbal avec le club, avant de changer soudainement d’avis. Rabiot a ensuite été soutenu par l’UNFP et la FIFPro, à raison selon deux avocats. Lesquels s’expliquent dans Les Echos, des propos relayés par Le Parisien.

« C’est la théorie développée par deux avocats, Louis Soris et Arnaud Touati, dans une tribune pour Les Échos. Ces deux membres du cabinet Alto se basent notamment sur le droit social qui stipule que tout employeur doit fournir du travail à son salarié. ‘Le simple fait d’avoir accès aux installations du club, de pouvoir s’entraîner et exercer, respecte les conditions de son contrat, convient Me Touati, en référence aux critères habituellement retenus par la LFP (Ligue de football professionnel). Ce qui est problématique, c’est de le mettre à l’écart des matchs sur le critère qu’il refuse de prolonger. On punit Rabiot parce qu’il exerce sa liberté contractuelle d’aller au bout de son CDD.’

« Elle pourrait engager la responsabilité du PSG et permettre à Adrien Rabiot d’obtenir des dommages et intérêts. »

Si la justice suit la lecture des deux experts, ‘elle pourrait engager la responsabilité du PSG et permettre à Adrien Rabiot d’obtenir des dommages et intérêts au motif qu’il n’a pas pu exercer son activité professionnelle’, explique Me Soris. »

Le fait de privé un joueur de match à cause de la décision de partir semble en effet plutôt limite. Il y a un contrat, mais aucune obligation de le prolonger. Les joueurs ont la liberté de faire un autre choix, tant que le contrat est respecté. Cependant, dans ce cas, c’est surtout la manière qui est sanctionnée.

S’il y avait un accord verbal, le PSG pouvait bien penser que Rabiot finirait pas prolonger. Le changement soudain peut très mal passer. Et le joueur a tout de même le droit de s’entraîner normalement. Il faut aussi qu’il existe une manière de sanctionner un joueur, comme un salarié dans toutes les entreprises. C’est un cas très compliqué. Rabiot a aussi la possibilité de partir dès cet hiver si des clubs font des offres, ce qui est fort probable. Le milieu de 23 ans n’a loupé que 2 matchs pour le moment, rien de révoltant.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG